TimeCrimes de Nacho Vigalondo

 :: 7ème Art :: Cinéma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

TimeCrimes de Nacho Vigalondo

Message  Le Docteur le Lun 14 Juin - 3:25



Affiche fort élogieuse pour ce vainqueur des DTV des Gérardmer 2009 et une réplique lapidaire à la Tarantino approved lancée par Alex de la Iglesia sur la jaquette du DVD. Timecrimes est en effet une excellente surprise qui aurait mérité une vraie sortie en salle tant il transpire le soin autant dans son scénario que dans sa mise en scène.

L'histoire: En vacances avec sa femme, Hector découvre dans la forêt le corps d'une jeune femme assassinée. Il est aussitôt coursé par le tueur, un type avec des bandages sur la tête qui n'a pas l'air commode. Il court se réfugier dans une maison proche où il parvient à entrer en contact avec un homme qui le guide jusqu'à chez lui, en haut de la colline. Ce qui l'attend chez cet homme et les conséquences qui vont suivre vont mettre les nerfs d'Hector à rude épreuve.
Timecrimes est un film de voyage temporel qui ne s'embarrasse guère de son absence de moyens, parvenant à faire passer son postulat sans aucun problème à l'issue d'une première partie chargée en suspens. Malgré le coté fortement SF qu'implique le sujet, Timecrimes ne s'y engouffre jamais, restant à hauteur d'homme (point de vue du protagoniste de départ) et sur un champ géographique limité, mais brillamment exploité, ce qui le rapproche nettement plus du thriller. Comme c'était le cas pour son lointain cousin Primer, Timecrimes doit être vu avec toute la concentration requise car c'est une vraie gymastique temporelle, certes moins complexe que le film précédemment cité. Il faut dire qu'on se passe du jargon scientifique pour se concentrer sur le paradoxe temporel. Les inconditionnels des entrechoquements temporels entraînant une multiplicité de points de vue sur la même personne, qui devient de ce fait plusieurs personnes différentes (comme la scène dans les années 50 de retour vers le futur 2) seront aux anges car le scénario astucieux joue à fond cette carte, l'exploitant comme aucun film ne l'a encore fait auparavant. Nacho Vigalondo rend néanmoins son film abordable en une seule vision (certains retournements de situations peuvent même être anticipés quand on a saisi la logique) bien que plusieurs soient nécessaires pour en capter toutes les subtilités. La réalisation est plutôt bonne et les lieux sont bien mis en valeur, et puis le film dure juste assez longtemps pour ne pas s'ennuyer une seule seconde. Voilà un espagnol à suivre de près.

8/10

_________________
avatar
Le Docteur
Gorgone Zola

Messages : 939
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 35
Localisation : L'université de l'Invisible

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: 7ème Art :: Cinéma

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum