Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  sutter cane le Lun 19 Avr - 3:46

Vu que le topic Comics ta mère de nextvalhalla va tomber dans les limbes, je recrée un équivalent ici.
Fans de jack Kirby, Steve Ditko, Will Eisner, Neal Adams, Alan Moore, Grant Morrison et les autres, ce topic est pour vous !

Et quoi de mieux pour commencer que de parler du plus grand super héros de tout les temps, à travers tout d'abords des compilations très utiles pour connaitre l'évolution du héros et même du comic book a travers le temps, chaque volume retraçant une décennie.



Batman in the forties :



Elle est super cette compil des années 40, elle a par contre un gros défaut, les épisodes ne sont pas classés par ordre chronologique, si on veut suivre l'évolution de Batman, on est obligés de se référer constamment au sommaire.
J'avais peut que ça soit difficile a lire, vu que ça a quand même 70ans, mais en fait non.
D'abord, les histoires sont courtes et font direct a l'essentiel, à l'époque on ne s'emmerdait pas a développer les personnages, ce qui amène a un rythme assez soutenu.
Et puis l'autre chose qui m'a beaucoup étonné, ce que tout était la dés les débuts, le commissaire Gordon, le bat signal, la ceinture, la bat cave, la batmobile, Robin, Alfred (qui a subit une cure d'amaigrissement pour ressembler a son équivalent de serial), Vicky Vale ! (qui n'était pas blonde du tout et bel et bien un équivalent a Lois Lane) et surtout une bonne partie de sa galerie de méchants, le Joker bien sur, le Pingouin, Catwoman, Clayface, Double face (sous deux incarnations différentes Neutral ), Joe Chile, ils manquent juste The Riddler et l'épouvantail et aussi plus de 1eres apparitions dans ce volume, on a que celle du chapelier fou.
On apprend à l'occasion pas mal de petits trucs comme d'où vient le Penny géant de la bat cave.

C'est vraiment un chouette aperçu de Batman dans cette décennie, il manquerait peut être 4-5 histoires en plus pour être complet.

Batman in the fifties :



Ou la décennie du grand n'importe quoi, ce volume est a éviter pour tout ceux qui ne veulent voir Batman qu'en justicier vengeur et sadique à l'âme torturée.
On retrouve le même classement que le précédent volume, par thématique à la place du chronologique, on nous fait découvrir ainsi la batmobile des années 50, le fonctionnement de la ceinture d'utilité de Batman qui l'a égaré après une baston (qu'il est con ce batman), on trouve dedans un appareil photo miniature, un micro microscope (!) et un disque d'identité d'abord vierge mais qui révèle son nom quand batman verse un produit spécial dessus, au cas ou il se ferait incinéré on sera que c'est lui. ( Shocked ), dans une autre histoire on voit un homme du futur qui prend Batman et Superman pour des cons en leur disant comment leurs exploits devaient se passer et dans un autre les 100 batarangs de Batman, dont le mystérieux Batarang X !, je préféré ne pas spoiler sur son utilité tellement c'est stupide.
Les années 50 sont aussi l'occasion de découvrir la Batman Family, un peu pour rivaliser avec celle de Batman, avec Ace the Bat-Hound, le chien justicier qui porte un masque ( Suspect ), dans le genre j'aurais bien aimé voir comment ils nous introduisent Mogo, la bat-singe ! ( silent ), Bat-Woman complète la famille, mais pas trop longtemps parce que faut pas déconner, c'est pas un boulot pour une femme, on voit aussi la 1ere apparition de Bat-mite, l'équivalent de Mister Mxyzptlk de Superman, sauf qu'ici, c'est un fan gaffeur de Batman et oui c'est bien celui que l'on voit dans R.i.P.
Toujours pour concurrencer Superman les éditeurs ont décider de faire tomber Batman dans le fantastique, adieu, le comics des années 40 qui essayait d'être un minimum réaliste, on a un Batman du Futur, un Batman qui découvre un équivalant sur Zur-en-arrh en costume rouge jaune et violet (R.I.P again), sauf que sur cette planète Batman a des pouvoirs équivalents a Superman ( pirat ), Batman se bat aussi contre une sorte de Godzilla du lac noir et continue de se balader dans l'espace comme si de rien n'était...
Au niveau des vilains, on a la vie secrète de Catwoman, Red hood, le retour de two-face, et l'introduction de Mr Freeze, que du bon de ce coté.
Bref, ça reste aussi agréable a lire que la compilation des années 40, mais par contre, il vaut mieux avoir l'esprit ouvert devant la somme d'absurdités que contient ce recueil, c'est fun, mais c'est con.


Dernière édition par sutter cane le Mer 12 Mai - 8:39, édité 3 fois
avatar
sutter cane
Gorgone Zola

Messages : 629
Date d'inscription : 05/04/2010
Age : 36
Localisation : Time And Relative Dimension In Space

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  sutter cane le Lun 19 Avr - 3:48

Batman in the Sixties :



Ce volume commence avec une intro signé Adam West et pour cause, les années 60 ont vraiment étés marqués par la série télévisée, en dehors du début 60's ou en sent encore la marque des années 50 (on retrouve encore Bat-mite en compagnie de Batwoman et d'une Batgirl envahissante), les épisodes présents ont influencés le show TV et vive versa, le comics se trouva obligé de faire ressusciter Alfred avec une histoire abracadabrante, le comics prendra grosso modo la même formule que la série, Le commissaire ou Batman reçoit des indices, il s'interroge la dessus, "bon sang, mais c'est bien sur" et hop le dynamic duo part coincer le vilain, le tout dans une ambiance plutôt cool.
C'est un peu le problème de cette compilation, c'est un peu toujours le même ton, ça manque de surprises par rapport aux précédents tout en restant quand même symp à lire.

Du coté des villains, on les classiques Pingouin, Catwoman et Joker, le retour de l'épouvantail et du Riddler, la découverte du nouveau Clayface et de Poison Ivy.
Pour la Bat-family, une nouvelle Batgirl fait son apparition, Barbara Gordon et qui n'a donc plus aucun rapport avec Batwoman et surtout fin 1969, Robin part a l'université, ce qui va nous amener au retour des aventures Batman en solo et au années 70s.
Dans les années 60 on s rapproche tout doucement d'un style plus sérieux, la plus grosse évolution vient plutôt du dessin, plus appliqués sous les plumes de Gil Kane, Carmine Infantino qui redessine Batman en lui donnant un sigle jaune et noir et aussi Irv Novick.


Batman in the Seventies


C'est vraiment le jour et la nuit par rapport aux années 60, ici, on a plus affaire a de la science fiction mais a du fantastique, toujours lié a une ambiance sombre qui essaye de développer la psychologie du Batman, il y avait des tentatives précédemment, mais la ça semble plus régulier.
Neal Adams et Dennis O'neil, on vraiment remodelé Batman et semblent avoir vraiment trouvé le ton qui correspond au Caped Crusader, ils sont bien accompagné dans ce recueil avec Walter Simonson, Dick Giordano ou Irv Novick, avec de tels illustrateurs, Batman devient vraiment classe.
La 1ere Histoire donne de suite le ton, Batman poursuit un tueur et tombe dans un cirque de Freaks, puis dans l'épisode suivant il affronte la mort pendant une parade de supers héros (en fait c'est un serial killer juif vengeur Shocked ), on a ensuite Robin et Bat girl qui auront carrément affaire au diable, une aventure avec Man-Bat et la découverte de the Huntress dans un univers parallèle ou elle n'est autre que la fille de Bruce Wayne et de Selina Kyle.
Au niveau des méchants, pas grand chose a se mettre sous la dent, l'incontournable Joker ou Batman n'est pas loin de mourir de rire, ça fait du bien de le voir comme ça et surtout Ra's Al Ghul entre en scène dans un super épisode ou bien sur il n'hésite pas d'entrée a Manipuler Batman, ça donne de suite envie de lire la suite de leurs confrontation, dommage qu'il n'y ait qu'un seul épisode.
avatar
sutter cane
Gorgone Zola

Messages : 629
Date d'inscription : 05/04/2010
Age : 36
Localisation : Time And Relative Dimension In Space

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  sutter cane le Lun 19 Avr - 3:50

Batman In The Eighties


Faire une compilation des années 80 sans Dark Knight Returns, killing joke, Arkham asylum, A death in the family, Year One ou meme Shaman, the cult, Son of the Demon ça parait difficile a faire.
Et pourtant il reste du bon, comme cette histoire de Man-Bat qui confronte Batman de retour dans la Bat-Cave et surtout To Kill a Legend ou le Phantom Stranger explique a Batman que tout les vingts ans, la tragédie du meurtre des parents de Bruce Wayne se reproduit sur une terre parallèle, ce qui nous explique aussi du coup comment la série Batman a pu durer 40ans sans que les personnages ne changent Smile et le Phantom offre la possibilité a Batman de modifier l'éternel cycle sauf que sur cette terre, il n'y a pas de super héros et si il prend le choix d'intervenir il risque de ne jamais y en avoir...
Autre chouette épisode celui des Teens Titans ou Dick Grayson apprends la mort de Jason Todd et du coup partage un pétage de plomb avec Batman et aussi l'épisode de 38 pages ou Batman Rencontre son double (The Wrath), un fils de criminels tués le même soir et quasiment au même endroit que les parents Wayne et après s'être super entrainé, il décide de se venger des policiers de Gotham avant bien sur de faire face a son alter égo.
Ce personnage est réapparu sous différentes versions dans The Batman et en 2008 dans Batman confidentiel 15.
Pour le reste on a un épisode de batgirl pas terrible dont on se demande ce qu'il fout la et des histoires classiques mais pas indispensable autour du pingouin, Joker et épouvantail qui sont surtout utiles ici pour avoir une aperçu de ce qu'était Batman dans ces années la.
Car, il y a quelque chose que j'ai vraiment apprécié en lisant ses compilations c'est de trouver véritablement un changement de ton par décennie et qui permet de comprendre l'évolution de Batman au fil des années, ici, on a un Batman qui a tourné la page du fantastique pour être plus réaliste, voir plus urbain, plus ancré dans Gotham City.

et (vu qu'il existe pas de Batman in the nineties, passe directement aux TPB)

A lonely place of Dying :

Un bon épilogue a Batman in the eighties :
Batman continue a doucement péter les plombs en se défoulant sur les criminels pour passer sa frustration, Nightwing lui fait un break en retournant dans son cirque familial, Double Face fait un énième come back a Gotham et au milieu de tout ça, seul un gamin de 12-13ans Tim Drake semble avoir les idées clair, il est fan de Batman et Robin depuis son plus jeune age ou il a assisté a l'accident des Grayson qui l''a traumatisé et découvert en même temps Batman, du coup il connait tout sur eux et pense que Batman a désespérément besoin de son Robin/Nightwing a ses cotés.
Ce min Crossover Batman/Teen Titans est vraiment bien foutu, c'est une excellente intro au nouveau Robin, qui ne tombe pas du tout comme un cheveu sur la soupe, on sent que les auteurs n'ont pas voulu répétés l'expérience Jason Todd qui ressemblait trop a un clone de Grayson tombé par hasard au bon moment, ici il y a une construction qui essaye de tout justifier et notamment la décision finale de Batman qui a besoin d'un discours ultra convaincant de Drake avant de lâcher un peut être, c'est vraiment dommage qu'on se souvienne plus d'un Death in the family, bien moyen a coté de celui ci.
avatar
sutter cane
Gorgone Zola

Messages : 629
Date d'inscription : 05/04/2010
Age : 36
Localisation : Time And Relative Dimension In Space

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  Le Docteur le Lun 26 Avr - 7:58

Gotham Central- Tome 1
Dans l'exercice de ses fonctions/ Le mobile.



Premier Tome d'une série qui pourrait être hors-sujet sur ce topic car Gotham Central ne raconte pas la vie du Dark Knight, ni de Bruce Wayne, mais celle des flics de Gotham et plus précisément de la section criminelle. On est tout de suite mis dans le bain par un mauvais tuyau qui conduit deux flics dans un traquenard. D'ordinaire, il y' aurait eu des tirs et direction l'hôpital pour les plus chanceux, mais nous sommes à Gotham City et le traquenard s'appelle Freeze. Une bonne manière de nous dire qu'il sera question des conséquences du bestiaire de bad guys volant autour de Batman sur les flics qui sont chargés de recoller les morceaux. Ils oeuvrent dans l'ombre et sont confrontés tous les jours à des conséquences aggravés proportionnellement à la démesure du jeu de massacre. Nous suivons ainsi Marcus, flic fraichement débarqué (le dernier choisi par Gordon avant sa retraite) dès l'assassinat de son coéquipier. Il lui faudra faire avec et repartir dans sa lutte quotidienne contre le crime malgré la haine qu'il focalise sur le héros qui les dépouille de leurs prérogatives tout en les exposant à un danger plus grand. L'escalade de la violence engendrée par Batman et largement développée dans le Dark Knight de Nolan est abordée en filigrane alors qu'on ne fait que peu référence à la corruption qui gangrène Gotham City. Postulat donc totalement différent de Year One qui tablait sur la nécessité de Batman pour le flic seul contre tous. Preuve en est cette empathie envers Marcus et le fait que le récit soit vu à travers ses yeux. Gotham Central est le récit d'une section criminelle comme une autre mais qui serait soumis à des circonstances exceptionnelles, une variante à peine fantastique de la série Homicide. On y croise le même tableau avec du rouge et du noir sous le nom du "primary" sur l'affaire, on y discute de tout et de rien entre les interventions et malgré le lot quotidien, des personnalités fortes et attachantes tendent à se détacher. Une équipe haute en couleur qui ne sont pas sans rappeler Munch, Howard, Lewis, Bayliss ou Pendleton, soumis aux mêmes pressions et à des enquêtes similaires (le meurtre de la babysitter dans la seconde histoire en trois parties rappelle nombre d'enquêtes typiques de la série). Gotham devient Baltimore mais avec un Bat Signal. Et c'est ce qui fait l'intérêt de ces premières parties, mélanger le polar à l'univers de Batman, voir intervenir au sein d'une enquête banale une histoire de Batarang ou découvrir qu'un meurtre crapuleux trouverait sa source dans le fait qu'un supervilain aurait troqué son costume sur g-bay (!). Egalement le plaisir de retrouver Montoya et d'entendre causer d'Harvey Bullock et une petite déception que le grand commissaire Gordon ne soit plus de la partie (il aurait fait un parfait Giardello). Pour le reste c'est du tout bon. Vivement Double Face. Very Happy

9/10


Dernière édition par Le Docteur le Mar 11 Mai - 10:03, édité 1 fois

_________________
avatar
Le Docteur
Gorgone Zola

Messages : 939
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 35
Localisation : L'université de l'Invisible

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  Lord le Lun 26 Avr - 20:43

Ce qui est dommage par contre c'est que la série va peu à peu perdre son ambiance "Homicide" pour s'ancrer beaucoup plus dans l'univers DC. En gros je trouve la série géniale jusqu'au run centré autour du Joker. Le reste est agréable à lire mais on ca s'épuise petit à petit.

A noter que la série fut publié dans son intégralité en France (2 tome par Semic, 2 par Panini et un gros book - je cite de mémoire).
avatar
Lord
Cyclopes, c'est long à fumer

Messages : 10
Date d'inscription : 25/04/2010
Age : 38
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Walking Dead- V'là les Zombies

Message  Le Docteur le Lun 26 Avr - 23:04

Une série de comics que j'ai commencé il y'a peu et qui traite d'une invasion de zombie et des conséquences de cette invasion sur la population. Pour l'originalité on repassera, le cinéma a déjà exploré le sujet en large et en travers, en particulier ces dernières années. Mais le traitement est plutôt bon.

1- Passé décomposé



On commence dans un ton proche de 28 jours plus tard de Danny Boyle. Après avoir été touché par une balle et plongé dans le coma, Rick le flic se réveille dans un hôpital où se promènent des zombies. Il finit par se rendre compte que dehors c'est à peu près pareil. Il se rend chez lui pour constater que sa famille a fui, sans doute vers la ville où les militaires ont décidé de rassembler le plus possible de personnes pour mieux défendre la population. Arrivé à Atlanta, il découvre que tout les habitants dont devenus des zombies mais il est heureusement conduit dans un camp de fortune formé par une poignée de gens qui n'ont pas pu atteindre la ville avant que le mal se propage. Parmi eux il y'a sa femme et son fils mais aussi un collègue qui les a conduit là. L'entrée en matière est familière mais le récit est bien ménagé, si bien qu'on est déjà aux cotés du héros avant son entrée dans la ville. Les zombies lorgnent du coté de Fulci, des cadavres sur patte qui attirent les mouches et loin de la nouvelle norme de zombie rapide, ce qui renforce le coté malsain de leurs apparitions. Rien à dire sur le dessin. La dynamique de groupe de la deuxième partie est très bien rendue. Elle met en avant un coté humain en expliquant les histoires de chacun. On tire parfois vers le soap mais sans jamais s'y perdre. Le ton demeure réaliste et la tension s'insinue jusqu'à la fin où elle explose de manière remarquable. A noter qu'il y'aura bientôt une adaptation en série TV de Walking Dead pour laquelle Frank Darabont (le génial les Evadés et les très bons La ligne verte et The Mist) sera visiblement showrunner. Difficile de trouver meilleur choix tant le récit se dirige dans la deuxième partie vers une approche qui privilégie la relation au sein du groupe face à l'élément surnaturel plutôt que la critique sociale. La série devrait ainsi plus lorgner vers Le Fléau que vers Dead Set;

8/10

_________________
avatar
Le Docteur
Gorgone Zola

Messages : 939
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 35
Localisation : L'université de l'Invisible

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  Lord le Mar 27 Avr - 2:38

Pour l'originalité on repassera, le cinéma a déjà exploré le sujet en large et en travers, en particulier ces dernières années. Mais le traitement est plutôt bon.

C'est d'ailleur son traitement qui en fait son originalité je trouve (outre le N&B qui sied bien à l'histoire). Au lieu d'être limité à une narration sur deux heures, la bd permet d'avoir du temps et d'enchainer des situations diverses dont chacune pourrait faire l'objet d'un film. En cela je trouve que cette bd puise avant tout son inspiration dans World War Z, le grandiose bouquin de Brooks.

Sinon le premier tome est vraiment classique et j'ai vraiment commencé à apprécier la série qu'a partir du tome 3. Le fait que personne n'est immortel dans la série joue pour beaucoup même si à force on tombe un poil trop dans l'exces inverse.

Une série bien sympa.
avatar
Lord
Cyclopes, c'est long à fumer

Messages : 10
Date d'inscription : 25/04/2010
Age : 38
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  Mumakil le Mar 27 Avr - 22:21

Le Docteur a écrit:Pour l'originalité on repassera, le cinéma a déjà exploré le sujet en large et en travers, en particulier ces dernières années. Mais le traitement est plutôt bon.

L'originalité c'est nul, et cette bd enterre juste tout les films de zombies récents pour se hisser au niveau des films de Romero Very Happy

après un ventre mou intéressant mais qui avais moins d'impact que le début (apocalyptique) la série rebondit à fonds avec son (avant?) dernier tome, notamment via de longues séquences dialoguées qui fouillent au fond de l'âme des persos...

Un avis plus dévellopé quand j'aurais le temps.
En tout cas pour moi le meilleur comics actuel juste derrière le Goon Cool
avatar
Mumakil
Dédale dans la semoule

Messages : 116
Date d'inscription : 03/04/2010
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  Le Docteur le Ven 30 Avr - 23:11

Ca tombe bien je comptais justement me mettre au Goon. J'ai feuilleté le premier l'autre jour et ça a achevé de me convaincre.

2- Cette vie derrière nous.



Un second tome un peu en deça du premier. Suite à la mort de Shane, Rick est propulsé chef du groupe et ils partent sur la route. Ils finissent par rencontrer trois nouveaux compagnons dont un sera très utile. Après un fiasco dans une zone résidentielle où ils ont passé la nuit et qui était au final infestée de zombies, le groupe de survivants rencontre (de manière assez brutale) un autre groupe vivant dans une ferme et menée par le chef de famille, un ancien vétérinaire. Ils finissent par s'y installer, ça tourne plutôt bien jusqu'au jour où...

Ce nouveau chapitre poursuit dans la veine du premier en décrivant au plus près les personnages, ce à quoi il arrive plutôt bien en dépit de quelques scories : L'individualité de chacun est beaucoup plus mise en avant, ce qui nous rend certains personnages beaucoup moins sympathiques. Rick et sa famille ne font pas exception. Il y'a beaucoup trop d'histoires de couples et d'intrigues soapesques qui paraissent un peu futiles en ces temps d'invasion des morts bien qu'elles soient très humaines ('tain la grossesse, les deux neuneus qui veulent tuer le paternel...). Il serait aussi bénéfique que d'autres personnages se mettent en avant d'une autre manière que de se mettre en couple. L'intrigue en filigrane concernant Allen suite à la mort de sa femme est plutôt bonne et le cheminement du personnage pourrait être intéressant. Le gros se situe dans l'épisode de la ferme avec les zombies enfermés dans la grange. On voit ainsi un autre point de vue sur l'invasion qui tourne au désavantage du pacifiste/rationnaliste et en faveur du chaos. Au final on a envie de lire la suite.
Seul gros regret, le changement de graphisme sans doute dû au départ de Tony Moore. J'aime beaucoup moins que sur le premier.

7/10

_________________
avatar
Le Docteur
Gorgone Zola

Messages : 939
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 35
Localisation : L'université de l'Invisible

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  Le Docteur le Lun 3 Mai - 22:39

Gotham Central - Tome 2
Pour Moitié/ Rêveries et tristes réalités



Ce deuxième tome explore avec autant de justesse que le premier les aléas de la vie de flic à Gotham, mais on embraye au niveau supérieure. On aurait pu appeler la première histoire la descente aux enfers de Montoya tant la pauvre femme voit tout ce qui était son monde voler en éclat. Son homosexualité est révélée à ses parents et ses collègues et elle se voit accusée du meurtre d'un violeur qui a été libérée et qui s'est trouvé mêlé à la divulgation de sa vie privée. Voilà la flic intègre en prison et désespérement seule, victime d'une machination orchestrée par Double-Face qui voit en elle une sorte de double. Heureusement son coéquipier et la jeune rookie qui la remplace ne vont pas la laisser tomber. A mi-chemin entre le polar et le roman noir, cette histoire n'oublie pas de convoquer Batman, tout en prenant les distances nécessaires avec le mythe. Soutien entre flics, problèmes avec l'IGS, "outing" difficile avec des parents traditionalistes, coup bas et injustices. Encore plus que dans le premier, nous sommes avant tout à Gotham et si l'élément super apparaît, ce n'est que multiplier les conséquences du calvaire de personnages très humains. Les motivations de Double Face/ Harvey Dent (qui est mon bad guy préféré plus que jamais) reposent d'ailleurs sur le lien qu'il a pu constater à tort entre lui et Montoya, à milles lieux de ses visées criminelles habituelles.
Pour Moitié est excellent, la meilleure chose que j'ai lue depuis un bail, et au niveau comics, presque aussi bon que Year One (je me tate).

La seconde partie nous plonge dans les pensées de la jeune intérimaire chargée d'allumer le bat-signal. Un segment pas très long qui fait office d'épisode spécial et qui se mue très vite en éloge des flics de la crime de Gotham. Celle qui parle à la première personne ici est la seule à mi-chemin des deux mondes (aucun des flics n'a le droit d'allumer le bat-signal pour des raisons juridiques) et ce contact avec Batman a provoqué quelques fantasmes chez elle envers le justicier. Bonne idée d'avoir placé ce segment juste avant le précédent car il tranche avec la noirceur ambiante (le coté vie interne de la brigade est bien sympa). On y retrouve cependant les suites de l'histoire du premier Tome avec le procès de Freeze qui finira malheureusement à Arkham.

9,5/10

_________________
avatar
Le Docteur
Gorgone Zola

Messages : 939
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 35
Localisation : L'université de l'Invisible

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  Le Docteur le Lun 10 Mai - 22:05

3- Sains et saufs?



Après avoir été chassés de la ferme, le groupe trouve une prison dans laquelle il pourrait bien s'installer. Après avoir fait le ménage, Rick et Tyrese y découvrent quatre détenus qui ont réussi à survivre à l'invasion. Alors qu'ils s'installent, Rick retourne chercher le fermier Hershell et les siens pour qu'ils s'installent avec eux. Mais une série de drames ne tarde pas à se dérouler dans la prison qui met chacun d'entre eux en danger.

Un chapître qui reprend en gros les défauts du deuxième concernant les histoires de couples et la caractérisation à l'enclume des personnages, en y ajoutant des rebondissements en pagaille qui sonnent parfois un peu faux tant ils sont expédiés pour arriver au prochain (mention au truc des deux neuneus qui au final voulaient juste s'entretuer). Il serait bon d'avoir plus de marqueurs temporels et d'espace entre ces rebondissements pour se concentrer sur le groupe ou bien à des individualités autres que Rick. Les zombies font un peu les frais de toutes ces histoires même si on nous réserve un beau combat hors des cases pour Tyrese. On aborde le sujet de la peine de mort en filigrane mais d'une manière pas toujours très fine et la fin du tome reprend celle du second. Reste que les personnages sont dans l'ensemble moins antipathiques (il y'a un beau passage où Rick part tuer Shane une deuxième fois). Certains indices laissent espérer que sur la longueur, les choses pourraient devenir plus intéressantes que de savoir qui sort avec qui ou qui va mourir cette semaine.

_________________
avatar
Le Docteur
Gorgone Zola

Messages : 939
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 35
Localisation : L'université de l'Invisible

Revenir en haut Aller en bas

Le panini, c’est bon !

Message  Prytwen le Mar 11 Mai - 9:11

Les Chroniques de Conan 1978 (I) de Roy Thomas et John Buscena (2009)



Editées par Panini Comics, ce cinquième tome contient six aventures du cimmérien issues de "The Savage Sword Of Conan The Barbarian" qui, si elles sont quelque peu répétitives, nous plongent dans l’univers héroïque d’Howard. Que demander de plus pour passer un bon moment ?
5/6


Dernière édition par Prytwen le Mer 12 Mai - 10:52, édité 2 fois (Raison : Post errant à caractère instable.)

Prytwen
Gorgone Zola

Messages : 900
Date d'inscription : 30/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  Le Docteur le Mer 12 Mai - 10:19

(On va faire comme ça Dam. Du moment que c'est clair).

Gotham Central- Tome 3

Pris pour cible.



Le maire de Gotham est abattu devant le commissaire par un sniper, puis c'est au tour du recteur. La police de Gotham est sur le pied de guerre et découvre bientôt que le Joker est à l'origine de ces crimes. L'affaire se complique quand le célèbre ennemi de Batman décide de planquer des caméras un peu partout dans la ville pour embrouiller Batman sur la future victime. Les flics de la crim' se trouvent une fois de plus au milieu d'une bataille entre deux costumes.

Une excellente histoire à mettre une nouvelle fois au crédit de Brubaker et Rucka, qui confirme à quel point je suis accroc à cette série. Sur un récit classique du chat et de la souris couplé à une "chasse au trésor" malsaine, ils mettent nos flics à rude épreuve, les forçant à courir dans tous les sens et à devoir composer avec pas mal de tristes nouvelles. Batman est une nouvelle fois sur la scelette, ressortant de cette histoire comme un justicier avec des oeillères qui n'a que faire de ses "collaborateurs", les médias ne sont pas épargnés, ni même les politiques, chacun mettant à sa façon des bâtons dans les roues aux inspecteurs. Des inspecteurs qu'on a appris à connaître et qu'on prend plaisir à retrouver. J'ai fini par m'attacher à certaines têtes, si bien que les événements dramatiques qui leur arrivent (ou à leurs proches) ont une plus grande résonance et leur mise en danger face aux supers vilains prennent encore plus aux tripes. Au niveau dessin, c'est de mieux en mieux. Le découpage de l'histoire est au cordeau, le suspense magnifiquement orchestré. Bref, du grand art.

9,5/10

_________________
avatar
Le Docteur
Gorgone Zola

Messages : 939
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 35
Localisation : L'université de l'Invisible

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  Le Docteur le Lun 17 Mai - 9:49

Walking Dead

4- Amour et Mort.



Nous voilà en plein attaque de zombie alors que les premiers occupants de la prison s'apprêtaient à virer le groupe. Rick en profite pour descendre le chef, ce qui clôt le problème. Une femme arrive à la porte de la prison accompagnée de deux zombies. Elle a survécu à l'extérieur plus longtemps que les autres et elle va bien foutre sa merde dans le groupe. Lors d'une expédition, Allen se fait mordre par un zombie et il ne tarde pas à y passer. Tyrese se fait sucer par la nouvelle venue, provoquant le désarroi de sa copine Carol qui s'entaille les veines. Rick sermonne Tyrese et les deux meneurs finissent par se battre.

Un tome qui ne conserve quasiment que les défauts des deux tomes précédents. On se retrouve encore une fois au milieu des affaires de coeur du groupe sauf que les conséquences sont cette fois-ci décuplées. Peu de zombies mais beaucoup de prises de tête. On finit par un affrontement plutôt ridicule entre deux personnages antipathiques, ce qui n'est pas une surprise vu que ceux qui étaient insignifiants le sont encore plus et que les héros sont de moins en moins intéressants (à l'exception d'Hershell, de Dale et d'Andréa qui acquièrent de la bouteille). L'absence de marqueur temporel est à blâmer dans le fait que tous ces pétages de cable paraissent aussi gratuit. On se rend compte lors d'une phrase de Rick que cela fait un an que les zombies ont commencé à attaquer alors qu'on a l'impression que deux ou trois semaines se sont passés depuis le début. Je crois que je vais arrêter là.

5/10

_________________
avatar
Le Docteur
Gorgone Zola

Messages : 939
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 35
Localisation : L'université de l'Invisible

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  Le Docteur le Mer 26 Mai - 5:32

Gotham Central- Tome 4
La vie est faite de déceptions / Affaire non classée




Le joker a semé le chaos au Gotham Central, ayant tué le lieutenant Probson et provoqué le coma de l'inspecteur Nate Patton. Le remplaçant de Probson ne tarde pas à débarquer et il ne fait l'unanimité. Les inspecteurs Burke et Procjnow reprennent une affaire d'empoisonnement commencée par Sergent et Crowe et qui a mené au décès de deux femmes au service comptable de la même boîte. Le sergent Del Arrazio, aidé d'une informatrice secrète, fait le rapprochement avec la mafia.
Cette première histoire donne une nouvelle fois la part belle aux flics mais à un point qu'on a jamais vu jusqu'ici, éclipsant pour ainsi dire les super qui n'ont qu'un représentant, et qui se montre très discret. C'est l'occasion d'une plongée encore plus en profondeur dans le trauma provoqué par l'irruption du Joker dans le tome précédent. Les personnages sont toujours aussi bien dessinés, dans tous les sens du terme (quel graphisme!) et ils vivent autant dans les cases qu'en dehors. Les liens des coéquipiers sont plus que jamais mis en avant (ah! Le petit cadeau de Burke à Procjnow) pour mettre un peu d'humanité dans ce monde de brutes. L'irruption de Del Arrazio permet d'élargir la criminalité de Gotham à la pègre et de mettre en avant un nouveau dilemme de flic sans supplanter l'enquête principale qui s'avère être au final une sale histoire de plus exécutée par des citoyens lambda.

La seconde histoire, qui donne son nom au tome, est encore meilleure. Driver se retrouve appelé alors qu'un type qu'il connaît fait une prise d'otage. L'homme se tire une balle dans la tête devant le flic avant de délirer sur une affaire ancienne, celle où toute son équipe de basket avait explosé dans un gymnase. Epaulé de MacDonnald, Driver décide de ressortir cette vieille affaire. Cette exhumation le conduit tout droit au flic qui était en charge du dossier: Harvey Bullock. Déchu de ses fonctions après avoir fait exécuter par la pègre le type qui avait tiré sur le commissaire Gordon, Bullock entend en profiter pour reprendre cette affaire à sa charge, ce qui va poser des difficultés supplémentaires aux deux flics. Les voilà embarqués dans une sale histoire de contrôle mental où ils vont croiser le chemin du Chapelier fou et du pingouin. Pendant ce temps, l'inspecteur Romy Chandler doit affronter la mort imminente de son coéquipier. Cette histoire est d'autant plus sombre qu'elle baigne autant dans une atmosphère réaliste que la précédente. On y ressent tous ce qui a secoué le Gotham Central dans les précédents tome autant que le passé du lieu, incarné par Harvey Bullock. Celui-ci inspire davantage la sympathie que dans ses précédentes représentations (dont la série animée), ancien policier détruit et tenace qu'on aurait pu aussi bien trouver dans un bouquin de James Ellroy et qui possède toute l'histoire de sa présence. Les interactions entre Driver qui en a vu de dures récemment et la jeunette MacDonald permettent de décompresser face à tant de noirceur. Le tout est subtilement emballé dans un scénario impec et une mise en image qui frise parfois le génie (les cases de Bullock!). Et puis ce final avec Driver et Chandler, on surpasse même Homicide. La meilleure histoire de la série pour le moment alors que Batman n'y apparaît pas une seule fois.

9,5/10 (le 10 est vraiment pas loin)

Je pense me pencher sur la période du no man's land ensuite. Est-ce que c'est valable et est-ce qu'on peut trouver ça en français?

_________________
avatar
Le Docteur
Gorgone Zola

Messages : 939
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 35
Localisation : L'université de l'Invisible

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  sutter cane le Mer 26 Mai - 6:14

Je plussoie sur Gotham Central, sauf que je ne suis pas autant enthousiaste, j'aime bien le coté série policière a Gotham Smile.

Le Docteur a écrit:Je pense me pencher sur la période du no man's land ensuite. Est-ce que c'est valable et est-ce qu'on peut trouver ça en français?
Carrément, voir en dessous et non, malheureusement, ce n'est jamais paru chez nous.
En France on a eu droit a Jeux de guerres, qui a un coté version light de No Man's Land.

J'en profite pour faire des copier/coller de vieux avis :


Batman, Jeux de guerres :

C'est la que je vois que j'ai des grosses lacunes en Batman moderne, je découvre d'un coup des personnages sorti de je ne sais ou, Spoiler et une batgirl en plein trip S/M. (EDIT : Dans no man's Land en fait)
Pas grave, au contraire même, j'ai bien aimé ce Crossover, pas tant dans son développement, quoique la partie ou Tim Drake doit intervenir malgré lui est pas mal du tout, mais j'ai surtout aimé pour sa conclusion ou l'on voit Batman se remettre en cause sans exprimer grand chose, tout est dans les sous entendus.
Lui qui a crée tout une équipe a son service, modelé des jeunes héros pour les faire a son image, lui qui croyait avoir toujours un plan d'avance sur ses adversaires voit d'un coup tout son univers auquel il se raccrochait vaciller, tout ça a cause d'une jeune fille aussi enthousiaste qu'imprévisible.



Je continue mon rattrapage sur Batman avec la saga KnightFall.
Et je m'attendais a pire, en repensant a ce que pouvait donner les comics de l'époque qui mettaient en scènes des supers héros et vilains qui n'étaient plus que des gros tas de muscles.
Première surprise, Bane est déjà bien plus malin que ce qu'on pouvait entrevoir dans le dessin animé (et évidement dans le film de Jojo) et j'ai bien aimé le 1er tome qui après une attaque d'Arkham par Bane voit Batman devoir affronter tout les déséquilibrés qu'il a enfermé dedans pour évite que Gotham ne tombe dans le chaos, c'est classique, mais efficace et permet de voir Batman affronter toute sa galerie de vilain en peu de temps et de le voir s'approcher de plus en plus de sa limite, malade, épuisé, en manque de sommeil, il continuera malgré tout, sa quête de la justice allant au dessus de tout même de sa santé, jusqu'à son affrontement avec Bane, dont le plan était de le briser a la fois physiquement et psychologiquement.
Le reste est moins réjouissant, pour le second tome, Batman est cassé, Azrael le remplace (personnage au passé incompréhensible pour qui n'a pas lu la série a l'époque...), il pète les plombs au fur et a mesure en risquant de tomber dans le vigilante Hardcore, si voir ce que pourrait donner Batman sans certains principes de base est amusant, le changement d'Azrael est long a se mettre en place, on sait rapidement qu'il va devenir taré et se faire remplacer, mais on doit encore attendre des centaines de pages pour le voir.
Dans le 3eme tome, le voyage que va faire Batman pour se ressourcer est sa mission d'affronter plusieurs experts en arts martiaux sont amusant, ça rappelle pas mal de films d'arts martiaux, pour le reste, c'est toujours très long, pas de surprise, on sait ce qui va se passer depuis un moment, on attend juste que ça arrive...


Je viens aussi de finir la saga No man's land et c'est vrai que fait bizarre d'en être en plein milieu en attendant qu'il vient d'y avoir un séisme énorme a Haiti.
Et j'étais d'abord étonné de voir que Hutch disait que Cataclysm c'était nul, quand j'ai lu ça j'en était aux 1ere histoires, j'aimais bien le principe de voir comment Gotham réagit face a un tel évènement, le probleme, c'est que ça fonctionne 60-80 pages, pas 300, ça finit par être super répétitif et finalement donc dispensable pour lire la suite.
Le principe du No Man's Land peut paraitre improbable au 1er abord, ça m'a un peu dérangé de me dire que les Etats-Unis pouvaient laisser une métropole entière s'entretuer et essayer de survivre par ses propres moyens, j'avais oublié que quelques années après il y a eu Katrina et que finalement Bob Gale, Greg Rucka, Devin Grayson n'ont fait qu'anticiper une des pire choses que leur pays était capable de faire.
Et Finalement, ce principe du No Man's Land, c'est super, on dirait une autre version alternative de l'univers de Batman, sauf qu'ici, c'est bien la chronologie classique qui va devoir se confronter a une totale redistribution des cartes et a une guerre des gangs partagée entres les vilains, les flics et Batman.
Et le plus intéressant la dedans, ce n'est pas le combat de Batman contre les différents gangs, mais plutôt de voir comment la population de Gotham doit s'adapter a cette situation et aux choix moraux que cela impose face a leur survie.
Et il y a plein d'autres thématiques réussis, comme Barbara Wayne face a la nouvelle Batgirl et donc son passé/condition qu'elle n'a toujours pas entièrement acceptée, Superman, l'homme capable de toutes les prouesses qui se retrouve totalement démuni face cet environnement qui le dépasse ou la relation entre le commissaire Gordon et Batman qui doivent être mis dos a dos pour devoir enfin confronter des problèmes qu'ils n'osaient s'avouer avant et qui finit sur une touchante conclusion et aussi j'ai bien aimé la façon dont le joker est employé, lui qui est l'incarnation du chaos et qui n'arrive pas a exister dans une Gotham anarchique, comme si il n'avait plus de raisons d'agir, il ne finit par réapparaitre que quand un peu d'ordre revient dans la ville, c'est seul moment pour lui ou il peut avoir un effet.
Bref, c'est super et c'est assurément la meilleur saga qu'il y ait eu sur l'homme Chauve-souris.
avatar
sutter cane
Gorgone Zola

Messages : 629
Date d'inscription : 05/04/2010
Age : 36
Localisation : Time And Relative Dimension In Space

Revenir en haut Aller en bas

C'est décidé, j'enquille sur ça

Message  Le Docteur le Mer 26 Mai - 8:51

Merci à toi Wink

_________________
avatar
Le Docteur
Gorgone Zola

Messages : 939
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 35
Localisation : L'université de l'Invisible

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  Cradle of Suffering le Mar 10 Mai - 22:01

Alors en ce moment je suis en plein:



Plus j'avance, plus j'apprecie, plus je trouve les dessins beaux.. Bon pas encore terminé, mais j'avais une question, peut être con, mais ça me chiffonne, Pourquoi quand on annonce a Superman ses futurs Grands Travaux, et donc qu'il va être papa, il pense de suite que c'est Lana la mère?? Alors qu'il est fou amoureux de Lois, et que Lana est quasi existante (je suis a peu près à la moitié, lana n'a eu que 3 cases)???

_________________
avatar
Cradle of Suffering
Gorgone Zola

Messages : 926
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 30
Localisation : Tromaville

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  Prytwen le Mar 10 Mai - 23:22

Parce que Lanapadeculote et que Lois short for honey.

Prytwen
Gorgone Zola

Messages : 900
Date d'inscription : 30/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  sutter cane le Mer 11 Mai - 0:35

Cradle of Suffering a écrit:Alors en ce moment je suis en plein:
Plus j'avance, plus j'apprecie, plus je trouve les dessins beaux.. Bon pas encore terminé, mais j'avais une question, peut être con, mais ça me chiffonne, Pourquoi quand on annonce a Superman ses futurs Grands Travaux, et donc qu'il va être papa, il pense de suite que c'est Lana la mère?? Alors qu'il est fou amoureux de Lois, et que Lana est quasi existante (je suis a peu près à la moitié, lana n'a eu que 3 cases)???
Alors, je n'ai aucun souvenir de ça (ce qui m’étonne assez), il me semble qu'il n'y a que Samson qui annonce des travaux a Superman et il n'y a rien ce que rapporte dans cette partie la.
Ou alors, c'est ailleurs, pourrais me préciser ou, car en refeuilletant le bouquin, je ne l'ai pas trouvé.

Et pour les dessins, apparemment ce que tu n'était pas habitués aux traits de Quitely, ça peut faire ça au début, mais tu trouve pas mal de gars qui n’accrochent pas ou trouve ça "laid" (faut pas exagérer non plus), ça doit être mon dessinateur actuel préféré. (il faudrait que je pense a uploader la dédicace qu'il m'a faite).

Du bonhomme, tu peux aussi lire ça :


Les news X-mens de Morrison, ça a pas mal partagé le public, mais ça a le mérite de lancer plein d'idées (qui furent malheureusement laissées à l'abandon par Marvel)



The autority, ou la série qui voient enfin des supers héros interventionnistes.



Un one Shot sympa et bon complément de la série JLA de Morrison.



Toujours avec son compère Morisson, si t'as envie de voir des cybers animaux tueurs, c'est super et en un seul tome.



Les 1ers numéros de Batman et Robin, disponible en France depuis le Bimensuel Batman Universe 3, c'est super aussi, même quand Quitely n'est pas aux crayons.
avatar
sutter cane
Gorgone Zola

Messages : 629
Date d'inscription : 05/04/2010
Age : 36
Localisation : Time And Relative Dimension In Space

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  Maerlyn le Mer 11 Mai - 4:58

Cradle of Suffering a écrit: Pourquoi quand on annonce a Superman ses futurs Grands Travaux, et donc qu'il va être papa, il pense de suite que c'est Lana la mère?? Alors qu'il est fou amoureux de Lois, et que Lana est quasi existante (je suis a peu près à la moitié, lana n'a eu que 3 cases)???

Si je me plante pas c'est le Clark du passé qui dit ça en voyant ses descendants. C'est à l'époque où il vivait encore à Smallville, et donc il n'a pas encore rencontré Lois.
avatar
Maerlyn
Dédale dans la semoule

Messages : 155
Date d'inscription : 03/12/2010
Age : 30
Localisation : Dancing with the devil in the pale moonlight

http://badblog.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  sutter cane le Mer 11 Mai - 5:19

Maerlyn a écrit:
Cradle of Suffering a écrit: Pourquoi quand on annonce a Superman ses futurs Grands Travaux, et donc qu'il va être papa, il pense de suite que c'est Lana la mère?? Alors qu'il est fou amoureux de Lois, et que Lana est quasi existante (je suis a peu près à la moitié, lana n'a eu que 3 cases)???

Si je me plante pas c'est le Clark du passé qui dit ça en voyant ses descendants. C'est à l'époque où il vivait encore à Smallville, et donc il n'a pas encore rencontré Lois.
Ha oui, la référence à Lana est la, les Superman du futur se présentent comme ses descendants, Superman répond, "ma lignée, ça veux dire que je vais ma marier avec Lana ?"
Vous remarquerez que Morrison choisis d'appuyer le coté pur/naif de Superman de l'époque ou le titre s'adresse aux enfants des années 50 (voir avant) et ou le personnage pense avant tout au mariage qu'a la reproduction qui inclue la tabou sexuel.
Et oui, donc, Lana était son amourette de l'époque.

Et à propos, on pourra en reparler à la fin de la lecture de Cradle, mais vous avez captez qui était le Superman Doré ?
avatar
sutter cane
Gorgone Zola

Messages : 629
Date d'inscription : 05/04/2010
Age : 36
Localisation : Time And Relative Dimension In Space

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  Maerlyn le Mer 11 Mai - 5:31

sutter cane a écrit: Et à propos, on pourra en reparler à la fin de la lecture de Cradle, mais vous avez captez qui était le Superman Doré ?

Spoiler:
C'est l'actuel, non ? Clark Kent, quoi. Vu la dernière image où il apparait...
avatar
Maerlyn
Dédale dans la semoule

Messages : 155
Date d'inscription : 03/12/2010
Age : 30
Localisation : Dancing with the devil in the pale moonlight

http://badblog.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  sutter cane le Mer 11 Mai - 6:43

Maerlyn a écrit:
sutter cane a écrit: Et à propos, on pourra en reparler à la fin de la lecture de Cradle, mais vous avez captez qui était le Superman Doré ?

Spoiler:
C'est l'actuel, non ? Clark Kent, quoi. Vu la dernière image où il apparait...

Spoiler:
Ha, non, c'est bien un Superman du futur (leur leader) crée avec d'autres par Morisson dans DC One Million et dans la version Absolute d'All Star Superman il est décrit dans les bonus comme 'He is what Superman looks like after spending several millenia meditating inside the sun"
Ce que je comprends donc en reliant ça a l'avant dernière page d'All Star Superman et à One Million, que c'est Superman qui a soigné le soleil pendant des millénaires et qui est revenu surpuissant chargé par l'énergie du soleil et qui après plusieurs voyages dans l'univers a fini par fondé le corps des superman.
C'est aussi le problème de Morisson, pour bien appréhender ses écrits, il est nécessaire de bien connaitre l'historique des comics book, mais aussi les concepts qu'il a crée auxquels il peut faire référence.

avatar
sutter cane
Gorgone Zola

Messages : 629
Date d'inscription : 05/04/2010
Age : 36
Localisation : Time And Relative Dimension In Space

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  Maerlyn le Mer 11 Mai - 7:33

Spoiler:
Oui, c'est bien ce que je disais, c'est le Superman qu'on connait. C'est son futur lui, évidemment mais c'est bien Clark Kent, le Superman originel, pas un de ses descendants.
Ou alors j'ai pas compris ce que tu dis...

Du coup, j'ai commandé "JLA: One Million" tout à l'heure.
avatar
Maerlyn
Dédale dans la semoule

Messages : 155
Date d'inscription : 03/12/2010
Age : 30
Localisation : Dancing with the devil in the pale moonlight

http://badblog.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le topic des gars en collants et des slips au dessus du pantalon (et autres Comics...)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum