fêtes de la musique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

racontez votre fête de la musique

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

fêtes de la musique

Message  Han Solo le Dim 23 Juin - 3:24

2006 - 2012 -2013
 
 
 
21 juin 2006
 
16h00 Harpe
La célèbre harpiste Marielle Nordmann, héritière de Lili Laskine, rend à la harpe sa vertu populaire et nomade en organisant une audition concert de jeunes talents, des jeunes pousses harpistes aux prix internationaux, en plein air, sur la grande pelouse du square des Batignolles
 
Commentaire : moi à 16h00 je suis encore au boulot, vers 17h10 j’arrive au square des Batignolles où une affiche indique que l’audition dure jusqu’à 18h00 et qu’elle est déplacée sur une place que ni moi ni les commerçants alentours ne connaissons, et il n’y a aucun plan rectificatif représentant le quartier, je trouve finalement le gardien du square qui lui me dit que c’est du côté de la mairie du 17ème, arrivé à la mairie toujours pas de harpe, je décide de me renseigner à la mairie, c’est fermé mais une affiche indique que l’audition a lieu à l’intérieur de la mairie, quelqu’un me fait signe d’entrer par la droite où se trouve l’accès pour automobiles, il est 17h30 , je peux enfin écouter la harpe, c’est plutôt mieux que certains disques où la harpe ressemble à du clavecin, du piano, de la guitare, du xylophone, ou du banjo, mais ça ne vaut pas ces quelques accords de harpe, si courts, mais où la harpe est tellement reconnaissable
 
le choix des morceaux et l'interprétation font de ce concert un bon souvenir, vous trouverez ci après le programme
 
Carole de Leenheer : Au bord du ruisseau d'Henriette Renié
 
Ana Orozco : Family blues de J. François
 
Dorine Lizée : Brocéliande d'Annie Challan
 
Dorine Lizée et Mathieu Roulleaux Dugage (hautbois) : Gymnopédie n°1 de Satie, Extraits des scènes d'enfant la rêverie de R. Schumann (transcription de Jean Michel Damase)
 
Oriane David : Mr Piroët de B. Galais
 
Oriane David et Yara Dalens (saxophone) : Le cygne de C. St Saëns, The entertainer de S. Joplin
 
Louise Augoyard : Sonate progressive de Naderman
 
Oriane David et Ana Orozco (harpe et claquettes) : Tambourinaïres de Bernard Galais
 
Marion Ravot : Impromptu Caprice de Gabriel Pierné, Nocturne de M. Glinka
 
Pauline Hass : Soirée de fête à Sedjenane de Marcel Tournier, Clair de lune sur l'étang du parc de Marcel Tournier
 
Pauline Hass et Andrea Soare (chant) : Deux romances roumaines, Rencontre au bal, extraite d'Anna Karenine de Tchaïkovsky
 
Camille Denoy : Sonate de Dussek
 
Alexandra Luiceanu : Nocturne en do mineur de Chopin, La mélancolie de Godefroid
 
Anneleen Lenaerts : Ballade de Salzedo
 
 
18h00 Festival FG2006 musiques électroniques
 
18h Dj Mehdi – 19h Gildas et Masaya – 20h Bob Sinclar - 21h Antoine Clamaran, une séance de dédicace est prévue à la fin du show par Bob Sinclar et Antoine Clamaran, dont les sets seront retransmis en direct à l’antenne de FG, avec des interventions en direct du Virgin Mégastore Champs Élysée
 
Commentaire : le Virgin est un espace clos, où les vigiles entassaient tout le monde, je n’aime pas être compressé au milieu de la foule sans pouvoir bouger avec juste une petite porte que je pourrai atteindre dieu sait quand, je suis donc ressorti aussitôt
 
 
19h00 Les Read Deaf
Un répertoire varié et des rythmes groovants à travers le rock des années 70 : The Doors, Pink Floyd, Rolling Stones, Lou Reed, Beatles, Cocker, Lennon, Dylan, Bowie…
 
Commentaire : pas vu, il y avait du Pink Floyd, mais c’était dans un café
 
 
20h00 Irae Dies
Rock progressif instrumental
 
Commentaire : c’était près du centre Beaubourg, place Stravinsky disait le programme, mais pas de place Stravinsky dans la liste des rues de Paris, c’est parce qu’il s’appelait Igor (tout le monde le sait évidemment) donc il fallait chercher à I et non pas à Str, heureusement la station de métro était indiquée et avec un bon plan j’ai fini par trouver cette place
 
Instrumental mon oeil, ça chantait tout le temps, et progressif, j’en suis pas très sûr, par contre qu’est ce que ça gueulait, en outre dans ce coin là il y avait un groupe de musiciens tous les 20 mètres, mais quantité ne signifie pas qualité
 
 
20h30 Rock psychédélique
Le groupe Alcools propose compositions originales et reprises (Radiohead, Pink Floyd, Air…)
 
Commentaire : c’était près des Tuileries, je suis arrivé en retard (à la chanson Extasy), mais grâce à la pluie tombée vers 20h30 le groupe était en retard lui aussi, donc pas raté grand chose, le son fait pro, le look aussi, pas du tout le genre adolescent boutonneux qui pousse la chansonnette, comme chez les recalés de la nouvelle star, certains tributes band de Pink Floyd (pas de noms), et autres personnes qui tentent leur chance à la fête de la musique, mais qui font vraiment amateurs et pas vraiment musicien (eh oui c’est un métier)
 
Mais il s’avère ensuite que si le son (musique) est impeccable, et talentueux et avec de multiples facettes, il n’en est pas toujours de même pour le chant, avec Sexy Boy de Air, vocalement c’est la cata, puis Astronomy Domine m’a rassuré, car c’était très bien, avec Breathe de nouveau des faiblesses au niveau de la voix, entracte, puis le groupe repart, avec 5 musiciens au lieu de 4 , un nouveau chanteur ayant rejoint le groupe, il n’a pas beaucoup de voix, mais c’est justement quand ce n’était pas très fort que ça posait problème, du coup Virgin Suicide de Air passe comme une lettre à la poste, tout comme le reste des chansons
 
Viennent les rappels, encore 1 (trop fort), encore 2 (Astronomy Domine le retour), et encore 3 , le groupe est d’origine parisienne et avait amené son fan club
 
en 2007 2008 2009 2010 et 2011, plus aucun problème de voix, et un son très propre, qui donne envie de revenir l'année suivante
 
Ensuite je suis aller tâter de la musique électronique pas très loin de chez moi, c’était pas terrible, donc à minuit trente dodo
 
 
 
21 juin 2012
 
Concert de harpe dans la cour de l’Hôtel d’Albret
De 19h et 21h (prolongement possible)
31, rue des Francs Bourgeois
M° St Paul
 
Sabine Chefson, professeur de harpe aux conservatoires de la Ville de Paris, et ses élèves vous donnent rendez-vous pour un concert dans la cour du siège de la direction des Affaires culturelles de la Mairie de Paris.
- Partition : Albeniz, Bach, Ibert, Corelli, Thomas, Hasselmans, thèmes bretons (harpe solo, duos, trios, quatuor, duos avec flûte...)
- interprètes : élèves des conservatoires du 5è, 7è, 10è, 15è et 16è arrdt. Professeurs : Sabine Chefson, Isabelle Marie, Caroline Rempp
 
Les Conservatoires des 5e, 7e, 10e,
15e et 16e arrondissements
 
ont le plaisir de vous inviter au
 
CONCERT exceptionnel de Harpe
Dans la cour de l’hôtel d’Albret
 
Jeudi 21 juin à 18h30
 
Répertoire classique et populaire
 
Bach, Damase, Ponchielli, Grieg, Dvorak, Donizetti, Tournier, Rossignol,
Silvestrini, Hasselmans, Renié, Albeniz, Ibert, Corelli, Thomas,
thèmes bretons et airs populaires d'Argentine
 
Harpe solo, duos, trios, quatuor, duos avec flûte...
Concert dirigé par les professeurs Sabine Chefson,
Isabelle Marie et Caroline Rempp.
 
Entrée libre
Hôtel d’Albret – 31 rue des Francs-Bourgeois 75004
Métro : Saint-Paul l.1
 
programme :
 
GH = grande harpe
HC = harpe celtique
 
18h30
 
duo GH, 1er prélude – J-S. Bach
 
solo GH, petite valse – A. Hasselmans
 
solo HC, do you remember that night ? – traditionnel
 
duo HC, cricket song – traditionnel
 
duo HC, l’envol de l’oiseau bleu – S. Chefson
 
duo HC, l’héritière – traditionnel breton
 
duo HC, musette – JS Bach
 
duo HC, la ronde des écureuils – I. Marie
 
duo HC, chemins de montagne – I. Marie
 
duo HC, la danse des heures – Ponchielli, arrangements S. Chefson
 
duo GH clarinette, berceuse - traditionnel américain
 
19h
 
duo GH flûte, 2ème menuet de l’arlésienne – G Bizet
 
duo GH chant, lascia ch’io pianga (extrait de rinaldo) – G.F. Haendel
 
duo GH chant, when I’am laid (extrait de dindon et enée) – H. Purcell
 
duo GH violoncelle, le cygne – C. Saint-Saens
 
trio HC, choral bwv 43 – JS Bach
 
19h30
 
solo HC, sakura – traditionnel japonais
 
solo HC, le sentier des sources – B. Rossignol
 
duo HC et GH, les pins de charlanes – H. Renié
 
duo HC et GH, dyades n°3 – B. Andrès
 
quatuors 2GH 2HC, le vin des français ; laridé ; c’est dans 10 ans – traditionnels bretons
 
trio 2GH 1HC, la chanson de solveg (extrait de peer gynt) – E. Grieg arrangements F. Garnier
 
trio 2GH 1 HC, thème du film le fabuleux destin d’amélie poulain – Y. Tiersen
 
trio 2GH 1 HC, dublin streets – traditionnel irlandais
 
trio 2GH 1 HC, carnavalito – traditionnel d’amérique du sud
 
20h
 
solo GH, gavotte – M. Grandjany
 
solo GH, sonate – G. Rossini
 
solo GH, l’adieu du ménestrel à son pays natal – J. Thomas
 
solo GH, l’eau qui dort – G. Silvestrini
 
duo GH, prélude – M. Tournier
 
duo GH, milonga – traditionnel argentin
 
duo GH, rumores de la caleta, malaguena (recuerdas de viaje) - Albeniz
 
duo GH, port ui mhuirgheasa – traditionnel irlandais
 
20h30
 
duo GH flûte, entracte – J. Ibert
 
trio GH, les nuits de moscou – traditionnel russe arrangements I. Marie
 
trio GH, polka – J. Press
 
solo GH, scherzetto – J. Ibert
 
solo GH, cadence de lucia di lamermoor – G. Donizetti
 
solo GH, la source – A. Hasselmans
 
quatuor 3GH 1HC, variations sur le thème de la follia – A. Gourlaouen
 
quatuor GH HC, mischief – S. Curcio
 
quatuor, air à la lune (extrait de russalka) – A. Dvorak arrangements N. Jortie
 
 
Commentaire : d'habitude le 21 juin en fin d'après midi je vais dans le quartier chinois (13ème arrondissement) écouter la cithare vietnamienne de Truong Quynh Hanh, mais en 2012 Truong Quynh Hanh n'était pas au programme, je vais donc au concert de harpe, de 18h50 à 20h30, et c'est beaucoup moins bien que le concert de harpe de 2006, tant au niveau du choix des morceaux que de leur interprétation (ce ne sont pas de jeunes talents aux prix internationaux et ça s'entend)
 
la harpe en général a un très joli son, mais son gros défaut, c'est un répertoire poussiéreux, j'attends donc avec impatience des transpositions de :
 
- Pink Floyd, Shine On You Crazy Diamond (Wish You Were Here or Pulse, first 4 minutes)
- Jean Michel Jarre, Oxygène 1 Oxygène 2
- Francis Lai, Bilitis générique
- Carlos Vamos, Vamosia
- Chloë Agnew, The Last Rose Of Summer
- Ten CC, I'am not in love
- John Barry, The Black Hole

- Richard Clayderman Paul de Senneville, Ballade pour Adeline
- Ashra, Ocean of tenderness
- Eleanor Plunkett
- Sakura (Japan, koto)
- Carolan's Rambel to Cashel
- Hasselmans, La source (the only one design for harp)
- Morning (Peer Gynt)

 
20h50 je m'apprête à écouter Alcools (rebaptisé The Machine), mais leur emplacement est vide, j'apprendrai plus tard qu'ils ont eu des empêchements et ont annulé leur prestation (le groupe s'est séparé, donnant naissance à plusieurs groupes, que l'on verra peut-être l'année prochaine)
 
direction le quartier latin (5ème 6ème) où il y a toujours une multitude de groupe, au talent inégal
 
je commence par le solo de batterie de Piwee (au croisement du boulevard St Michel et du boulevard St Germain), roulement de tambour, cymbales, mais le son de solo de batterie dû à ses bras est couvert par ses pieds qui font un fond sonore sans grand intérêt en martelant la grosse caisse placée devant lui, la prestation perd toute lisibilité, dommage
 
pour finir, concert de métal devant la fac de Jussieux, j'arrive alors qu'un groupe avec violon finit sa prestation, c'est Idensity, pas mal du tout, des mélodies, même si je n'y connais rien en métal, le groupe suivant se met en place, j'aime moins, le chant ressemble au grognements de la bète du Gévaudan, il est 22h55, je rentre chez moi
 
 
 
21 juin 2013
 
bon ben dans l'ensemble c'était pas terrible
 
pour commencer pas de harpe cette année, il y en avait bien une dans le 13ème arrondissement de Paris, mais c'était entre 12h et 14h, et j'étais au boulot
 
pas d'Alcools / The Machine, non plus (un groupe avec un son très propre et un niveau de décibel raisonnable, qui fait des reprises intéressantes de Pink Floyd et de Air, en plus de ses propres compositions), ces groupes sont dissous, et leur successeurs n'étaient pas mûrs pour venir jouer à Paris, mais je vous donne quand même un lien vers un groupe bulgare qui chante en yaourt :
http://soundcloud.com/alcools
(il manque la basse et des textes, pourtant ça tient la route, ce qui démontre à quel point Roger Waters était superflu chez Pink Floyd)
mon préféré c'est La mélasse (désolé pour le titre), suivi de Bring On, Dark, et Bring On (Fluty et Feist! me paraissent un peu en retrait), mais vous avez peut-être des goûts différents
 
j'ai donc commencé, à 17h00, par... je ne vous le dirai qu'à la fin
 
j'ai enchaîné ensuite par un récital de cithare vietnamienne avec chant (cette fête de la musique était placée sous le signe du chant), ça débutait à 18h00 mais le temps d'arriver il était 18h40, et à 18h45 j'étais déjà dehors, car contrairement aux autres années où le récital avait lieu dans les locaux administratifs d'une église avec un joli son de cithare vietnamienne, là c'était carrément dans l'église, sans cithare, et avec chant, or autant la cithare vietnamienne ça peut être très joli, autant le chant vietnamien me fait penser au cri du chat qu'on écrase (et pourtant je vous assure que j'adore les chats), j'ai donc pris mes jambes à mon cou
 
dans le quartier latin je n'ai trouvé qu'un groupe de chanteurs a capella qui interprétait des génériques de dessins animés japonais, ils chantaient juste, ce n'était pas trop fort, mais les dessins animés japonais ce n'est pas ma génération, je me suis donc lassé assez vite, puis j'ai erré dans le quartier latin, pour des activités non musicales tant la musique m'y semblait rare et inintéressante
 
pour finir, je suis retourné au Jardin des Tuileries, mais il n'y avait plus rien à voir
 
parce que le Jardin des Tuileries, c'est là que j'avais débuté la fête, et c'est ce qui a sauvé le cru 2013
 
on y trouvait en effet, de 17h00 à 18h00, la fanfare, les danseuses, et les majorettes, du lycée n° 1 de jeunes fille de Taipei, très appréciées à Taiwan
 
je ne sais pas si vous avez encore des majorettes en province, mais à Paris on n'en voit jamais
 
celles ci faisaient voltiger leur bâton (classique) ou un fusil (ça surprend) au son d'une bande enregistrée, elles marchaient au pas, bien droites, bien synchrones, dans leur habit vert, avec un petit côté militaire
 
les filles de la fanfare, tout aussi nombreuses, étaient vêtues d'orange, sans bande enregistrée, et interprétaient des morceaux occidentaux (de Michael Jackson au Rocky de Syvester Stalone), le dépaysement étant assuré par les danseuses, vêtues de bleu, et munies de drapeaux, qui leur donnaient des allures de papillon
 
certaines danseuses étaient fort jolies, très souriantes (la célèbre Joconde, au Musée du Louvre, était à deux pas), et ça suffit à mon bonheur, que n'a pas entaché le petit discours de la fin "venez visiter Taiwan, il n'y a même pas besoin de visa"
 
pour l'instant je préfère quand c'est Taiwan qui vient à Paris, et je serai ravi de les revoir l'année prochaine, si elles repassent par ici
 
 
 
et vous, y étiez vous ?

Han Solo
Cyclopes, c'est long à fumer

Messages : 92
Date d'inscription : 08/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: fêtes de la musique

Message  Han Solo le Lun 1 Juil - 21:49

comme ce sujet ne semblait pas inspirer grand monde, j'ai rajouté un sondage

il y avait plusieurs rangées de spectateurs devant moi, et pour prendre un cliché j'avais donc besoin d'une fenêtre de tir :









un drone de caméra lévite au dessus de la tête des spectateurs:



les majorettes et leur fusil :







et on lève le coude :



la chef d'orchestre sur son perchoir :





arrivée d'un joli papillon :

le problème avec les danseuses, c'est qu'elles bougent tout le temps, le papillon est plus joli avec les ailes vers le haut, mais pour être sûr d'avoir le visage, mieux vaut avoir les ailes vers le bas



danseuses bleues :





c'est terminé, on remballe :




c’est assez émouvant de voir ces jeunes filles à peine sorties de l’enfance, faire leur numéro d’un air appliqué, avec la part d’imprévu et d’improvisations qui va avec : quand on lance un fusil en l’air, on se le prend sur la gueule, et quand on a un drapeau différent pour chaque tableau, il y a ce délicieux moment de panique et de frénésie pour retrouver le bon (drapeau), avec en plus le charme de l’Asie, un zeste de candeur et d’insouciance


Han Solo
Cyclopes, c'est long à fumer

Messages : 92
Date d'inscription : 08/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: fêtes de la musique

Message  Han Solo le Jeu 4 Juil - 1:19

je ne pense pas que ce soit une Pelforth
ça pourrait être une Guinness
mais je penche plus pour la Mort Subite

Han Solo
Cyclopes, c'est long à fumer

Messages : 92
Date d'inscription : 08/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: fêtes de la musique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum