Les Brigades du Tigre (2005)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Brigades du Tigre (2005)

Message  Callahan le Mer 30 Juin - 1:46



Mise en place (merci Allociné)
Sur les conseils de Célestin Hennion, alors directeur de la Sûreté générale, le ministre de l'intérieur Clemenceau, dit "Le Tigre" créa, en 1907, douze brigades régionales de police mobile : "Les Brigades du Tigre" (au départ Les Brigades Mobiles). L'enjeu était de taille : contrer la violence et le banditisme qui saignaient la France jusque dans ses campagnes. Les mobilards se devaient d'être l'élite et la fierté d'une police nationale qui s'adaptait à son époque. Ils étaient entraînés en conséquence et recevaient une formation des plus exigeantes : maîtrise de différentes techniques de combat, tir au pistolet, savate, maniement de la canne, rien ne devait leur échapper. Ils bénéficiaient également des dernières technologies dans leurs méthodes d'investigation et pouvaient compter sur les débuts de la police scientifique. Ils optimisaient ainsi leur travail à l'aide de portrait-robots, empreintes digitales et autopsie. Sur le terrain, leur vitesse, leur précision et leur réactivité étaient décuplées par l'usage de la voiture. Les résultats étaient à la hauteur des moyens alloués : début 1909, les "Brigades du Tigre" comptabilisaient 2 500 arrestations sur le territoire français.

Au vu
1) du réalisateur Jérôme Cornuau : Bouge, un grand clip sur l'ascension d'une "Nouvelle Star" et Folle d'elle, comédie romantico-cucu
2) de la série dont le film est adapté, connue de tout français post-post-pubère qui se respecte MrGreen .
Série somme toute familiale avec un trio de personnages assez bon-enfant, qui faisait partie du PAF de l'époque et en bien !!
Le film est tiré d'un des épisodes des 6 saisons.
3) de la propension actuelle des adaptations à être assez bourrin ......
on pouvait avoir des craintes quant à la réussite de la réalisation d'un film d'époque par Cornuau ; au sujet de sa fidelité à l'esprit de la série et au contexte; et finalement à la finesse du scénario.
Autant dire qu'avant d'y aller, j'étais tiraillée entre l'appréhension et l'envie.
Mais, ce film est vraiment une excellente surprise.
A tout point de vu.

Une bonne histoire
Les brigades du Tigre ont à leur tête le commissaire Valentin, secondé par les inspecteurs Pujol et Terrasson.
L'époque est à l'agitation : peuple saigné à blanc, prêt à exploser, affairistes en tout genre, politicards vérolés, anarchistes, intrigues, complots ...
La création des Brigades entraîne une compétition avec la classique Préfecture de Police.
La bande de Jules Bonnot vient de réaliser le premier hold-up motorisé alors que la Triple Entente est sur le point de voir le jour.
(aparté Triple Entente : regroupement de deux "alliances de cordialité" : la 1ère entre la GB et la France, la 2nde entre la GB et la Russie, liant les 3 pays "contre" l'Allemagne/Autriche-Hongrie/Italie. Et oui 1914 n'est pas loin ...).
Le scandale des emprunts russes couve.
Les jalons sont posés.
Et le tout est lié MrGreen
Résultat : Une histoire de magouilles financières en haut lieu, mâtinée de révolution soviétique sous-jacente et d'activisme français.

Une intrigue bien ficelée, bien que classique, qui ne ravira pas tout le monde de par son côté qu'on pourrait qualifier d'invraisemblable (une princesse russe anarchiste et adultère) mais fichtre ! une concession au réalisme qu'on accepte volontiers. Si cette 'invraisemblance' nous effleure, on s'y arrête ....allez : 2 secondes !

Et pas besoin d'être politisé en tant que spectateur pour apprécier, je vous rassure Very Happy

Des personnages fouillés
Pas d'ellipses, pas de raccourcis, le film prend le temps de développer ses personnages et c'est ce qui fait partie de sa réussite.
Les personnages sont extrêmement bien travaillés, drôles, émouvants et terriblement attachants.
D'abord les trois protagonistes "principaux", ceux qui nous rattachent à la série. Ce sont eux qu'il était important de ne pas négliger car c'est ce trio un peu franchouillard qui a séduit dans la série.
Le commissaire Valentin, incisif, opiniâtre : un héros pur souche.
l'inspecteur Terrasson, le bon père de famille rigolard et son accent du Sud
l'inspecteur Pujol (que je me souvenais plus espiègle), le plus attachant de tous, espèce de Dandy un peu brusque au coeur d'or.
La princesse Constance qui consacre sa position à la cause du peuple et puise sa conviction dans le dégoût que lui inspire le monde dans lequel elle évolue et , aussi, dans son amour pour Jules Bonnot.
Sa "connivence" à l'eau de rose avec Valentin lui permettra de faire face à son destin.
Jules Bonnot, anarchiste violent mais idéaliste et sentimental.
Piotr, le tueur en mal d'action et de vengeance (victime de tortures)
Achille Bianci, stagiaire-inspecteur, rigolo de service pour commencer dont le personnage prend non seulement de l'ampleur mais une véritable place de choix dans le scénario

Un casting réussi
Valentin Clovis Cornillac très carré dans son interprétation, au risque très légèrement parfois, d'en faire trop, mais brillant.
Terrasson Olivier Gourmet. Pas à l'aise, le garçon ! Géné par son obligation d'emprunter l'accent du Sud ? Je ne sais pas mais un peu empoté comme dans un costume trop petit ...
Pujol Je ne parlerais pas de rôle à contre-emploi pour Edouard Baer PARCE QUE CES PHRASES TOUTES FAITES SONT ATROCES !!!! mais il est parfait, Mr Edouard, comme son personnage.
Constance Diane Krueger sert noblement son personnage mais je ne sais pas quoi en dire de plus Neutral
Bonnot C'est Jacques, c'est Gamblin , c'est tout : subtil et talentueux, comme d'hab !
Piotr Thierry Frémont est inquiétant, à bon escient, mais manque de nuances.

Du spectacle
Le film restitue agréablement les débuts et les méthodes de la première brigade mobile.
L'apprentissage des voitures, l'entraînement à la savate ....
Les scènes d'action sont distillées au fil de l'intrigue de façon très équilibrées tout le long. Le rythme du film est donc excellent.

Les scènes clés sont inégales par-contre.
La première, l'attaque des convoyeurs de fond par Jules Bonnot est magnifique. On dirait une attaque de diligence dans un western (AMHA, c'est fait exprès MrGreen) : ambiance, position de la caméra dans le décor, accessoires : caches-poussières, pétoires ...
Malheureusement, la poursuite en voiture de Valentin qui course Bonnot, à vélo,à travers tout un marche est très brouillonne, ce qui fait qu'on rate la moitié du spectacle.
Cornuau se rachètera plus tard, lors de la scène de l'arrestation de Bonnot : grandiose et, heureusement, beaucoup plus lisible.
Prise dans le feu de l'action, je n'ai pas de remarques particulières sur les autres scènes qui sont, en fait, pratiquement toutes des duels entre les différents protagonistes.
Mais, la pluaprt de ces scène ont un point commun : elles changent des interminables scènes cent fois trop vues.
La reconstitution historique est fort bien travaillée et on s'immerge, dès le début, dans cette France des années 1910.

Du fond
Les emprunts russes, la guerre des polices, le rôle de Jean Jaurès et de son journal l’Humanité, Jules Bonnot : tout ceci aurait pû n'être que pretexte à intrigues et action mais lorsque Valentin poursuivant Bonnot se met à faire le panégérique de Jules Bonnot à son partenaire, Achille Bianchi , on se redresse sur son siège....
Y aurait-il plus ?
Non que la révolution, ni même la politique soit ma tasse de thé mais les gens qui agissent selon des convictions pour le bien d'un plus grand nombre et contre des hommes de "pouvoir" véreux et avides, çà force le respect, ou tout du moins l'intérêt chez quiconque a un peu de romantisme (dans le vrai sens du terme) à partager.
Et pour le coup, avec ces Brigades du Tigre, eh bien, on se retrouve avec un commissaire Valentin, qui (et ce n'est pas seulement dû au charme de Diane Krueger) est sympatisant anarchisant, même si l'aveu n'est pas ouvertement exprimé.
Il est de toute façon, du côté du droit et la vérité.

Et Cornuau joue sur cette corde raide où l’individu est toujours à la limite de sombrer d’un camp à l’autre, à moins d'avoir la sensibilité d'une moule MrGreen
On a ainsi droit à quelques surprises et une certaine dose de noirceur et de violence, autant idéologique, que sentimentale ou tout simplement humaine.
Et beaucoup de lyrisme aussi dans le destin de ces personnages entiers plongés dans un monde en pleine transformation et au bord de la guerre.

Le film remplit sa mission de distraire tout en faisant plaisir .
Savant mélange entre film à grand spectacle , film d'action, cours d'histoire et long-métrage engagé.


Si j'osais, si j'osais .... je risquerais une comparaison avec les Incorruptibles

_________________
     
avatar
Callahan
Adminotaure

Messages : 580
Date d'inscription : 30/03/2010
Localisation : Dans ses chaussons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Brigades du Tigre (2005)

Message  Callahan le Mer 30 Juin - 1:52

-------------------
Peter
--------------------

Callahan a écrit:
Si j'osais, si j'osais .... je risquerais une comparaison avec les Incorruptibles

Jean Luc Lemoine à "on a tout essayé" a osé la faire! je me suis levé et j'ai quitté la pièce!
MrGreen

_________________
     
avatar
Callahan
Adminotaure

Messages : 580
Date d'inscription : 30/03/2010
Localisation : Dans ses chaussons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Brigades du Tigre (2005)

Message  Callahan le Mer 30 Juin - 1:53

Peter a écrit:
Callahan a écrit:
Si j'osais, si j'osais .... je risquerais une comparaison avec les Incorruptibles

Jean Luc Lemoine à "on a tout essayé" a osé la faire! je me suis levé et j'ai quitté la pièce!
MrGreen
Peter, REVIENS !!!!!!, c'est Lemoine , y m'a forçée ! Surprised

_________________
     
avatar
Callahan
Adminotaure

Messages : 580
Date d'inscription : 30/03/2010
Localisation : Dans ses chaussons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Brigades du Tigre (2005)

Message  Callahan le Mer 30 Juin - 1:54

-------------------
Prytwen
--------------------

Peter a écrit:
Callahan a écrit:Si j'osais, si j'osais .... je risquerais une comparaison avec les Incorruptibles

Jean Luc Lemoine à "on a tout essayé" a osé la faire! je me suis levé et j'ai quitté la pièce! MrGreen

Mais c'est pas si stupide que çà comme comparaison. La série "Les Brigades du Tigre" auraient été commanditée par la télévision de l'époque pour contrecarrer le succès des Incorruptibles

_________________
     
avatar
Callahan
Adminotaure

Messages : 580
Date d'inscription : 30/03/2010
Localisation : Dans ses chaussons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Brigades du Tigre (2005)

Message  Callahan le Mer 30 Juin - 1:57

Callahan a écrit:-------------------
Prytwen
--------------------

Peter a écrit:
Callahan a écrit:Si j'osais, si j'osais .... je risquerais une comparaison avec les Incorruptibles

Jean Luc Lemoine à "on a tout essayé" a osé la faire! je me suis levé et j'ai quitté la pièce! MrGreen

Mais c'est pas si stupide que çà comme comparaison. La série "Les Brigades du Tigre" auraient été commanditée par la télévision de l'époque pour contrecarrer le succès des Incorruptibles

Et toc !
Non, mais faut pas s'énerver non plus.
je ne compare pas ce film aux Incorruptibles de De Palma, c'est juste une association furtive qui m'est passé par la tête et çà ne va pas plus loin.
Quant à Machin Lemoine, je sais même pas qui c'est Surprised



Edit d'aujourd'hui 2010: j'arrête là le recopiage, c'est pas pratique et l'essentiel est là ...

_________________
     
avatar
Callahan
Adminotaure

Messages : 580
Date d'inscription : 30/03/2010
Localisation : Dans ses chaussons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Brigades du Tigre (2005)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum