Detective Dee : Le mystère de la flamme fantôme

 :: 7ème Art :: Cinéma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Detective Dee : Le mystère de la flamme fantôme

Message  sutter cane le Dim 24 Avr - 11:54



Réalisé par Tsui Hark
Avec Andy Lau, Bingbing Li, Tony Leung Ka Fai

L’histoire se déroule en Chine, en l’an 690, durant la période trouble correspondant à l’ascension de l’impératrice Wu Ze Tian.
Tout est prêt pour la cérémonie du couronnement et la petite ville de Chang-An est dans ses habits de fête. Mais une série de morts mystérieuses menace l’intronisation de Wu Ze Tian.
L’impératrice décide alors de faire appel au seul homme capable de percer ce mystère : Le juge Ti, de retour après huit ans de prison pour insolence et insubordination…
Inspiré de l’histoire d’un authentique détective de la Chine des Tang, Detective Dee a fait l’objet d’une série de romans cultes (par Robert Van Gulick). Le film du cinéaste hong-kongais Tsui Hark a été présenté au Festival de Venise 2010 en compétition officielle, mais voila Quentin Tarantino a préféré donné le lion d'or A son ex plutôt qu'a Tsui Sad.

Comme chez les bons Tsui Hark, il y a dans Detective Dee un rythme très rapide qui enchaines les situations et les idées de folies à toute vitesse (LES CERFS !!! Shocked ), ce qui fait que bien qu'on descelle à la première vision une mise en scène maitrisé, intelligente qui amène magnifiquement les chorégraphie virevoltantes de Sammo Hung, on sent que le tout passera mieux à la seconde vision, tant la somme d'informations est importante.

Non pas que le film soit compliqué, contrairement a ce que j'avais pu lire ou entendre, c'est assez simple, ou plutôt fluide, il y a juste pas mal de rebondissements, mais le film est assez riche visuellement, que ça soit dans le cadre toujours bien rempli pour donner des images de toutes beautés ou donc par un découpage lisible mais trop rapide pour qu'on capte toutes les subtilités, de suite.
Le film nous renvoie directement à l'époque du Wu Xia Pian HK des années 80-90 et ça fait du bien de retrouver ces ambiances la avec un type qui assure aux commandes, le film adopte un peu un style sérial avec l'histoire de ce détective qui s'allie a son ex ennemie histoire de retrouver un assassin qui serait derrière un complot encore inconnu, le tout en essayant au maximum de rationaliser les situations tout en se déroulant dans un univers fantastique et en amorçant plusieurs retournement de situations s'alliant avec le fait que le film joue constamment sur les faux semblants et les supercheries avec un brio et un gros sens du divertissement assumé.
Et c'est ça qui fait le plus plaisir, cette volonté d'en mettre plein les yeux sans être jamais poseur ou prétentieux, le tout fonctionne avec un équilibre, naturel et intelligence que Tsui Hark n'avait plus retrouvé depuis The Blade.
Par contre, on est loin de la mise en scène expérimentale de celui ci, ici on a droit a du posé, parfait pour le grand public, mais qui n'en demeure pas réfléchi, efficace et bien foutu, on retrouve tout de mêmes des petites expérimentations visuelles lors de la scènes du combat halluciné de Dee.
Il y a bien des petits défauts ici et la, des sfx qui se voient un peu, bien que je vous trouve sévère la dessus, ils ne m'ont jamais dérangés, une musique efficace sur le moment, mais c'est vrai oubliable de suite après la vision, des personnages un peu froids, serait pour renforcer un détachement du spectateur face a ce grand jeu de dupes ?
Et aussi, il y a qu'un seul moment où l'image HD ne me convainc pas des masses, c'est durant le combat opposant le commissaire albinos au bras droit du méchant, cette scène la m'a choqué, alors que tout le reste est magnifique.

Bref, THRTW, 6/6, maintenant on a plus qu'a ésperer que son prochain film soit de ce niveau et qu'il garde cette forme pendant un moment, surtout que cette fois ça sera en 3D et si il y a bien un type qui peut révéler l’intérêt de cette technologie en tentant des trucs jamais vu, c'est bien lui.

Ha, oui et je reviens aussi sur ceux qui pensent que Tsui Hark s'est éloigné de la thématique politique ou qui pensent que Dee s'est vendue a l'impératrice à la fin.
il y a une remise en cause, d'une part chez le Leader contestataire qui est en fait du même niveau que l'impératrice, voir pire, Dee préfère a la limite garder un pouvoir en place qui a l'expérience de la gouvernance plutôt que de le changer par un nouveau chef en quête de pouvoir et qui refera les mêmes erreurs (cf toutes les dictatures africaines).
Tout le film joue sur les faux semblants, les masques, les manipulations des personnages et évite donc tout manichéisme, il appuie bien le fait que tout n'est ni blanc ni noir.
Et la fin de Dee va justement dans ce sens la, Dee reconnait le statut de l'impératrice mais il ne l'adoube pas, il lui reconnait son pouvoir en lui laissant un message de gouvernance, il espère que ce qu'il lui transmet sera changer sa façon de gouverner et c'est ce qui se passe selon, le résumé, c'est la parole du peuple, plutôt que celle d'insurgés militaires, un idéalisme qui corrompt un pouvoir dans le bon sens.
Si on ramène ça a la politique actuel, cela voudrait dire que le peuple ne pourra faire tomber le pouvoir en place, mais qu'il pourrait le changer en imposant ses idées, ses idéaux.
La solution choisi, n'est pas la révolution, mais l'évolution.

Donc, si, il y a une remise en question, elle est peut être fine (faut pas déconner, il peut pas faire un pamphlet ça reste produit par la chine), mais je la vois, Hark aurait du mal a en mettre plus sans que ça se voit par l'état.
avatar
sutter cane
Gorgone Zola

Messages : 629
Date d'inscription : 05/04/2010
Age : 36
Localisation : Time And Relative Dimension In Space

Revenir en haut Aller en bas

Re: Detective Dee : Le mystère de la flamme fantôme

Message  Otis le Mar 3 Mai - 10:12

Je serai moins indulgent que toi (et Cradle!) mon bon Dam, même si on passe quand même un agréable moment à la vision de ce film.
On navigue constament entre scenes miraculeuses (le combats sur les bateaux dans la caverne, l'intro dans le grand boudha,...) et gros foirages (les cerfs bordel mais tu es fou ou quoi, l'écroulement du boudha,...).
Du coup le film peine à retrouver l'emerveillement que provoquaient en moi les productions Workshop du début des 90's et non vraiment je te jure: les effets spéciaux numériques y sont pour beaucoup.
Ca serait bien qu'à Hong-Kong ils arretent de croire qu'ils métrisent les FX numériques, parcequ'ils font ça comme des chêvres...
Les wu-xia d'avant, avec leurs effets pourtants artisanaux et leur naiveté assumé etaient beaucoup plus immersifs et transpiraient la sincérité.
Car c'est bien ça finalement qui manque le plus à mes yeux à ce DETECTIVE DEE, de la sincerité. Là, on sent vraiment trop l'envie de lancer un héros populaire de la trempe d'un Wong Fei Hung, de reécrire une epoque que tout le monde sait terminé depuis longtemps sans avoir finalement grand chose de nouveau à y apporter.

Bref, Tsui, je t'aime, mais t'etais mieux avant!.. Sad

3/6


Dernière édition par Otis le Mer 4 Mai - 6:13, édité 1 fois
avatar
Otis
Cyclopes, c'est long à fumer

Messages : 25
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Detective Dee : Le mystère de la flamme fantôme

Message  sutter cane le Mar 3 Mai - 22:28

C'est une boite Coréenne qui a produit les effets spéciaux, pas de HK.
Et Tsui, le reconnait, ça le fait chier de pas avoir eu ce qu'il voulait pour les effets, manque de temps, tout ça.
Et Franchement, ça ne me gêne pas, quand t'es dans le film, c'est le genre de truc que tu peux passer (c'est pas un asylum non plus).
Et putain...
Du kung fu contre des cerfs !!!!
MERDE !

avatar
sutter cane
Gorgone Zola

Messages : 629
Date d'inscription : 05/04/2010
Age : 36
Localisation : Time And Relative Dimension In Space

Revenir en haut Aller en bas

Re: Detective Dee : Le mystère de la flamme fantôme

Message  Mumakil le Mar 3 Mai - 23:40

Je rejoins Dam, j'ai été conquis par Détective Dee, et j'y ai trouvé un vrai souffle épique d'aventure, chose bien trop rare hélas... Et c'est la narration parfaitement maitrisée qui crée ceci je pense! La mise en scène est plutôt très belle, même si loin du modernisme d'un The Blade ou d'un Time and Tide effectivement... Enfin j'y ai quand même retrouvé cette inventivité de tous les instants, mais dans le scénario cette fois!

Du reste, la "qualité" des effets spéciaux ne dépend en effet que des thunes, donc je trouve ça un peu idiot de classer ça dans les défauts du film (parce que à ce compte là cette poussasse d'Avatar est le meilleur flim du monde... hum) d'autant que ce qu'ils représentent (c-a-d là où se joue la véritable qualité des spfx selon moi) est totalement sublime et inventif! La baston contre les cerfs (c'est pas plutôt des daims? tachetés comme ça...) qu'elle soit réalisée en cgi, en animatroniques ou avec des types déguisés en cervidés, ça reste une splendide idée, parfaitement retranscrite à l'écran...

Quant à la "sincérité" du film j'ai jamais compris ce concept de madnautes... l'idée c'est que le film est pas sincère parce qu'il nous ment? Hey si le mensonge c'est pas le principe même de la fiction je me demande ce que c'est... ou alors parce que le but est de faire du pognon? Bienvenue dans l'économie capitaliste les gars, le pognon c'est le but de tous les films...

enfin si quelqu'un à une explication là dessus je veux bien!

le film quant à lui est excellent pour ma part!
avatar
Mumakil
Dédale dans la semoule

Messages : 116
Date d'inscription : 03/04/2010
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Detective Dee : Le mystère de la flamme fantôme

Message  Otis le Mer 4 Mai - 5:01

sutter cane a écrit:C'est une boite Coréenne qui a produit les effets spéciaux, pas de HK.
Et Tsui, le reconnait, ça le fait chier de pas avoir eu ce qu'il voulait pour les effets, manque de temps, tout ça.
Et Franchement, ça ne me gêne pas, quand t'es dans le film, c'est le genre de truc que tu peux passer (c'est pas un asylum non plus).
Et putain...
Du kung fu contre des cerfs !!!!
MERDE !
Bah c'est pareil, les coréen y touche que dalle non plus... Rolling Eyes Laughing (de toutes façon ils font les fx de la plupart des films chinois non?).
Je repete que personnellement les FX foirés me font sortir du truc et c'est d'autant plus domage que les mecs etaient des orfevres à l'époque dans les trucages artisanaux, pourquoi ne pas plutot essayer de revenir à ces techniques en essayant de les elever à un autre stade? Bien sur ça passe par une réevaluation des ambitions du script (ils vont quand même pas tataner des pauvres bêtes... Laughing ) mais je suis persuadé que ça ferait du bien à ce genre de cinéma.
Pour les cerfs, tu reconnais que l'idée est en elle même casse-gueule donc tu peux aussi comprendre que j'ai eu du mal à y adherer
Mumakil a écrit:Du reste, la "qualité" des effets spéciaux ne dépend en effet que des thunes, donc je trouve ça un peu idiot de classer ça dans les défauts du film (parce que à ce compte là cette poussasse d'Avatar est le meilleur flim du monde... hum) d'autant que ce qu'ils représentent (c-a-d là où se joue la véritable qualité des spfx selon moi) est totalement sublime et inventif! La baston contre les cerfs (c'est pas plutôt des daims? tachetés comme ça...) qu'elle soit réalisée en cgi, en animatroniques ou avec des types déguisés en cervidés, ça reste une splendide idée, parfaitement retranscrite à l'écran...

Quant à la "sincérité" du film j'ai jamais compris ce concept de madnautes... l'idée c'est que le film est pas sincère parce qu'il nous ment? Hey si le mensonge c'est pas le principe même de la fiction je me demande ce que c'est... ou alors parce que le but est de faire du pognon? Bienvenue dans l'économie capitaliste les gars, le pognon c'est le but de tous les films...
Voilà exactement ce que moi j'ai du mal à comprendre avec les madnautes et qui me coupe direct l'envi de débattre...
et vas-y que c'est idiot de trouver les FX moches, que tu comprends rien parce que tu penses pas comme moi...
C'est là que je capte pourquoi je m'attarde de moins en moins sur les topics: les gens ont du mal à supporter qu'on aime pas les mêmes trucs qu'eux.
Et je ne condamne personne je suis aussi un peu comme ça! Je prend un exemple: dernierement on a maté INSIDIOUS. J'ai adoré, mais j'hesite à en faire un topic car je sais d'avance que certain n'y verront qu'une série B poussive de plus alors qu'on sait tous très bien que tout ceci est bien subjectif.
Oui j'aime AVATAR et pourtant je ne pense pas être la derniere des buzes. Pareil j'aime HALLOWEEN 2 tout en aillant conscience qu'on puisse ne rien voir du tout dans la démarche de Rob Zombie. Inversement, j'ai détesté SUCKER PUNCH, certains y trouvent leur comptes: tant mieux!
Vous etes deux madnautes dont je respecte vraiment les gouts et ce message n'est donc pas une déclaration de guerre (ça me ferait quand même chier que ça se passe sur du Tsui Hark... Laughing ) mais un appel à la tolerance, car même si je n'ai pas pris autant de plaisir que vous sur ce DETECTIVE DEE, je suis tout de même heureux que Tsui ait réussi son coup auprès de fans comme vous deux ou de quasi néophites comme Cradle! Very Happy

Bref peace, plaisr et cinoche les mecs! Wink
avatar
Otis
Cyclopes, c'est long à fumer

Messages : 25
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Detective Dee : Le mystère de la flamme fantôme

Message  Cradle of Suffering le Mer 4 Mai - 7:45

Hey, bon, oui, j'ai vu que 5 films + Histoire de fantôme Chinois, mais je suis très fan de films Wu Xia Pian.
J'ai été complètement charmé par le scénar, un grand detective venu pour résoudre une enigme d'apparence paranormal, divine, où les dieux seraient responsable, et où quasiment chaque personnage à quelque chose à cacher.
Effectivement a plusieurs moments les effets numériques font chier, mais ça ne m'a pas dérangé plus que ça, je trouve Detective Dee splendide, sa mise en scène soigné, son histoire, ses chorégraphies,...
Ce qui m'a le plus plut c'est ce dont parle Sutter cane, que tout n'est ni blanc ni noir, les quatres personnages principaux ( L'impératrice, Shatuo, Jing et Bei Dong-lai) nous dévoilent autant leurs cotés méprisants, enragés, que leurs bontés et culpabilités. Le Juge Dee est l'élément, le centre de ces protagonistes, il influe, laisse une marque chez chacun d'eux, qu'elle soit bonne ou mauvaise, il change la façon de voir les choses. Pour L'impératricen Jing ou Bei Dong-lai, on remarque un changement bénéfique, par contre chez Shatuo, quelques années plus tôt, il fut emprisonné et sauvagement torturé pour avoir aidé Juge Dee à la tête de la rebellion, malheureusement ces années de prisons n'ont pas eu le même effet qu'à notre héros, au contraire il en sort avec une soif de vengeance, de haine. Personne n'est profondément méchant.
J'ai passé un très bon moment, merci Tsui (je vais encore changer mon nom facebook Rolling Eyes ), et petite larme pour l'avoir tué!!! Neutral



Sad


5/6

_________________
avatar
Cradle of Suffering
Gorgone Zola

Messages : 926
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 30
Localisation : Tromaville

Revenir en haut Aller en bas

Re: Detective Dee : Le mystère de la flamme fantôme

Message  Mumakil le Mer 4 Mai - 8:01

Voilà exactement ce que moi j'ai du mal à comprendre avec les madnautes et qui me coupe direct l'envi de débattre...
et vas-y que c'est idiot de trouver les FX moches, que tu comprends rien parce que tu penses pas comme moi...
C'est là que je capte pourquoi je m'attarde de moins en moins sur les topics: les gens ont du mal à supporter qu'on aime pas les mêmes trucs qu'eux.
Et je ne condamne personne je suis aussi un peu comme ça! Je prend un exemple: dernierement on a maté INSIDIOUS. J'ai adoré, mais j'hesite à en faire un topic car je sais d'avance que certain n'y verront qu'une série B poussive de plus alors qu'on sait tous très bien que tout ceci est bien subjectif.

Ne voit pas d'agressivité dans mon message, c'est pas parce que je dit que je trouve ça idiot que je te trouve stupide, c'est juste une manière de dire le truc, pis moi c'est le genre de phrases qui à l'inverse me donne envie de débattre Wink

En plus là j'avais vraiment envie de comprendre ce que t'entendais par film sincère, expression que je lit un peu partout mais qui m'irrite parce que j'ai l'impression qu'elle désigne un faux argument pour dire qu'on a pas aimé... donc voilà mes piques c'était juste pour justement alimenter le débat... d'autant que je suis le premier à trouver certains spfx virtuels pourris, mais ceux là je leur trouvais juste un certain charme!

Après c'est sûr faut un peu de hargne pour débattre sur les forum et parfois être prêt à défendre tout seul son film fétiche face à l'indifférence générale... mais ça, c'est le jeu! Razz

Donc moi à ta place là je ferais un topic sur Insidious, avec tes arguments qui prouvent que ça pète et tu t'en fout des autres Very Happy
avatar
Mumakil
Dédale dans la semoule

Messages : 116
Date d'inscription : 03/04/2010
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Detective Dee : Le mystère de la flamme fantôme

Message  sutter cane le Mer 4 Mai - 8:58

Otis a écrit:
sutter cane a écrit:C'est une boite Coréenne qui a produit les effets spéciaux, pas de HK.
Et Tsui, le reconnait, ça le fait chier de pas avoir eu ce qu'il voulait pour les effets, manque de temps, tout ça.
Et Franchement, ça ne me gêne pas, quand t'es dans le film, c'est le genre de truc que tu peux passer (c'est pas un asylum non plus).
Et putain...
Du kung fu contre des cerfs !!!!
MERDE !
Bah c'est pareil, les coréen y touche que dalle non plus... Rolling Eyes Laughing (de toutes façon ils font les fx de la plupart des films chinois non?).
Je repete que personnellement les FX foirés me font sortir du truc et c'est d'autant plus domage que les mecs etaient des orfevres à l'époque dans les trucages artisanaux, pourquoi ne pas plutot essayer de revenir à ces techniques en essayant de les elever à un autre stade? Bien sur ça passe par une réevaluation des ambitions du script (ils vont quand même pas tataner des pauvres bêtes... Laughing ) mais je suis persuadé que ça ferait du bien à ce genre de cinéma.
Pour les cerfs, tu reconnais que l'idée est en elle même casse-gueule donc tu peux aussi comprendre que j'ai eu du mal à y adherer
(Non, mais j'épargne juste les pauvres chinois Sad)
et t'as pas pigé.
Moi je l'adore cette idée, j'aurais même voulu que le combat soit plus élaboré et plus long.
(c'est comme le kung fu sur dos d'éléphant dans Black Mask 2, je demande que ça, moi).
Mumakil a écrit:
En plus là j'avais vraiment envie de comprendre ce que t'entendais par film sincère, expression que je lit un peu partout mais qui m'irrite parce que j'ai l'impression qu'elle désigne un faux argument pour dire qu'on a pas aimé... donc voilà mes piques c'était juste pour justement alimenter le débat... d'autant que je suis le premier à trouver certains spfx virtuels pourris, mais ceux là je leur trouvais juste un certain charme!
Je pense que ce dont parle Otis, ce qu'il en retrouve pas la Fraicheur que pouvait avoir ces films dans les années 90, la volonté d'innover, d'amener quelquechose de nouveau.
La mise en scène, plus posé du film, avec quasiment pas de plans expérimentaux comme sait faire Tsui Hark pourrait laissait croire au mode automatique ou la facilité.
Et pour avoir vu le film, plusieurs fois, je le répète, ce n'est pas le cas, la mise en scène est posée, mais travaillé, j'aimerais voir plus des réalisateurs capables d'enchainer des beaux plans avec une signification derrière.
C'est pas non plus magistrale, mais juste assez classe a mes yeux pour que ça fonctionne.
Et combien même si Hark se reposait sur ses lauriers, il y aurait droit avec toutes ses tentatives de relancements du Wu Xia Pian qui ont échoués, si faire du plus grand public, lui permet enfin de lui donner une légitimité par un sucés public dans ce genre, tant mieux.
Le changement d'approche ne me dérange pas, mais par contresi il continue trop longtemps ainsi, ça risque de me lasser rapidement.
Déjà les prochains, c'est Tsui Hark VS la 3D.
Et j'ai du mal a trouver d'autres types que lui qui auraient assez d'idées pour enfin faire un truc utile de cette technologie.


avatar
sutter cane
Gorgone Zola

Messages : 629
Date d'inscription : 05/04/2010
Age : 36
Localisation : Time And Relative Dimension In Space

Revenir en haut Aller en bas

Re: Detective Dee : Le mystère de la flamme fantôme

Message  Le Docteur le Mer 4 Mai - 23:55

Pas grand chose à dire de plus, si ce n'est que c'est un des quatre ou cinq films qui m'a vraiment enthousiasmé cette année. Mené tambour battant, immersif, soigné, parfois surprenant (on a plus l'habitude de voir ça au ciné) et surtout un très bon dosage dans le mélange des genres. J'ai en général du mal à me faire aux CGI, mais ici ça n'a pas été plus dur qu'autrepart (ceux qui ont été le voir avec moi ont par contre remarqué que la première partie était moins réussie à ce niveau). Sans doute que la qualité de l'histoire et des personnages a pu me faire passer sur certains détails.

5/6

_________________
avatar
Le Docteur
Gorgone Zola

Messages : 939
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 35
Localisation : L'université de l'Invisible

Revenir en haut Aller en bas

Re: Detective Dee : Le mystère de la flamme fantôme

Message  Otis le Jeu 5 Mai - 4:07

Mumakil a écrit:En plus là j'avais vraiment envie de comprendre ce que t'entendais par film sincère, expression que je lit un peu partout mais qui m'irrite parce que j'ai l'impression qu'elle désigne un faux argument pour dire qu'on a pas aimé... donc voilà mes piques c'était juste pour justement alimenter le débat... d'autant que je suis le premier à trouver certains spfx virtuels pourris, mais ceux là je leur trouvais juste un certain charme!
T'inquietes mec, je tourne un peu soupe-au-lait en vieillissant aussi... Rolling Eyes Laughing

Pour (essayer) de te répondre,je m'attendais à un festival d'auto-citations de l'oeuvre de Tsui, mais ici j'ai vraiment trouvé que certaines choses etaient écrites au gros feutre et que les references n'etait pas des plus nobles (MAD a même parlé des EXPERTS... MrGreen ).Comme tu le disais plus haut, le but de tous films c'est de faire du fric, ou on va plutôt dire d'être "vu" (jsuis pas sur que le pognon soit la motivation de la mise en chantier d'un film comme RUBBER par exemple...) et quand je parle de sincerité, j'englobe bien sur celle du réalisateur mais aussi un sincerité par rapport à ma maniere de recevoir le film en tant que fan de Tsui. Là où Dam à totalement raison c'est que la sincerité du film , j'ai tendance à la mesurer par rapport à l'immense plaisir que m'ont procurés certains films anterieurs de Tsui hark.
sutter cane a écrit:Je pense que ce dont parle Otis, ce qu'il en retrouve pas la Fraicheur que pouvait avoir ces films dans les années 90, la volonté d'innover, d'amener quelquechose de nouveau.
La mise en scène, plus posé du film, avec quasiment pas de plans expérimentaux comme sait faire Tsui Hark pourrait laissait croire au mode automatique ou la facilité.
Ce mec m'a toujours retourné la gueule par son audace et du coup j'ai vraiment du mal à m'y retrouver dans ses dernieres oeuvres. Mais en écrivant ça je me rends compte que je me prive moi même d'apprecier ces films pour ce qu'ils valent vraiment... Sad
Quand j'ai lu le pitch de DETECTIVE DEE j'ai immédiatement pensé à BUTTERFLY MURDERS (moyen-age+Enquete+un soupcon de fantastique, moi j'dis ça, j'dis rien...). Alors c'est clair qu'il y a un monde entre les deux films mais du coup mes attentes ont été décuplées.
En fait si quelqu'un pouvait reloader ma tête, histoire que je zappe tous les films que j'ai vu avant, ça me rendrait service... Laughing
sutter cane a écrit:Déjà les prochains, c'est Tsui Hark VS la 3D.
Et j'ai du mal a trouver d'autres types que lui qui auraient assez d'idées pour enfin faire un truc utile de cette technologie.
Tout a fait d'accord avec toi, t'imagines un peu le pied qui rendre dans la godasse en subjectif 3D!
sutter cane a écrit:(c'est comme le kung fu sur dos d'éléphant dans Black Mask 2, je demande que ça, moi).
Ben voilà!.. C'est une autre scene de sa filmo qui me laisse froid et perplexe... Tout le film d'ailleurs, rassure moi, y'a que cette scene que tu kiffes dedans? MrGreen


Dernière édition par Otis le Jeu 5 Mai - 12:41, édité 1 fois
avatar
Otis
Cyclopes, c'est long à fumer

Messages : 25
Date d'inscription : 16/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Detective Dee : Le mystère de la flamme fantôme

Message  sutter cane le Jeu 5 Mai - 4:18

Black Mask 2 ?
Ha ben, non, c'est un film avec des catcheurs mutants.
Un Nanar sympa, quoi.
Donc un niveau au dessus de Missing, The Master, Tristar (parait il) ou Double Team.
Et pas très loin de Piège à Hong Kong.

(Et Butterfly Murders, c'est loin d’être ce qu'il a fait de mieux, mais c'est pas mal pour un début).
avatar
sutter cane
Gorgone Zola

Messages : 629
Date d'inscription : 05/04/2010
Age : 36
Localisation : Time And Relative Dimension In Space

Revenir en haut Aller en bas

Re: Detective Dee : Le mystère de la flamme fantôme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: 7ème Art :: Cinéma

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum