Babylon 5 - Saison 2 : The Coming of Shadows

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Babylon 5 - Saison 2 : The Coming of Shadows

Message  Callahan le Sam 24 Avr - 11:57

------------------------------
Par lord-of-babylon
------------------------------

Pour commencer un petit récapitulatif de la saison 1 Sign and Potents

« C'était l'aube du troisième âge de l'humanité, 10 ans après la guerre entre les terriens et les minbaris. Le projet Babylon était un rêve qui s'était concrétisé. L'objectif était d'éviter une autre guerre en créant un lieu où humains et extraterrestres cohabiteraient dans le respect de leurs différences. C'était une escale, une seconde maison pour tous : diplomates, affairistes, innovateurs et vagabonds. Des humains et des extraterrestres dans une coque de métal de 2 500 000 tonnes, tournoyant seule au cœur des ténèbres. Cet endroit pouvait être dangereux, mais c'était notre ultime espoir de paix. Voici l'histoire de la dernière station de type Babylon. Nous sommes en 2258, cette station s'appelle Babylon 5 » (Commandant Jeffrey Sinclair)

La première saison de Babylon 5 est à l’image de son générique : introductif. Joe Straczynski a conçu la série comme une immense saga avec un début, un milieu et une fin où les multiples arcs de la série s’emboîteraient pour former une grande histoire. Signs and Potents (afin d'accentuer le coté littéraire de sa série, JMS à donner un titre à chacune des saisons) va donc avoir comme rôle principal d’introduire le spectateur à cet univers. JMS a bien conscience qu’il serait idiot d’installer sa mythologie et de commencer l’aventure d’entrée de jeu. Une histoire aussi complexe nécessite une mise en place progressive.

Si cela explique le ton de la première saison elle n’excuse pas, bien sur, certaines carences. La première saison souffre d’un faible budget (cela se remarque très facilement dans les premiers épisodes qui sont très limité dans leurs décors) ainsi que de l’absence de Straczynski en tant qu’auteur. Car même s’il supervisait très précisément l’évolution des intrigues et de ses personnages dans chacun des épisodes, il ne pouvait véritablement imprimer sa griffe dans certaines histoires. La première saison est vraiment la plus faible des cinq et c’est celle qui cumule les plus mauvais épisodes de la série.

Il est, par contre, très intéressant de revoir cette saison quand on à vu l’intégralité de la série. On aborde alors ces épisodes d’un tout autre point de vue. Leurs défauts sont vite oubliés face l’ingéniosité de la mise en place de l’univers. Tous les épisodes de Signs and Potents contiennent leurs lots de scenes, de révélations, de petites phrases qui, mine de rien, mette en place les intrigues futures.

On peut classer les épisodes de la saison en deux catégories

Les épisodes indépendants

A travers leurs histoires indépendantes, ils posent l’univers de Babylon 5 nous familiarisant de plus en plus avec cette station et ses habitants au fil des épisodes. Du centre de commande jusqu’au bas fonds, chaque recoins de la station nous est présenté. On reste encore dans une phase de stéréotype des personnages, mais des failles apparaissent ici et là dans leurs caractères. Au-delà de la station c’est aussi tout son univers qui est posé. La Terre avec ses problèmes politique et social, le Corps Psy, la haine entre les Narns et les Centauris, le mystère qui entoure les Minbaris et les Vorlons etc etc. Sans que l’on se rende compte, on s’habitue de plus en plus à cet univers. Quelques épisodes se distinguent aussi de par leurs qualités. Je pense notamment à Believiers et sa fin dramatique, ou bien encore Deathwalker et son art de la diplomatie, ou bien encore By Any Means Necessary et son conflit social. Mais tous cela ne nous contente pas, et on en veut encore plus ! C’est là qu’intervient l’autre catégorie d’épisodes.

Les épisodes mythologiques

Ils sont aux nombres de sept et s’articulent pour la plupart autour de Sinclair et sa perte de mémoire de 24 heures durant la bataille de la ligne. Ainsi qu’autour du rôle des Minbaris et de Delenn dans ce mystère et de la haine mutuelle entre les peuples de Londo et G’Kar. Ce sont ces trois grands arcs que se chargent de nous présenter In the sky full of Star, Signs and Potents et Chrysalis. Tous ces arcs semblent indépendants, mais on perçoit déjà, lorsque apparaît Morden et ses étranges associés, qu’ils sont l’arbre qui cache la forêt. D’autres mystères viennent également se rajouter. Ainsi Voice in Wilderness part 1 & 2 introduit la grande machine d’Epsilon et les tensions qui existent entre Mars et la Terre. Tandis que Babylon Squared nous révèle une partie du mystère de la disparition de Babylon 4. Enfin dans Mind War, le Corps Psy nous est montré dans toute sa noirceur par le biais du personnage de Bester. Succulent salaud et premier grand méchant de la série, même si le terme n’est pas le plus adéquat. Comme le dit G’Kar dans cet épisode : « Laissez moi vous transmettre la seule leçon que j’ai apprise en vivant sur Babylon 5. Aucun de nous ici n’est tout à fait celui qu’il paraît être ». Phrase instantanément culte de la série, qui anéanti dés lors tout manichéisme chez les personnages

Il est intéressant de voir que tous les épisodes (à part Grail) sont toujours construits dans l’optique de faire évoluer un des personnages du cast. La fin de la saison permet d’établir un petit bilan : Des personnages comme Lennier, Vir et Na’Toth sont clairement enfermé dans un rôle stéréotype. Ces aides d’ambassades ont pour principale fonction d’être des faire-valoir aux ambassadeurs et d’assumer une fonction comique basée sur leur naïveté et le choc des cultures. On verra que par la suite cela n’est plus du tout le cas et que certains de ces personnages vont être très approfondis.

Même si elle a été l’héroïne de plusieurs aventures, on ne peut pas vraiment dire que le personnage de Talia Winters a subit une évolution. Elle reste très ancrée dans son rôle de télépathe servant fidèlement le Corps Psy. Ce n’est que dans ses clashs avec Ivanova qu’elle acquiert une réelle dimension, car alors sa fidélité envers le Corps Psy est contre-balancé par le drame du lieutenant-commandant. Toutefois, la remise en cause de cette organisation, pas si nette que ça, n’est pas encore à l’ordre du jour.

Susan Ivanova est une valkyrie qui dissimule de profondes blessures sous une armure impénétrable mais qui révélera des fissures au fur et à mesures des épisodes tel que Born to the Purple ou bien encore T.K.O où elle fera le deuil de son père dernier survivant de sa famille. Son humour à froid, sa beauté, sa force et ses faiblesses en font un personnage fascinant.

Michael Garibaldi apparaît comme le personnage le plus humain de la série, devenant notre ancre dans cet univers. Honnête mais colérique, son passé d’alcoolique et ses anciens échecs le font constamment douter de lui. A l’opposé de ce personnage, nous trouvons Delenn et le docteur Steven Fanklin qui sont les idéalistes de la série, mettant un point d’honneur à tout faire pour créer un monde meilleur et à toujours voir le bien chez l’autre. Cet idéalisme naïf sera mis à mal chez Franklin (Believers l'épisode le plus dramatique de la saison), et il sera contrebalancé par les mystères qui entoure Delenn concernant Sinclair.

Le personnage « principal » du show est paradoxalement celui qui se révèle être le moins intéressant dans son évolution. En fait le commandant Sinclair est un personnage qui a déjà achevé son parcours, malgré les doutes qui l’assaillent sur sa perte de mémoire, et le sens qu’il veut donner à sa vie. Sinclair est vraiment trop parfait pour qu’on puisse véritablement l’aimer. Son jeu, même s’il est très bon, est vraiment trop intérieur pour fonctionner avec le reste du casting. Les changements intervenus dans la deuxième saison sont alors beaucoup plus clairs

Enfin il reste nos frères ennemis favoris, Londo et G’Kar, dont les clashs et les joutes durant cette année ont donné les plus moments les plus drôles et les intenses de la saison. Toutefois ces situations n’arrivent pas à masquer l’évidence : La haine entre ces deux peuples risque d’engendrer quelque chose de terrible. Londo et G’Kar sont beaucoup plus proches qu’ils ne le pensent. Ils sont tous les deux des bons vivants, et d’habiles diplomates mais leur lien est encore plus fort. Selon Londo, G’Kar et lui mourront en s’étranglant mutuellement dans une vingtaine d’année, et s’il ne fallait retenir qu’une seule chose de cette saison, c’est qu’ils sont les seuls à avoir répondu à la question de Morden (What do you want ?/Qu’est ce que vous voulez ?) et que leur réponse fait froid dans le dos et risque de devenir terriblement prophétique au vu du final de la saison.

Morden vs G’Kar

G’Kar : « Je ne suis pas très sur d’avoir compris la question. Mr ? »

Morden: « Morden »

G’Kar « Morden, c’est ça. Qui, dites-vous, a autorisé cet entretien ? »

« Le conseiller T’Bar. Premier cercle »

« Et sait-il ce qui vous amène ?

« Non, mais pour rencontrer quelqu’un de votre importance il me fallait une recommandation et il me la fournit. Vous n’avez toujours pas répondu à ma question. Qu’est ce que vous voulez ? »

« Oui mais qu’entendez-vous au juste par : Qu’est ce que vous voulez ? »

« Qu’est ce que vous voulez ? »

« Mais ce que je veux pour souper ? Ce que je veux faire ce soir ? »

« Qu’est ce que vous voulez ? »

« Assez perdu de temps. Ce que je veux c’est que vous partiez tout de suite et que vous me laissiez tranquille »

« Je vous laisse »

« Attendez. Ce que je veux ? Les Centauri ont démoli mon monde. Que justice nous soit rendue »

« Qu’est ce que vous voulez ? »

« Vider de leur moelle leurs moindres petits os et réduire leurs crânes en poussière »

« Qu’est ce que vous voulez ? »

« Raser toutes leurs villes, assombrir leur ciel et ensemencer toutes leurs terres de sel pour se débarrasser de cette race infâme »

« Et après ? »

« Je l’ignore. Tant que notre planète mère a sa sécurité garantie je ne vois rien qui importe »

« D’accord. Merci encore de m’avoir reçu, ambassadeur. Au revoir »

Morden vs Londo Mollari

Morden : « Ha ambassadeur je venais justement vous rendre visite, je me présente, je suis..... »

Londo: « Je suis désolé mais je suis trop pressé pour bavarder avec vous. Prenez un rendez-vous c’est plus simple »

« Mais j’ai déjà un rendez-vous »

« Dans ce cas prenez en un autre »

Londo (appuyant sur le bouton d’ascenseur) : « Jamais là quand on en a besoin »

Morden : « Ambassadeur j’ai eu l’autorisation de vous rencontrer… »

« Oui, oui j’écoute qu’est ce que vous voulez ? »

« Mais c’est ma question. Qu’est ce que vous voulez ? »

« Vous êtes fou ou quoi ? Au revoir, allez importuner quelqu’un d’autre »

(Londo entre dans l’ascenseur, suivi de Morden)

Londo : « Vous êtes vraiment quelqu’un de très obstiné »

Morden : « Il le faut bien, je n’ai pas le droit de vous laisser avant que vous ne répondiez à ma question. Qu’est ce que vous voulez ? »

« C’est une discussion tout à fait idiote »

« Qu’est ce que vous voulez ? »

Londo (sortant de l’ascenseur) : « Qu’on respecte ma tranquillité »

Morden : « Est-ce vraiment tout ambassadeur ? »

« Bon d’accord. Vous tenez absolument à le savoir ? Vous voulez que je sois franc avec vous ? Je veux que mon peuple puisse enfin reprendre la place qu’il mérite dans la galaxie. Je veux voir les Centauris retrouver leur supériorité et commander les étoiles. Je veux la réapparition de la gloire et le retour de la puissance. Je veux arrêter de passer mon temps à courir comme quelqu’un en retard à un rendez-vous qui a peur de regarder ce qui c’est passé ou ce qui est devant lui. Je veux retrouver mon peuple comme il était. Je veux que tout redevienne comme c’était autrefois. J’ai répondu à votre question ? »

Morden : « oui tout à fait »


Mais le chemin de ces deux ambassadeurs commence à diverger. Alors qu’il apparaissait au départ comme « l’agresseur » G’Kar est devenu la victime d’un Londo qui a commencé à sceller un pacte avec Morden dans le dernier épisode de la saison

Bon allez très vite pour finir car j’ai envi de commencer la 2ème saison. Signs and Potents est une saison d’introduction dont les qualités d’écritures, quant à la mise en place de l’univers, sautent aux yeux lors d’une deuxième vision. Pour l’instant elle reste une saison potable, la plus faible des cinq, avec de très bon épisodes (Believers, Chrysalis, Babylon Squared, Deathwalker, Mind War) et de très mauvais (TKO, Soul Hunter, Infection) mais on sens derrière tous cela quelque chose qui ne demande qu’a se réveiller. Tout comme Delenn à la fin de la saison, la mue va commencer et va révéler quelque chose d’époustouflant.



Dernière édition par Callahan le Dim 25 Avr - 1:20, édité 6 fois
avatar
Callahan
Adminotaure

Messages : 580
Date d'inscription : 30/03/2010
Localisation : Dans ses chaussons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Babylon 5 - Saison 2 : The Coming of Shadows

Message  Callahan le Sam 24 Avr - 12:03

2.01 Points of Departure

Nouveau départ, nouveau héros



Rapport de situation

Susan Ivanova : « Déjà huit jours depuis la mort du président de l’Alliance Terrienne Luis Santiago et cinq jours depuis que le commandant Sinclair a était rappelé sur Terre sans aucune explication. La confusion règne dans la station, je peut seulement dire que je perd mon karma à une vitesse hallucinante. Le chef de la sécurité Michael Garibaldi est toujours dans un état critique, le docteur Franklin a fait tous son possible mais nous savons pas s’il va se rétablir. Quant à l’ambassadeur Delenn, hé bien quelque chose se passe dans ses quartiers c’est certain. »

C’est à ce moment là qu’elle reçoit une communication du général Hague le chef des force de l’Alliance Terrienne

Hague : « Lieutenant-commandant cet appel brise peut-être la chaîne de la hiérarchie mais j’ai des nouvelles à vous annoncer et j’ai cru bon de le faire moi-même. Votre officier supérieur le commandant Sinclair ne reviendra pas à Babylon 5, il a était réaffecter et ça sera permanent »

Générique

Quoi !!!!!!!! Mais c’est quoi ce bordel, bon on zappe le nouveau générique (je vous en cause la prochaine fois) et on va directement à ceci


Bruce Boxleitner is Captain John Sheridan

Mais où est Sinclair et c’est qui lui ? ? ?

Bon on se calme et on écoute la suite

Le général Hague apprend à Ivanova que les Minbaris ont fortement désiré que Jeffrey Sinclair devienne le premier ambassadeur Terrien à être résident permanent sur Minbar. Après tous les événements récents on se doute bien qu’il y à une autre raison beaucoup plus importante, après tout Sinclair sait maintenant qu’il a bien été enlevé par les Minbaris et qu’ils ont effacé sa mémoire. Delenn devait lui réveler d’autre information et il est fort probable qu’en allant sur Minbar Sinclair les apprennent.

Pour l’heure le président à donc nommé le capitaine John Sheridan pour commander Babylon 5. Susan a déjà servi sous ses ordres, elle à donc confiance en lui et elle sait qu’il est un excellent officier. Néanmoins sa nomination à ce poste risque de ne pas plaire à tout le monde.

Hague confie une autre mission à Sheridan. Un vaisseau de guerre Minbaris a été vu prés de Babylon 5 et Hague pense qu’il s’agit du Trigati. Le nouveau capitaine de Babylon 5 doit donc vérifier cela et prendre les mesures conséquentes (question : C’est quoi le Trigati ?)

John arrive donc sur Babylon 5 pour devenir le nouveau fou qui dirigera cette station. Ivanova lui fait faire le tour du propriétaire et lui fait un bilan de la situation

Ivanova : « Le chef de la sécurité est à la clinique, il a sombré dans un coma profond, il crois qu’il y a un complot autour de la mort du président. L’ambassadeur G’Kar s’est mystérieusement volatilisé. Au bout de deux ans nous n’avons pas vu l’ambassadeur Kosh hors de sa carapace et l’ambassadeur Delenn est dans un cocon.

Sheridan : Un cocon ? Ca ressemble au cocon d’un papillon ?

Ivanova : Oui messieurs, en plus grand

Sheridan : C’est une station passionnante que vous avez

Plus tard Sheridan s’adresse à ses nouvelles troupes quand il est interrompu par un Minbari qui demande à lui parler. Il lui révèle que Kalain un chef de guerre de sa race est sur la station et qu’il faut l’arrêter. Sheridan en conclut qu’il s’agit du commandant du Trigati, un vaisseau exilé qui n’a jamais reconnu la fin de la guerre et la victoire des humains. La nomination de Sheridan à provoqué leur colère et ils veulent se venger en tuant Delenn. Oui ça a l’air idiot comme ça surtout que quand les hommes de la sécurité arrivent dans les quartiers de Delenn ils trouvent Kalain face à Lennier défendant le cocon. Celui-ci se rend sans difficulté et reste peu loquace même pendant l’interrogatoire. Sheridan se doute qu’il y a anguille sous roche.

Il n’a pas tord et il n’est pas au bout de ses peines. Lennier rejoint Ivanova et Sheridan, il a ordre de leur réveler ce qu’il c’est réellement passé à la bataille de la Ligne

Lennier : « Après trois ans la guerre sacré qui commença quand notre chef fut assassiné par une expédition venu de la Terre était presque finie. Pour venger la mort de Dukhat nous avons poursuivi vos troupes jusqu'à votre planète. Les quelques vaisseaux terrien qui restait et à qui il était demandé de protéger votre monde coûte que coûte n’était pas un obstacle. Le conseil gris était venu pour superviser la victoire final de nos forces.

...............................................................

Delenn : « ils se battent avec bravoure. Ils ne toucheront pas nos vaisseaux mais ils essayent encore.

Hedronn : Qu’ils combattent ou non, ils savent qu’ils courent à leur pertes alors sincèrement est ce de la bravoure ou du désespoir ?

Delenn : Peut-être est ce la même chose. Nous devrions en faire monter un à bord pour l’interroger, si notre but est d’envahir la Terre il vaudrait mieux connaître leurs défenses.

Hedronn : très bien Delenn choisissez mais vite. Nous manquerons bientôt de candidats.

Un Starfury fonce alors sur le croiseur amiral

Delenn : Celui-là

....................................................................

Lennier : C’était la première fois que le conseil gris pu avoir un contact direct avec un humain, en l’occurrence Sinclair. Il fut torturé, interrogé, scanné et pendant le scanne le conseil fit une découverte terrible. D’abord il refusèrent d’admettre la vérité alors ils prirent d’autre humains et les examinèrent eux aussi, mais c’était vrai

Ivanova : Qu’est ce qui était vrai ?

Lennier : « Notre dogme veut que chaque génération de Minbaris se perpétue dans la suivante et cela à l’infinie. Enlevez une âme à une génération et toute les suivantes en souffre, nous sommes diminués. Depuis les deux derniers millénaires, il y eu de moins en moins de Minbaris à revenir dans chaque génération et les nouveaux né semblaient moins valeureux que ceux qui les avaient précédés. C’est un peu comme si nos plus grandes âmes avaient disparues. A la bataille de la Ligne nous avons découvert l’endroit où elles étaient parties. Elles venaient vers vous. En fait les âmes Minbaris ressuscitent en partie ou en totalité dans des enveloppes humaines.

Ivanova : Vous vous êtes rendus pour que vos âmes nos souffrent plus c’est ça ?

Lennier : Oui mais le conseil savait que ni notre peuple, ni le votre était prêt à recevoir cette information, cela aurait pu détruire toute notre société. Donc nous n’avions aucun droit de dire à nos généraux la raison de notre rédition. Nous avons effacé totalement de l’esprit de Sinclair l’examen que nous avons pratiqué et nous l’avons laisser partir. Ce fut notre secret aujourd’hui c’est le votre et vous devez le conserver.

Ivanova : Alors pourquoi rompre le silence aujourd’hui ? Pourquoi tout nous dire ?

Lennier : Parce qu’il y a des changements. Le commandant Sinclair fur le premier et il y en aura bien plus.

Ben mon cochon et attendez c’est pas fini, voilà que le Trigati arrive aux abords de la station en menaçant de la détruire sans aucune explication valable. Ils lancent leurs chasseurs et Sheridan est obligé de lancer les Starfurys dans la bataille en sachant pertinemment qu’ils courent à une mort certaine.

Mais Sheridan comprend alors la véritable raison de tout ceci en apprenant que Kalain vient de se suicider dans sa cellule et en découvrant que les chasseurs Minbaris apparaissaient sur les radars de la station. Les membres du Trigati veulent en finir avec leur exil et comme ils ne peuvent rentrer chez eux, ils décident de mourir en attaquant l’homme qui a causé le plus de pertes à leur peuple pendant la guerre. Une sorte de baroud d’honneur en somme mais Sheridan ne veut pas rentrer dans ce jeu. Comme cela était convenu avec le général Hague il prévient un autre croiseur Minbari qui était à la recherche du Trigati. Celui-ci arrive sur Babylon 5 et règle la question en détruisant les moteurs du Trigati. Ces derniers décident alors de se suicider afin de garder leur honneur.

Plus tard Sheridan confie ses doutes (après tout rien de tout cela ne serait arriver s’il n’avait pas été nommé sur Babylon 5) à Ivanova qui essaye de lui remonter le moral tandis que Lennier continue d’entretenir le cocon en révélant à Delenn qu’il n’a pas tout dit aux humains notamment concernant la venue de la grande obscurité.

===> Critique

Par bien des aspects ce début de saison est très décevant et tout cela tient en une personne : John Sheridan

Qu’on se mette bien d’accord, l’arrivée du personnage de Sheridan était déjà prévue pour la seconde saison. Si l’on se réfère aux premières versions du scénario de Babylon 5, John Sheridan arrivait sur la station en tant que remplaçant d’Ivanova qui se révélait être en fait la traîtresse de la première saison.

C’est dès le départ de Michael O’Hare qui a bouleversé la donne et transformé le début de la 2ème saison en 1ère saison bis afin d’introduire le personnage de Sheridan.

Conséquence : une stagnation de l’histoire. Alors qu’on attendait tous les répercussions de l’attaque du quadrant 37, on se retrouve avec une histoire un peu banale afin de mettre en évidence le problème que pose la nomination de Sheridan et ce n’est pas vraiment la révélation sur la cause de la fin de la guerre contre les Minbaris qui va combler nos attentes.

Bref on reste sur notre fin et pourtant le personnage de Sheridan a l’air très intéressant. Plus charismatique et fonceur que Sinclair, il apparaît aussi plus drôle et surtout plus faillible. Bon en fait je vous cache pas que Sheridan est à mes yeux le personnage le plus important de la série avec Londo Mollari. Seulement il est clair que pour l’instant c’est pas évident



Bilan : Bon allez je vous quitte avec l’intégralité du discours porte-bonheur du nouveau capitaine qui se révèle être une très belle note d’intention

Quand j’ai eu vingt et un ans j’ai visité le Tibet, je suis aller rencontrer le Dalaï-Lama. C’est le genre de chose qu’on fait quand on a vingt et un ans et qu’on fils de diplomate en voyage. On a dégusté un simple dîner. Du riz, des raisins, des carottes à la vapeur, pas bouillie et du thé. Quant on eu finis il ma regardé et ma dit : « Comprenez-vous ? ». J’ai dit « non » c’était vrai. « Bon départ » à t-il ajouté, ce sera bien mieux quand vous commencerez à comprendre ce que vous ne comprenez pas encore. Au vu de plusieurs de vos rapport je commence à comprendre ce que je ne comprenais pas sur Babylon 5 mais je ne pourrais pas souhaiter la compagnie d’homme plus capable et plus qualifié que vous pour prendre l’avantage. Ce fut un de nos anciens président, Abraham Lincoln, qui put décrire le mieux notre situation actuelle. Il a dit : « Les dogmes de notre si tranquille passé sont inadaptés à notre tumultueux présent, chaque opportunité recèle de grandes difficultés mais nous devons saisir ces chances. Impossibles d’échapper à l’histoire, nous vivrons dans les mémoires en dépit de notre volonté. L’épreuve que nous sommes en train de traverser nous marquera du sceaux de l’honneur ou du déshonneur jusqu'à la dernière génération. Il faut sauver avec noblesses ou perdre avec courage notre dernier motif d’espoir pour la Terre. »



bonsoir


Dernière édition par Callahan le Dim 25 Avr - 1:20, édité 2 fois
avatar
Callahan
Adminotaure

Messages : 580
Date d'inscription : 30/03/2010
Localisation : Dans ses chaussons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Babylon 5 - Saison 2 : The Coming of Shadows

Message  Callahan le Sam 24 Avr - 12:07

2.02 Révélations

Le premier pas dans la fantasy est effectué avec le retour de G’Kar et Delenn

La journée commence fort avec une engueulade en règle de Londo Mollari lors de la session du conseil consultatif à qui il reproche la défection de certains membres. En effet si on se rappelle bien, G’Kar est parti pour une destination inconnue après l’attaque du Quadrant 37 quant à Delenn elle a décidé de « choisir le moment le plus inadéquate qui soit pour envisager une reconversion professionnelle » dixit Londo.

Sheridan excédé ajourne la séance. En fait Londo se sert de sa colère pour cacher sa peur. Etant l’instigateur de l’attaque du Quadrant 37, il redoute que les recherches de G’Kar portent ses fruits.

Au bar des officiers, le docteur Franklin se confie à Sheridan concernant l’état de santé de Michael Garibaldi. Il a tout fait pour le sauver mais en vain, celui-ci risque de mourir à moins de tenter une opération peu conforme. En utilisant l’artefact extra-terrestre du Dr Rosen (voir 1.21 - The Quality of Mercy) il pense pouvoir sauver Garibaldi. Conscient qu’il s’agit là de son dernier espoir, Sheridan autorise Franklin a tenter l’opération.

Londo retrouve Morden. Il lui fait part de ses craintes concernant l’attaque du quadrant 37 mais Morden le rassure. Il est impossible qu’on fasse le lien entre l’attaque et l’ambassadeur Centauri et, de plus, cette action lui a valu les bonne grâces de la cour royale. Si par la suite une autre démonstration était demandée, Morden et ses associés se feraient une joie de l’aider. En échange il demande à Londo de le prévenir de tout mouvement dans le secteur des limbes

Mode Géographie On

On appelle communément les limbes les secteurs non explorés se trouvant aux frontières de la galaxie connue et cartographiée

Mode Géographie Off

Sur la station arrivent deux personnes. La première est Elisabeth Sheridan, la sœur de John. Ils ne s’étaient pas vus depuis deux ans et les retrouvailles sont chaleureuses, pourtant on sent une espèce de mur entre eux pendant le dîner. La raison est simple, la mort de la femme de John, qui était aussi la meilleure amie d’Elisabeth, les a séparés et les retrouvailles réveillent de douloureux souvenirs pour le capitaine.

Sa femme, Anna, était une archéologue qui est morte dans la destruction de l’Icarus, un vaisseau en mission d’exploration sur une planète lointaine il y a deux ans. Sheridan n’a jamais vraiment réussi à faire le deuil de son épouse. En fait il se reproche sa mort car Anna et lui auraient du fêter leur anniversaire de mariage mais étant trop accaparés par son travail, Sheridan annula les retrouvailles. Anna décida donc de partir à ce moment là sur l’Icarus.

La deuxième personne a arriver est l’ambassadeur G’Kar qui revient de son voyage et a de terribles nouvelles à annoncer

G’Kar : "J’ai fait un long voyage, un voyage dans les ténèbres Na’Toth et quiconque a fait une tel expérience reste marquer à jamais. Lorsque vous m’avez informer de la destruction de notre base dans le Quadrant 37 j’ai su que seul une grande puissance avait pu lancer une attaque d’une tel envergure mais cela n’aurait pu être aucun des gouvernement représenter ici ce qui ne laisser que deux possibilités. Une nouvelle race.......ou une race ancienne, si ancienne que nul ne peut s’en souvenir. Q’Quan fait allusion à une terrible guerre qui eu lieu il y a très longtemps contre un ennemi si redoutable qu’il aurait faire disparaître jusqu’à la dernière des étoiles. G’Quan dis aussi au sujet de cet ennemis qu’avant d’être vaincu, il vivait dans un système situé aux bords de l’univers que nous connaissons. J’ai cherché pendant des jours, explorant les systèmes les uns après les autres et je sais que dans des mondes stériles et privés de lumière là où il ne devrait plus y avoir de trace de vie, là où aucune créature n’a marché depuis 1000 il y a quelque chose. Un mystère, une force obscure qui régénère sont énergie doucement, en secret, à l’ombre de toute agitation. Nous devons prévenir les autres Na’Toth, 1000 ans ont passé et les forces du mal s’apprêtent à ressurgir"

G’Kar organise une réunion exceptionnelle du conseil de Babylon 5 au cours de laquelle il expose ses craintes. Devant les réticences des membres du conseil, il affirme pouvoir prouver ses dires. En effet son gouvernement a accepté d’envoyer un vaisseaux qui scannera très rapidement une planète des limbes nommée Z’Ha’Dum et s’en ira aussitôt pour éviter d’être repéré.

Sheridan retrouve Franklin au Med-Lab il décide de l’aider et de donner de son énergie afin de sauver Garibaldi. L’opération est un succès et ce dernier est sauvé. Plus tard il apprend la mort du président, le départ de Sinclair et l’arrivée de Sheridan. Bref il est rapidement mis dans le bain mais la question qui le turlupine c’est de savoir qui lui a tiré dessus. Il demande à Talia Winters de le scanner afin de découvrir l’identité de son agresseur.

Sitôt découvert, le second de Garibaldi se fait arrêter et tabasser par les hommes de la sécurité avant de se faire emprisonner pour l’interrogatoire mais il n’avoue rien de concret si ce n’est qu’il fait partie d’un groupe extrêmement puissant qui balayera tous ceux qui sont contre lui. Avant de le quitter il fait un signe à Garibaldi qui ressemble étrangement à celui de Bester (le policier psy de Mind War - 1.06). Il confie ses doutes à Ivanova et Franklin. Après tout il y a déjà eu un scandale quand on apprit que le Corps Psy avait déclarer ouvertement soutenir le vice-président Clark. De plus lors de la destruction d’Earth Force One, Clark avait quitté le vaisseau pour cause de maladie. Pratique non ? Et si le Corps Psy avait organisé le meurtre de Santiago afin de placer Clark au pouvoir pour renforcer leurs intérêts ?

Cela pourrait paraître invraisemblable et pourtant même Sheridan commence à avoir des doutes quand le président Clark lui demande personnellement de lui envoyer le prisonnier et tous les éléments de l’enquête afin qu’il se charge lui-même de faire la lumière sur cette affaire. Les doutes sont encore renforcés quand Ivanova apprend à Sheridan que le prisonnier et les preuves ont été transféré sur un autre vaisseau de l’Alliance Terrienne qui connaissait tous les codes d’accès mais qui en fait n’est jamais arrivé sur Terre.

Bref c’est pas glop. Encore moins glop c’est le vaisseaux d’exploration de G’Kar qui a exploser à sa sortie de l’hyper-espace. Il n’a donc plus rien pour prouver ses dires, ce qui le dégoutte bien. Il ne peut pas croire à un accident, pour lui il s’agit d’une fuite de l’info qui a provoqué l’attaque du vaisseau à sa sortie de l’hyper-espace.

Il n’a pas tord car c’est Londo en dévoilant les projet de G’Kar à Morden. Ainsi quand le vaisseau Narn sorti de l’hyper-espace, il se fit détruire illico presto par un des terribles vaisseaux noir.

G’Kar est dépité. Il est arrivé trop tard et à son sens il court droit vers la destruction. Alors que le moral de tout le monde est au plus bas, Lennier arrive et annonce au conseil que Delenn ayant fini sa métamorphose souhaite reprendre sa place au conseil. Sheridan accepte avec joie et découvre avec stupeur une Delenn moitié Minbaris, moitié humaine. Sa calvitie à était vaincu par une magnifique et longue chevelure noire.


Plus tard dans ses quartiers il confie sa surprise à sa sœur. Avant de le quitter celle-ci lui confie un cristal de données où se trouve la dernière communication qu’elle a eu avec Anna. Dans ce message, Sheridan apprend qu’Anna voulait elle aussi reporter leurs retrouvailles pour aller sur l’Icarus. Sheridan soulagé peut enfin faire le deuil de sa femme et lui dire une dernière fois « je t’aime ».



===> Critique


Revelations conclu l’arc qui avait commencé dans le final de la première saison et il s’avère beaucoup plus passionnant que Points of Departures. En effet, allégé de la nécessité d’introduire le personnage de John Sheridan, il se concentre enfin sur la résolution de l’attaque du Quadrant 37 et de la mort du président Santiago ainsi que toutes les conséquences qui en découlent.

Conséquence pour Londo : celui-ci bascule de plus en plus vers le coté obscur. Le plus terrible est qu’il se rend compte de ses actes et qu’il a peur de ce qu’il à engendré mais son ambition et ses rêves le pousse à continuer. Dans le genre terrifiant son entrevue avec Morden se classe parmi les grands moment de la série.

Conséquence pour G’Kar : La destruction de la base du Quadrant 37 l’a bouleversé. Ses ambitions égoïstes ont disparu pour un temps. Il revient changé et plus sage sur la station. Si lui est Londo étaient dans la première saison assez semblables, leurs parcours commencent ici à diverger. G’Kar révèle une sagesse jusqu’alors cachée.

Conséquence pour Delenn : L’ambassadeur Minbari à terminer sa métamorphose et apparaît aux autres quand ceux-ci s’enfoncent dans un certain désespoir. En une scène tout le personnage de Delenn pour les 4 ans à venir est annoncé. Brillant.

Conséquence pour Garibaldi, Sheridan, Ivanova et Franklin : En sortant de son coma et en coinçant son agresseur, Garibaldi révèle le début d’une énorme conspiration dans laquelle ses amis et collègues se retrouveront plonger.

Conséquence pour le téléspectateur enfin car il faut avouer qu’on a là un paquet d’informations diablement dense et comme pour beaucoup d’épisodes des deux premières saisons, on se rend véritablement compte de l’importance de tout cela qu’au moment de la deuxième vision après avoir vu la série dans son intégralité. Mais même si on peut trouver le tout un peu bordélique tant il est vrai qu’on ne sent pas vraiment une trame principale mais plus une succession d’histoires indépendantes, la fin réussit brillamment à mêler toutes ces intrigues par le biais du poème que cite G’Kar.

Bilan

Même si l’histoire du deuil de Sheridan tombe un peu à coté de la plaque, Revelations reste un très bon épisode qui repose des bases claires pour la suite de la saga

Things fall apart ; the centre cannot hold ;
Mere anarchy is loosed upon the world,
The blood-dimmed tide is loosed, and everywhere
The ceremony of innocence is drowned ;
...
And what rough beast, its hour come round at last,
Slouches towards Bethlehem to be born ?

"The Second Coming" de W. B. Yeats


Dernière édition par Callahan le Dim 25 Avr - 1:21, édité 2 fois
avatar
Callahan
Adminotaure

Messages : 580
Date d'inscription : 30/03/2010
Localisation : Dans ses chaussons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Babylon 5 - Saison 2 : The Coming of Shadows

Message  Callahan le Sam 24 Avr - 12:11

2.03 The Geometry of Shadows

Et le prix de la loose 2005 est attribué à cet épisode............

.............ou plutôt à son chroniqueur qui a brillamment effacé sa review alors qu’il l’avait quasiment terminée.

Donc on va essayer de recommencer cela différemment

Bon alors situation de départ :

- Garibaldi sort de l’hôpital, il est complètement guéri mais hésite à reprendre son poste. Il ne fait pas vraiment confiance à Sheridan et doute de ses propres capacités depuis qu’il s’est fait tirer dessus par son propre adjoint

- Sheridan offre une promotion à Ivanova. Celle-ci devient commandant et a pour mission de seconder son capitaine dans sa mission diplomatique. Comme première tâche, elle doit mettre en terme à un conflit interne chez les Drazis. Ceux-ci n’arrêtent pas de se battre entre eux pour une raison inconnue.



- Londo Mollari est félicité par Lord Refa un haut membre de la cour royale. Il est stupéfait devant l’ingéniosité dont Londo a fait preuve pour régler le problème du Quadrant 37. Refa lui confie que devant le mécontentement grandissant du peuple et la santé fragile de l’Empereur, lui et quelques associés ont décidé de prendre le pouvoir quand le moment arrivera et il demande à Londo de se joindre à lui pour restaurer la puissance de la République Centauris.

- Les techno-mages arrivent sur Babylon 5 et Londo veut leur bénédiction afin d’envoyer un geste symbolique à son peuple pour bien se faire voir.


Bon situation de fin maintenant :

- Ivanova a réglé le litige entre les Drazis de manière peu conventionnelle. Au passage elle s’est pétée une jambe

- En aidant Ivanova, Garibaldi a repris confiance en lui et reprend ses fonctions de chef de la sécurité (Sheridan : « Vous êtes parfait pour ce poste puisque vous êtes parano et obsessionnelle »)

- Londo à provoquer la colère des techno-mages en les manipulant afin de recevoir leurs bénédiction. Ces derniers en retour lui piratent toutes ses bases de données et les systèmes de ses quartiers.


Bon qu’est ce qu’on apprend d’intéressant dans cet épisodes :

- Les techno-mages quittent l’univers connu car ils sentent l’arrivée d’une grande obscurité qui les anéantiras tous

- Ivanova devient commandant

- Londo vire de plus en plus vers le côté obscur


Pour le reste regarder l’épisode mais voici quand même deux dialogues assez importants de l’épisode. Le premier entre Elric le techno-mage et le capitaine Sheridan et le deuxième entre Elric et Londo Mollari



Elric : « Croyez-vous à la magie capitaine ? »

[...]

Sheridan : « Je crois qu’il y a des choses qu’on ne peut pas comprendre. Si nous revenions 1000 ans en arrière et qu’on essayait d’expliquer ce simple lieu aux gens de l’époque ils ne pourraient l’accepter qu’en terme de magie. »

Elric : « Il est possible que cela soit magique. La magie qui habite le cœur de chaque être humain. Elle a été mise au jour et concrétisée par la technologie, chaque jour vous tous ici faîtes de grands miracles comme celui du buisson ardent. »

Sheridan : « Peut-être mais Dieu était le premier et il l’a fait sans utiliser de batterie solaires ou des réacteurs nucléaires. »

Elric : « Peut-être que oui, peu-être non et c’est grâce à cette ambiguïté que tous mes frères et moi existons. Nous sommes des rêveurs, des bâtisseurs, des chanteurs, des créateurs nous étudions les mystères du laser, du courant, du cristal et des scanners. Nous créons des démons holographique et nous invoquons des équations. Ce sont les là les outils que nous employons et nous avons beaucoup de connaissances [...] et c’est pour cette raison que nous partons. Pour préserver ces connaissances.

Sheridan : « Mais de quoi ? »

Elric : « Je sens qu’une tempête terrible et violente s’approche et on ne voudrait pas que nos connaissances soient utilisées à des fins malfaisante. Nous allons partir d’ici et nous allons voyager à travers les étoiles. »

---------------------------------------------------------------------------------------


Ellric : « Quand je vous regarde ambassadeur Mollari je vois une grande main tendue en direction des étoiles, cette main est la vôtre et j’entends des cris. Ces cris sont ceux de millions de gens qui n’en peuvent plus de crier votre nom »

Londo : « Mes admirateurs ? »

Elric : « Vos victimes ! »



===> Critique

Troisième épisode de la deuxième saison et je ne vous ai toujours pas parlé du nouveau générique. Corrigeons cet oubli :

« Le projet Babylon était notre dernier espoir de paix. Un monde indépendant de 8 kilomètres de long, situé en territoire neutre. Un lieu de commerce et de diplomatie pour un quart de millions d’humains et d’extraterrestres. Un joyau étincelant dans l’espace, seul dans la nuit. C’était l’aube du troisième âge de l’humanité, l’année où la grande guerre nous a frappé. Ceci est l’histoire de la dernière station de type Babylon. Nous sommes en 2259, cette station s’appelle Babylon 5 » (Capitaine John Sheridan)

Dans l’absolu ce générique ressemble beaucoup à celui de la première saison. Il introduit la série, l’histoire et les personnages dans l’unité de temps (ici l’année 2259) et l’unité de lieu (toujours Babylon 5). Cette similarité s’explique tout simplement par l’arrivée de Sheridan qui découvre la station et qui donc nous la présente tel qu’il la voit. La deuxième saison à un aspect assez bâtard car elle est partagée entre le besoin de présenter Sheridan et le désir de continuer l’histoire. C’est un point que je développerais plus lors du bilan mais il semble utile de le préciser ici pour bien expliquer ce générique et sa similarité avec le premier.

Du moins au départ car même si le changement de capitaine fait que l’on pourrait se croire dans une première saison bis, les différences entre les deux génériques sont là pour nous rappeler que cela n’est pas le cas. Ainsi les tons bleutés laissent la place à des teintes rouge vif et le ton plus ferme et dur de Sheridan casse avec le calme rassurant de Sinclair. C’est annoncé dès le départ, les ennuis arrivent et la station va bientôt faire face à de grands bouleversements.

« C’était l’aube du troisième age de l’humanité, l’année où la grande guerre nous a frappé. » => Voilà la phrase qui change tout, qui titille notre curiosité et nous emballent directement. Une grande guerre est annoncée et cela sur les images d’un destroyer Narn détruit par un des mystérieux vaisseaux. Dés lors notre attention est plus soutenue est on aura de cesse de repérer les indices et la venue de cette guerre.

Détail très intéressant, le titre de cette saison est : The coming of shadows / La venue des Ombres. C’est bien cela à quoi nous aurons le droit cette année et l’épisode présent est un très bon exemple de ce titre et du but de la saison. Sans nous le montrer concrètement, Straczynski met en place de multiple éléments qui nous prépare à l’arrivé des ténèbres.

Ainsi The Geometry of Shadows, même s’il semble au départ être un loner proposant deux histoires différentes sur les Techno-mages et sur les Drazis, n’en reste pas moins très ancré dans la mythologie de la série. Malgré la puissance des techno-mages ceux-ci décident de quitter ce coin de la galaxie à cause de l’arrivée d’une grande obscurité. Brillant effet d’annonce que le dialogue entre Elric et Sheridan qui annonce des évènements dramatiques tous en étant une sorte de résonance dramatique du dialogue entre G’Kar et Catherine Sakaï (voir le texte sur l’excellent Mind War 1.06 où j’ai retranscrit ce dialogue). Les paroles de G’Kar nous mettaient face à la grandeur bienveillante de l’univers alors que celle d’Elric nous plonge dans leur côté obscur.

Continuons à rester dans le côté obscur avec le personnage de Londo Mollari qui au fur et à mesure des épisodes est de plus en plus séduit par ce coté. Le pré-générique nous montre un dialogue entre lui et Refa qui ne parle ni plus ni moins que d’une tentative de coup d’Etat à laquelle Londo s’associe de plein gré. Le personnage plein de bonhomie que nous connaissions devient un redoutable être dont l’ambition le pousse de plus en plus vers les ténèbres comme Elric le lui montre. Jusqu’où ira t-il ?.Voilà la terrible question.

Pour finir sur une note plus joyeuse il nous reste l’histoire des Drazis qui reste très sympathique même si la métaphore politique reste très bancale néanmoins cela n’est pas le plus important. Cette histoire a surtout pour but de remettre Garibaldi sur les rails et de nous montrer Ivanova sous un nouveau jour. Face à l’adversité elle n’en est que plus drôle et touchante. Au final les liens d’amitiés se renforcent entre Garibaldi, Sheridan, Ivanova et Franklin dans une très belle scène où les quatre se retrouvent au bar pour fêter le retour de Michael. Peut-être est cela le plus important car il vaut mieux avoir des amis pour faire face à ce qu’il va arriver.

Bilan

Promis la prochaine fois je ferais gaffe quand je sauvegarderais un document. En attendant je ne sais pas vous mais j’adore cet épisode.


Dernière édition par Callahan le Dim 25 Avr - 1:21, édité 1 fois
avatar
Callahan
Adminotaure

Messages : 580
Date d'inscription : 30/03/2010
Localisation : Dans ses chaussons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Babylon 5 - Saison 2 : The Coming of Shadows

Message  Callahan le Dim 25 Avr - 0:33

2.04 A Distant Star


Quand un vieil ami de Sheridan arrive sur la station cela donne l’occasion d’un premier petit bilan pour le nouveau capitaine

Situation de départ

- Le vaisseau d’exploration Cortez arrive sur Babylon 5 pour se ravitailler. Le capitaine Maynard est un ami de longue date de Sheridan. Ils trouvent là l’occasion de se remémorer quelques bons souvenirs et de se moquer l’un de l’autre. Mais l’arrivée de Maynard réveille certaines rancœurs chez Sheridan, lui qui rêvait de commander un vaisseau d’exploration se retrouve administrateur d’un petit Etat. Un vrai métier de bureaucrate avec tous ses inconvénients. Complètement débordé par la paperasserie, il en vient à douter de lui-même.

- Soucieux du bien-être de l’équipe de commandement, le docteur Steven Franklin profite de la convalescence de Garibaldi pour mettre en place un plan alimentaire qu’il devra suivre ainsi que Sheridan et Ivanova. Ceux-ci sont assez perplexe face à ce régime que leur impose le brave docteur soutenu par sa liste d’aliments conseillés

- Sheridan doit manger beaucoup de légume afin de perdre 5 kilos (« C’est pour les lapins ça ! »)

- Ivanova au contraire doit prendre du poids afin de renforcer ses os et ses muscles suite à sa blessure (« Dire que toute ma vie j’ai combattu l’impérialisme et maintenant je suis la frontière russe en expansion ! » Franklin : « Mais avec de si jolies courbes »)

- Garibaldi est la principale victime de ce ramdam. Franklin le surveille de prés afin qu’il arrête de manger n’importe comment (pâte, pizza, chips, hamburger franchement c’est équilibré comme repas). Cela n’empêche pourtant pas le chef de la sécurité de vouloir passer en douce de l’huile d’olive, des anchois, des oignons et du pain afin de pouvoir préparer un bagna cauda.



Situation de fin

- Franklin et Garibaldi se goinfrent de bagna cauda

- Warren Keffer est promu chef de l’escadrille Zeta (Oui vous ne savez pas qui c’est mais c’est pas grave, je vous l’explique plus bas)

- Delenn a rendue confiance à Sheridan, quant à sa place de commandant de la station



Les faits importants de l’épisode

- La communauté Minbarris de Babylon 5 doute de Delenn depuis sa transformation

- Les mystérieux vaisseaux se déplacent très facilement dans l’hyper-espace

- Même s’il ignore la nature réelle de ce qu’il a vu , le capitaine Maynard a vraisemblablement vu un de ces mystérieux vaisseaux dans les Limbes. Ainsi son témoignage se rapproche de celui de l’ambassadeur G’Kar.

- Malgré son passé dans la guerre contre son peuple, Delenn accepte très vite Sheridan. Elle se confie à lui comme elle le faisait avec Sinclair, si ce n’est plus



===> Critique


A Distant Star s’inscrit dans la même veine que The Geometry of Shadows (2.03) c’est-à-dire que certains événements justifient à eux seuls le titre de la saison. L’histoire du capitaine Maynard et l’apparition des vaisseaux noirs dans l’hyper-espace fait échos à The Coming of Shadows.

Voilà encore des éléments qui s’ajoutent à une liste, décidément de plus en plus longue, de preuves qui nous pousse à penser que des choses terribles se préparent et se rapprochent. Toutefois à la différence de l’épisode précédent, A Distant Star se révèle assez ennuyeux. La faute à un récit assez mal rythmé et à un (re)visionnage à 2h00 du matin.

Le plus intéressant dans l’histoire c’est qu’elle prend le temps de s’attarder sur nos héros. L’arrivée du Cortez et son accident vont être l’occasion de faire un premier bilan du capitaine John Sheridan et cela n’est vraiment pas reluisant à première vue. Cet homme qui a remporté la seule victoire sur les Minbarris pendant la guerre, qui a brillamment su gérer des graves crises et cela dés son arrivée se retrouve ensevelis sous la paperasse et les petits tracas administratifs. Il doute de lui-même et a l’impression qu’on l’a mis sur une voie de garage.

C’est grâce à Delenn qu’il va reprendre confiance en lui et régler ses problèmes. Alors qu’on aurait pu croire que l’ambassadeur Minbarris allait rejeter Sheridan comme beaucoup de ses concitoyens, elle l’a au contraire accueillie chaleureusement. Après tout ils sont tous les deux faces à un changement radical dans leurs vies. Sheridan a quitté son vaisseau à la mécanique bien huilé pour administrer le Casablanca de l’espace, tandis que la métamorphose de Delenn la met face à un nouveau mode de vie. Elle suscite de plus, la peur chez son peuple qui doute de ses capacités à diriger. Celle qui fut l’un des membres les plus important du Conseil Gris serait-elle également mise à l’écart ?

Ces deux âmes esseulées vont se retrouver dans le parc de la station ce qui donnera l’une des plus belles phrases de la série.

Delenn : « Je vais vous dire un grand secret capitaine. Il n’y pas de secret plus immense : les molécules qui font votre corps sont identiques aux molécules qui composent votre station et la nébuleuse extérieure, cette brûlure à l’intérieur des étoiles elles-mêmes. Nous sommes des poussières d’étoiles, nous sommes l’Univers personnifié : à travers nous, il essaie de se comprendre. Comme nous l’avons appris tous les deux, quelques fois l’Univers requière un changement de perspective. »


Autre point commun avec les autres épisode de cette saison : Le renforcement des liens entre Garibaldi, Sheridan, Ivanova et Franklin. Toute l’histoire sur le plan alimentaire est très drôle. Voir les réactions diverses de l’équipe face aux recommandations de Franklin est assez jouissif et le final avec Garibaldi et Franklin est vraiment le genre de scène qui même si elle ne fait rien avancer de concret et la pour renforcer les liens entre ces personnages. Au fur et à mesure de la série ils deviennent des amis avant d’êtres des collègues.

Pour terminer parlons un peu du cas Warren Keffer. Ce personnage apparaît dans le générique de la seconde saison et aujourd’hui encore la question se pose : « Qu’est ce qu’un personnage aussi insignifiant vient foutre dans le générique ? ». Warren est un pilote de Starfury de l’escadre de Babylon 5 ainsi grâce à lui on peut avoir un point de vue des combattants qui défendent la station. Enfin on pourrait, s’il ne jouait pas comme un pieds et qu’au final son personnage soit sous-exploiter. Bon là encore ça va, il découvre un des vaisseaux mystérieux et veut en savoir plus et en prime il obtient une promotion mais au final pas la peine de s’attacher à ce personnage qui n’apparaîtra que de temps en temps.

Bilan

Un épisode correct mais en deçà de ce qui précède, par contre le souci de s’inscrire dans une logique d’annonciation de grands évènements à venir est très bien maîtrisé et nous tient en haleine pour la suite.


Dernière édition par Callahan le Dim 25 Avr - 1:21, édité 1 fois
avatar
Callahan
Adminotaure

Messages : 580
Date d'inscription : 30/03/2010
Localisation : Dans ses chaussons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Babylon 5 - Saison 2 : The Coming of Shadows

Message  Callahan le Dim 25 Avr - 0:34

2.05 The Long Dark


Vu la qualité de cet épisode vous etonnez pas que cette review soit rapide

Situation de départ

- Un vaisseau à la dérive approche de Babylon 5. D’après ses inscriptions il s’agirait d’un navire d’exploration terrien. MODE HISTOIRE ON - Avant sa rencontre avec les Centauris et la découverte de la technologie des points de sauts, la sphère d’influence de la Terre était égale à zéro. Sa science ne lui permettait que d’explorer son propre système solaire. Pourtant elle envoya quand même des vaisseaux d’explorations pour des missions de longues durées. Composé d’un équipage cryogénisé, ces navires devaient voyager dans l’espace en émettant un signal d’appel afin de repérer toute forme de vie - MODE HISTOIRE OFF

- Babylon 5 récupère donc le Copernicus. A son bord se trouve un couple, mais alors que la femme est toujours vivante, l’homme est mort.



- La visiteuse du passé se nomme Mariah Cirrus et avec l’aide du docteur Franklin, elle découvre un monde nouveau allant d’émerveillement en émerveillement.

- Amis, un habitant des bas-fonds, sombre dans la folie et annonce l’arrivée du jugement dernier à qui veut l’entendre.

- Ivanova et Garibaldi découvrent que le mari de Mariah à été tué dans son sommeil artificiel et que la chose qui l’a tué commet des meurtres sur la station.

- Amis n’est pas aussi fou qu’il paraît être. Vétéran de la guerre contre les Minbarris, Garibaldi découvre qu’il était positionné sur une planète que le Copernicus a traversée. La chose qui commet ces meurtres est donc la même qui hante Amis depuis longtemps.



Situation de fin

- Grâce à l’aide d’Amis, le monstre est tué (il ressemble à un énorme Gremlins hé).

- Amis est guéri.

- Maria repart sur la Terre afin d’enterrer son mari et de commencer une nouvelle vie.

- Tout est bien qui finit bien, ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants (enfin à peu de choses près, on va ne vas pas chipoter).

Les faits importants de l’épisode

Ivanova : « Capitaine nous avons fini d’analyser la base de donnée du Copernicus. C’était long de débroussailler cent ans de rapport de routine, mais en tout cas tout ce qu’on a pu trouver est là. »

Sheridan : « Alors vous avez fini par tout comprendre ? »

Ivanova : « Il reste encore une chose, je pense que vous devez être au courant. Si on en croit le journal de bord, le Copernicus a perdu 10% de son oxygène après avoir dépassé une lune du secteur 18 en 70 par 59. »

Sheridan : « Ca s’est passé quand cette créature est montée à bord. »

Ivanova : « C’est exact mais quand ce vaisseau a quitté ce secteur il a effectué un changement de cap. Cette bestiole était plus intelligente que nous le pensions, heureusement qu’elle ne savait pas que le vaisseau devait répondre à n’importe quel signal qu’il croisait. Sinon il aurait continué son chemin et nous aurions tout ignoré de lui. »

Sheridan : « Vous disiez que ce vaisseau était reprogrammé pour une autre destination ? Où allait-t-il ? »

Ivanova : « Il allait vers les Limbes, vers l’endroit précis où l’ambassadeur G’Kar nous a dit qu’un ancien ennemi rassemblait ses forces. »

Sheridan : « Z’Ha’Dum. »

Ivanova : « C’est une coïncidence vous croyez ? »

Sheridan : « Il y a quelques semaines je vous aurais dit qu’oui mais aujourd’hui non. Commandant, quelque chose se prépare »

Ivanova : « Je sais. Et de vous à moi, ça me fiche une trouille bleue. »

===> Critique


Bon c’est bien simple on va faire court. Mis à part le dialogue d’au-dessus il n’y a rien d’intéressant et de palpitant dans cet épisode. C’est bien simple à chaque fois que je visionne cet épisode je m’endors, c’est bien une preuve non ?

Oui je trouve que j’ai un très bon point de vue quand il s’agit de me faire une opinion personnelle. Pour en revenir au somnifère là, il n’y a pas grand chose à sauver. Certes il s’inscrit toujours dans la préparation à l’arrivée d’une grande guerre. C’est une chose louable, encore faudrait-il qu’elle soit enrobée dans une bonne histoire, ce qui n’est pas le cas ici.

Cette histoire de possession et de fantômes est mal foutue et créée l’ennui plutôt qu’autre chose. Pour être poli je ne parlerais pas de la pseudo romance entre Franklin et Mariah.

Quelques détails sont pourtant intéressants. Le dialogue de fin bien sûr, mais aussi la session du conseil de Babylon 5 où l’on apprend quelques infos sur l’ancien ennemi. Enfin Dwight Schultz (acteur décidément excellent notamment dans Star Trek : The Next Generation) compose un Amis touchant dans son passé et qui peut se voir comme une variation de Garibaldi si celui-ci avait continué à sombrer dans l’alcool.



Mais à part ça pas grand chose, passons vite à la suite

Bilan

Tout est dit je crois. Le prochain épisode marque le début d’une trilogie assez involontaire.


Dernière édition par Callahan le Dim 25 Avr - 1:21, édité 1 fois
avatar
Callahan
Adminotaure

Messages : 580
Date d'inscription : 30/03/2010
Localisation : Dans ses chaussons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Babylon 5 - Saison 2 : The Coming of Shadows

Message  Callahan le Dim 25 Avr - 0:36

2.06 - Spider in the Web


Premier round d’un arc centré autour du personnage de Talia où l’on retrouve l’égérie de Jean Charpentier en guest star.

Situation de départ

- Taro Isogi, un vieil ami de Talia Winters, arrive sur Babylon 5. Il désire que sa société, FutureCorp, se développe dans la galaxie. En négociant avec Mars, Isogi espère créer des débouchés commerciaux énormes et ainsi permettre à Mars de parvenir à une indépendance, économique tout d’abord puis totale. C’est un rêve qu’il partage avec Amanda Carter, la représentante du conglomérat Marsien qu’il ne va pas tarder à rencontrer en compagnie de Talia.

- Le gouvernement Terrien demande à Sheridan de surveiller discrètement ces négociations (d’espionner en somme). La raison officielle est que la Terre pense que tout ceci n’est qu’un leurre pour mettre en place une nouvelle rébellion, mais en fait il semblerait surtout que le gouvernement Terrien ne voit pas d’un bon œil l’indépendance de Mars. Cet ordre met très mal à l’aise Sheridan qui désapprouve ces méthodes. Babylon 5 est un territoire neutre et personne, pas même la Terre, n’a le droit d’interférer dans les affaires des autres. Il semble pourtant que le pragmatisme supplante les idéaux.

- Taro Isagi se fait assassiner par un mystérieux homme qui l’étrangle et l’électrocute à l’aide de ses mains. Talia est témoin du meurtre mais alors que l’assassin s’approche pour lui régler son compte, celle-ci reçoit des flashs mentaux et perturbe la mémoire de l’inconnu, qui s’enfuit alors complètement déboussolé.

- L’inconnu reçoit l’ordre de tuer Talia mais là encore quelque chose le bloque. Talia a une nouvelle fois des visions. Elle aperçoit un croiseur de guerre Terrien en train d’abattre un vaisseau.

- Sheridan et Garibaldi découvrent l’identité du meurtrier de Taro et ils comprennent alors beaucoup de choses. Il s’agit d’Abel Horn le leader de Mars Libre, une organisation qui recherche l’indépendance par la voie du terrorisme. Tout se complique quand ils découvrent qu’Abel à été tué il y a un an durant les révoltes de Mars (voir A Voice in Wilderness 1-18 et 1-19). C’est ce qu’a vu Talia quand Horn a tenté de la tuer et c’est probablement cela qui l’en a empêché.

Problèmes

- Qu’est-il arrivé à Abel Horn après sa mort ?

- Quel lien entretient-il avec Amanda Carter ?

- Quelle est cette mystérieuse base cachée dans les ruines de San Diego (MODE HISTOIRE ON - San Diego à été complètement ravagé lors d’un attentat terroriste où un groupuscule a fait exploser une bombe atomique MODE HISTOIRE OFF)

- Que sait Sheridan de tout cela et surtout comment ?

Situation de fin

- Pour mettre un terme à sa souffrance, Abel menace Talia afin de se faire abattre par la sécurité. Sa manœuvre réussi mais son corps explose. Ainsi il ne reste plus aucune preuve pour retrouver les véritables coupables.



- Le passé activiste d’Amanda Carter est révélé mais Sheridan décide de passer tout cela sous silence afin que le projet de Taro Isogi puisse voir le jour.

- Talia cache à Sheridan et Garibaldi ce qu’elle a appris en scannant Abel Horn. Le Corps Psy est vraisemblablement responsable de tout cela.

- Devant la colère de Garibaldi, le capitaine Sheridan lui révèle ses informations sur le bureau 13. Une organisation secrète à l’intérieur de l’Etat qui tente de le renverser.

===> Critique


Voici donc le début d’un arc de trois épisodes axé sur le personnage de Talia Winters et qui va être déterminant dans son évolution. La télépathe fidèle au Corps Psy va subir des épreuves qui vont remettre en cause sa fidélité envers ceux qui l’ont élevée.

Dans le bilan de la précédente review, j’écrivais que commencerait une trilogie involontaire. Je me dois d’expliquer plus en détail cette affirmation.

Il est clair que l’évolution de Talia était prévue, néanmoins je ne pense pas que cet arc était voulu tel qu’il a été diffusé. A l’époque de la diffusion de cette saison, en coulisses Jerry Doyle (Michael Garibaldi) et Andrea Thompson (Talia Winters) se marièrent, une partie de l’équipe de production voulait qu’une romance se développe entre leurs personnages et Andrea Thompson désirait que son personnage prenne de l’importance dans le show. Tous ces éléments ont donc conduit à cette trilogie non décidée en tant que telle.

Cela n’est pas une mauvaise chose car ces trois épisodes sont bons (voire très bon) et, outre Talia, développent énormément de choses. Cependant l’omniprésence de ce personnage secondaire sur quasiment un mois peut inquiéter et lasser. Le plus dommageable dans tout cela c’est que pour une raison qui sera expliquée plus tard dans la saison, la plupart des éléments amorcés dans cet arc ne seront pas développés. Tout simplement rageant.

Toutefois même si la critique d’un épisode par rapport à sa place et son importance dans la série est primordiale dans Babylon 5 plus que dans toute autre série, on se doit de juger l’épisode en tant que tel.

Ces points éclaircis, laissons-nous emporter dans les étoiles pour une bonne aventure. Spider in the Web est donc un bon épisode dont les fondations se basent sur la première saison, à savoir la révolte de Mars dans A voice In Wilderness (1-18 et 1-19). Beaucoup de bons éléments sont apportés ici, notamment le groupe Free Mars et son opposition à une Terre (décidemment pas un paradis en 2259) qui refuse l’indépendance de sa colonie. Entre ces deux factions se trouve le capitaine Sheridan dont la position se révèle très ambiguë. Il fait mine d’accepter l’ordre de ses supérieurs et d’espionner Amanda Carter et Taro Isogi, pour mieux aider ces derniers dans leurs projets pour l’indépendance de Mars. Il désobéit même à sa hiérarchie en ne révélant pas le passé de Carter et ses liens avec le meurtrier de Taro.

Sheridan explique cette position à Garibaldi en révélant ce qu’il sait du Bureau 13 et dès lors on entraperçoit une facette du personnage jusqu’alors inconnue : Sheridan le conspirateur et le combattant de l’ombre. Une facette dont l’exploration n’en est qu’à ses débuts, croyez-moi.

Dans la famille « Conspirateur » je voudrais Talia. La télépathe est le personnage central de cet épisode. En gardant pour elle les informations sur le rôle du Corps Psy dans cette affaire, Talia fait un premier pas vers son affranchissement envers cette organisation. Elle commence enfin à prendre conscience que l’ordre qui l’a élevée n’est pas si bon que ça.

Pour terminer :

- Première apparition de Zack Allan (interprété par Jeff Conaway) qui deviendra de plus en plus important par la suite.

- L’histoire du bureau 13 n’aura, hélas, pas de suite. A la suite de cet épisode, JMS fut contacté par une boite d’édition de jeux de rôle, dont un jeu se nomme Bureau 13. Straczynski dû donc renoncer à cette histoire.
avatar
Callahan
Adminotaure

Messages : 580
Date d'inscription : 30/03/2010
Localisation : Dans ses chaussons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Babylon 5 - Saison 2 : The Coming of Shadows

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum