L'agence tous risques- Joe Carnahan

 :: 7ème Art :: Cinéma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'agence tous risques- Joe Carnahan

Message  Le Docteur le Mer 16 Juin - 10:34



Aucune équipe ne ressemble à celle de L’Agence Tous Risques. Quatre hommes, hyper qualifiés et autrefois membres respectés d’une unité d’élite de l’armée, sont chargés d’une mission classée top-secret destinée à les piéger, et qui les conduit en prison pour un crime qu’ils n’ont pas commis. Mais la somme de leurs talents leur permet une évasion sans accroc. Devenus des rebelles, ils décident de blanchir leurs noms et de retrouver les vrais coupables.
Merci allociné pour ce résumé, mais j'avais pas trop envie de me fouler, comme Joe Carnahan. Vous aurez reconnu derrière ce titre l'excellente série que beaucoup ont suivi dans les années 80 avec Hannibal Smith, Futé, Looping et Barracuda. Là non plus j'apprends rien à personne vu que le film est pas mal attendu. Alors donc ça donne quoi?

Est-ce que l'Agence tout risques, le film vaut la série?
Elle vaut la moitié on va dire car la recette du blockbuster moyen est d'édulcorer les ingrédients scénaristiques de base pour les remplacer par des grosses explosions. C'est encore le cas ici. Beaucoup de choses qui ont fait la marque de la A-Team ne sont plus là et remplacées par de grosses explosions histoire de justifier le prix du ticket.

L'Histoire commence quand?
Originalité quand tu nous tiens, nous sommes bien devant un begins qui introduit la rencontre de deux personnages avant de reprendre huit ans plus tard aux événements qui vont mener à la fuite de l'équipe. Tout ça remis au goût du jour (guerre d'Irak etc...)

Est-ce que les personnages sont aussi bons?
Les noms sont là et le caractère de chacun est conservé ainsi que l'Histoire. La série jouait à fond sur les caractères qui sont ici tantôt bien exploités, tantôt tragiquement à coté de la plaque. Sharlto Copley est celui qui se débrouille le mieux, présentant un Looping différent mais qui tient la route. Le type qui joue Barracuda se la joue très second degré, peinant à retranscrire les colères et la moue de Barracuda. Il est gentil. Liam Neeson est Liam Neeson et jamais on ne retrouve la gouaille et la décontraction de George Peppard, et on se rend compte qu'il est assez fadasse lorsqu'il faut jouer autre chose que le drame. Faut dire que niveau répliques il est pas très gâté (à part le gimmick qui sert à vendre le film). Bradley Cooper est un futé crédible, sans doute le personnage le plus fidèle, mais ça n'était pas très difficile vu que c'est celui qui est le plus dans l'air du temps. On lui a quand même demandé d'enlever son T-shirt pour exciter les minettes et de pas trop forcer sur la caractérisation, d'ouvrir sa gueule que de temps en temps et de piquer la vedette à Smith sur la fin (ben oui). Les seconds rôles sont pas mauvais. On retrouve la fille du pasteur Camden qui vieillit très bien ma foi, dans le rôle d'une militaire opiniâtre et ex de Futé et Patrick Wilson en agent de la CIA qui s'éclate comme un petit fou (mais pas trop, ça risquerait de faire exploser la caméra) et Brian Bloom en gros con de mercenaire qui se la pète.

Est-ce que le ton est là?
Le problème est le même rencontré dans tous les begins. En racontant les pourquoi des comment, on essaie forcément à un moment ou un autre d'humaniser l'équipe. Carnahan a compris que c'était pas le but, l'Agences tout risques c'est juste du fun, mais il ne peut s'empêcher de temps à autre de rajouter une petite touche dramatique en dehors de l'épisode alors que la série n'avait pas besoin de ça pour nous faire apprécier les personnages (ce qui prouve les failles du scénario). Sinon, les blagues ne sont pas toujours drôles, les répliques moyennes et la décontraction de la série n'est plus du tout là même si certains ingrédients comme la peur des avions de Barracuda ou la folie de Looping sont très présents. Le problème majeur est le casting car en plus de ne pas avoir la tête de l'emploi, il n'y a pas d'alchimie entre les quatre. Un type fait référence aux Backstreet boys dans le film, j'irai pas jusque là mais beaucoup trop de choses font artificielles comme si ces quatre types venaient de se rencontrer après un casting alors qu'ils sont sensés avoir bossé ensemble pendant huit ans.

Y'a des bonnes scènes?
Ben oui il faut en avoir pour son argent alors est-ce qu'il y'a des bonnes scènes qui pètent? Yes sir, il y'a une bonne scène dans les airs où après le dégommage de leur hélico, la team se retrouve dans les airs dans...Allez je dirai rien mais c'est bien fichu et pour une fois, on sent vraiment que le groupe s'éclate. Aussi une scène d'évasion bulldozer d'un HP qui est autant mémorable pour la surprise que pour la mise en scène. La fin est pas mal fichue aussi car elle reprend à peu près l'esprit de la série (en bigger and louder), si ce n'est cette mise en avant de Futé un peu inappropriée.

Et les plans?
Ils sont bien là. C'est d'ailleurs ce que le film a retenu le mieux de la série.

Et la réalisation?
Impersonnelle et ça bouge beaucoup trop lors des scènes d'actions. Dommage car Carnahan n'est pas le dernier des cinéastes.

On voit Jessica Biel en T-shirt mouillé?
Non. Et c'est bien dommage.

Au final quel note?
5/10, mais un type qui connaît pas la série et qui ne s'est pas enfilé un paquet de blockbuster standards en ce début d'année pourrait facilement mettre 6, voire 7.

_________________
avatar
Le Docteur
Gorgone Zola

Messages : 939
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 35
Localisation : L'université de l'Invisible

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: 7ème Art :: Cinéma

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum