Takashi Miike - Un Cinéma Autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Takashi Miike - Un Cinéma Autre

Message  Callahan le Mer 5 Mai - 3:39

--------------------------
Par Sutter Cane
---------------------------



Takashi Miike est un cinéaste qui souffre en france d'une assez mauvaise réputation classé facilement sous le terme de cinéaste provocateur/scato qui userait d'images chocs pour combler la qualité de ses films tournés beaucoup trop vite.
ceci n'est pas entierement faux mais comment peut on coller une étiquette a un cinéaste tel que lui capable de faire du cinéma Brutal, Poétique, Je-m’en-foutiste, Vulgaire, Sensible;
des films a petis budgets, gros, pour le cinéma, la télévision, du direct to vidéo, dans tous les genres polar, science-fiction, comédie, parodie, drame, mélodrame, horreur, films de supérs héros ou pour enfants.
Le cinéaste est donc un vrai éléctron libre capable de tout et de n'importe quoi, les distributeurs français ont préférés tout d'abord sortir ses films les plus provocants pour faire parler de lui et qu'il se fasse un nom par chez nous, pari reussi mais qui du coup occulte une bonne partie de sa filmographie qui est de toute façon un cauchemar pour tout distributeur, miike cumulant a ce jour a plus de 70 films depuis 1991.

Les thématiques de miike :

Miike n'est finalement pas si innatendu que ça, on peut retrouver des thématiques récurrentes dans toute sa filmographie, tout d'abord les yakuzas comme takeshi kitano, miike a été fortement marqué par son experience et par leur image fortement utilisé dans le cinéma japonais.
Ensuite on retrouve le theme de la famille qui est exploré sous divers angles, unis dans l'adversité dans hapiness of katakuris, en pleine reconstruction dans visitor Q ou en quasi oedipe dans fudoh.
Autre theme récurrent la quete d'identité, le déracinement, que l'on peut retrover chez les orphelins de dead or alive 2, les héros métisses comme mario de city of the dead souls, ou les immigrés chinois de sa black society trilogy ou l'inverse les japonais qui s'exilent dans bird people of china pour s'interroger sur leurs pays.
Ensuite on pourrait regrouper les déviances dont ils inondent ses films, tout a du y passer, necrophilie, scatophilie, tortures diverses, fetichismes, homosexualité, inceste etc...
je ne crois pas qu'il utilise ses themes dans le simple but de choquer, mais aussi pour déstabiliser son spectateur pour jouer avec le cinéma que ses films ne soient pas une ligne droite comme dans le trilogie dead or alive, fausse trilogie qui n'obeit aucune regle si ce n'est de reprendre les memes acteurs.




Biographie :

Takashii Miike est né le 24 août 1960 à Yao, une petite ville de campage proche d’Osaka. Son père est soudeur et sa mère couturière. Miike grandit dans un environnement ouvrier composé en grande majorité par des ouvriers Koréens immigrés. Il partage sa jeunesse entre le cinema du coin et son passe temps favori : faire exploser des crapauds avec des pétards. Un des premiers films qu’il voit est DUEL (1971) de Steven Spielberg. Plus tard, il développe une admiration sans borne pour Bruce Lee dont il avouera être la seule personne à avoir été fan. Au lycée, il se passionne pour les courses de moto. Il participe à plusieurs compétitions en amateur et caresse un temps le rêve d’en faire son métier. Mais le milieu professionnel lui claque la porte au nez. Obstiné, il tente de devenir mécanicien mais son niveau en mathématiques est trop bas pour entrer en apprentissage. C’est alors qu’il gravite un temps autour du milieu yakusa. Mais là encore, Miike réalise qu’il faut trop d’efforts pour devenir un gangster. L’occasion se présente lorsqu’il répond à une annonce de recrutement pour l’école de cinéma de Yokohama. Sa motivation : aucun examen d’entrée n’est exigé pour entrer dans l’école fondée par Shoeï Immamura. Miike, âgé de 18 ans, quitte la demeure familiale et s’installe à Yokohama où il trouve un petit boulot dans un boite de nuit fréquenté par des soldats américains. Sur la première année de cours, Miike sera présent deux mois. La deuxième année, il assiste uniquement à deux cours. Par chance, il réussit à décrocher un poste d’assistant réalisateur pour des séries télé. L’apprentissage va durer sept ans sur un rythme d’enfer. Jusqu’à quarante émissions par an. En 1987, Shoeï Immamura l’engage comme assistant sur son long métrage ZEGEN. Quatre ans plus tard, Miike abandonne la télévision et fait ses premiers pas de réalisateur pour le V-film (marché du direct to video très en vogue au Japon). Sans penser une seule seconde à faire carrière, Miike accepte tout ce qui passe à sa portée. Remarqué pour sa rapidité et son style décalé, le cinéma lui ouvre finalement ses portes. il realisera des directs to video jusqu'en 1995 ou il s'attaque au cinéma avec SHINJUKU TRIAD SOCIETY (Shinjuku Kuroshakai : Chaina Mafia Sensô).



une séléction de ses films :

1995-Shinjuku Triad Society :



Un flic japonais d'origine chinoise mène l'enquête dans le milieu mafieux de sa communauté avec des manières brutales et autoritaires. Son investigation le conduit jusqu'à Taian où il remonte la filière...

un de ses meilleurs films, trés violent et avec des personnages ben devellopés, 1er volet de la Black Society Trilogy et 1er film tourné pour le cinéma, on retrouve déja des thémathiques récurentes, la famille, l'intégration, les yakuzas...
5/6.

1996-Fudoh: The New Generation



Riki Fudoh est un jeune homme apparemment propre sur lui, bien éduqué et particulièrement brillant. Torturé par le meurtre de son frère par son propre père, il ne rêve que de vengeance. Cependant ce dernier est un puissant oyabun. Avec des comparses plutôt avides de sanglantes bastons, il fomente une guerre des gangs afin d'éliminer un par un les "vieux" Yakuzas pour créer la New Generation... Quand Miike s'attaque à la guerre des générations et règle ses problèmes freudiens, ca donne ca...

adapté d'un manga et ça se voit, le film est volontairement exagéré dans sa violence ou ses délires, une bonne histoire de vengeance avec un traitement fun.
5.5/6.

1997-Rainy Dog :


Un tueur japonais un peu paumé et exilé à Taipei, où il pleut constamment, vivote entre deux petits contrats et refuse obstinément de s'exposer à la constante inclémence météorologique. Il reçoit l'ordre d'abattre un homme et s'exécute, ignorant qu'il déclenche ainsi une vendetta explosive qui le mènera loin. Accompagné par une pute ramassée au passage et par son fils illégitime pratiquement muet dont il ne veut rien entendre (ah ah), il vivra une errance ponctuée de petits drames, attendant placidement le verdict du destin.

2eme volet de la black label trilogy, un peu a l'image de dead or alive 2, on a droit ici a un vole plus calme et plus poétique, avec tout de meme des passagesbien violent, c'est toujour sun film de yakuzas.
4/6.

Full Metal Yakuza


C'est l'histoire d' un yakuza au (plus ou moins) dernier rang de son clan, qui surprend son boss en pleine préparation de mission suicide. Quand son Boss sort de prison, accompagné d'autres membres du clan, il raccompagne le maître chez lui en qualité de chauffeur. Arrivé sur place, notre héros comprend trop tard que c'est un piège, que leurs amis les ont trahis, et qu'ils vont mourir, tout simplement. Ce qui arrive effectivement. Le héros se réveille en Robocop dans un labo vide, s'enfuit, découvre ses nouveaux attributs et bien sur se vengera de son clan avec ses nouvelles capacités.

Miike qui fait un robocop version yakuza, une grosse farce violente avec des effets speciaux trés cheap et qui se prend quand meme un peu au serieux pour travailler sur le perso principal, un bon délire.
4/6.



1998-The Bird People in China


Trois improbables voyageurs partent pour la région montagneuse du Yun Nan en Chine, chacun avec un but très différent. M. Wada, un jeune cadre dynamique, a été envoyé là-bas par son patron afin de trouver un fabuleux gisement de jade. M. Ujiie, un yakuza caractériel, lui emboîte le pas afin de s'assurer qu'une partie du trésor reviendra à son clan. Enfin, M. Shen, un flegmatique interprête qui lui sert de guide, veut devenir riche afin d'installer l'électricité dans son village...

un film comtemplatif, trop d'ailleurs, c'est beau mais c'est lent.
3.5/6.

Blues harp


Chûji est barman dans une live-house très rock’n roll de la banlieue de Tôkyô, et ses perspectives d’avenir semblent sévèrement limitées. Chûji vend du speed pour arrondir ses fins de mois, collectionne les disques de rythm n blues, et surtout, joue de l’harmonica comme si sa vie en dépendait. Chûji aurait bien aimé connaître son père, un marines noir américain qui a abandonné sa prostituée de mère quand il est rentré au pays.
C’est là qu’il va rencontrer Kenji, un yakuza poursuivi par un gang rival, à qui il va sauver la vie…

un de ses plus beaux films, ça ne ressemble pas trop a ses autres films, c'est peut etre pour ça, un peu d'originalité ça ne fait pas de mal, de bons acteurs et des personnages bien developpés.
4.5/6.

1999-Ley Lines


Un vietnamien élevé dans un petit village au fin fond du Japon décide un jour qu'il en a assez de la petite criminalité de son patelin et entreprend de déménager ses quartiers dans une grande ville. Un seul de ses amis le suivra, ainsi que son petit frère, un étudiant timide. Ils apprendront à la dure que tout n'est pas aussi facile à la ville qu'à la campagne, escroqués qu'ils seront tour à tour par une pute au grand coeur (Dan Li) et un inquiétant gangster chinois (Ren Osugi). En plus de frictions internes, le trio aura droit à une série d'épreuves qui testera leur sang-froid..

dernier volet de la "fausse" trilogie, volet nostalgique mais quand meme plus rythmé et drole que rainy dogs.
4/6.

Dead or Alive


Jojima est un policier qui s'est fixé comme but de mettre fin aux activités du truand Ryuichi. Mais quand il voit que le seul moyen de sauver sa fille, atteinte d'une maladie mortelle, est de réclamer l'aide d'un caïd yakuza afin de payer l'opération, Jojima n'hésite pas et pactise avec l'ennemi.
De son côté, Ryuichi a également des problèmes familiaux : son petit frère, de retour des Etats-Unis où il était parti étudier, réalise soudainement que l'argent qui a financé sa formation provient d'actions criminelles. La tension et la rage vont aller crescendo...

du grand n'importe quoi, le genre de films ou on retient ces sequances "chocs" et sa fin hallucinante, le reste du film etant trop décousu.
3.5/6.

Audition


Aprés avoir perdu sa femme, un homme d'âge moyen fait passer une audition fictive pour retrouver le grand amour. Il y fait la rencontre d'une jeune fille au passé plus que trouble. Poussé par la curiosité, il mènera son enquète malgrés les avertissements de son meilleur amis.

trés bon film d'horreur, qui prend vraiment le temps d'étudier ses personnages (trop pour certains) avant de les fair basculer dans la vraie horreur.
5/6.

Silver


Atsuko Sakuraba y incarne une jeune femme qui, après l'assassinat de sa famille, décide de mener sa propre enquête pour faire justice elle-même. Sous le surnom de Silver, la jeune femme karateka intègre la LLPW - Ladies Legend Pro-Wrestling -, En cours de route néanmoins, Silver jettera son dévolu sur une mystérieuse gangster, folle lubrique adepte du sado-masochisme, tombera dans les bras de son coach, et croisera le chemin d'un étrange combattant, entraîné aux câbles électriques en guise de tendeurs et féru du lancer de flêchettes

pas vu.
avatar
Callahan
Adminotaure

Messages : 580
Date d'inscription : 30/03/2010
Localisation : Dans ses chaussons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Takashi Miike - Un Cinéma Autre

Message  Callahan le Mer 5 Mai - 3:41

--------------------------
Sutter Cane
---------------------------

2000-The City of Lost Souls


Un brésilien kamikaze et inventif, Mario, est amoureux d'une chinoise que les autorités japonaises s'apprêtent à exiler. N'ayant pas froid aux yeux, il ne fait ni une ni deux et kidnappe un hélicoptère pour aller la sauver en butant des tas de flics du haut des cieux avec sa péteuse. Le couple réuni verra plusieurs embûches se pointer le bout du nez; le chef de la mafia chinoise est amoureux de la nana, les yakusa cherchent Mario partout à Tokyo...

une chouette histoire d'amour sous fond de gunfights avec un perso charimastique.
(et un combat de coq a la matrix MrGreen )
4/6.

Dead or Alive 2


Alors qu'il s'apprête à assassiner un chef yakuza, Okamoto se fait devancer par un autre. Il empoche tout de même la somme qui lui était promise et retourne vers son île natale.
Là-bas, il tombe sur le mystérieux meurtrier. Un homme qu'il connaît en fait très bien, vu qu'il s'agit de son ami d'enfance, Sawada. Pendant un court moment, les deux hommes se replongent dans leur passé. Mais les yakuzas et les triades sont à leur poursuite.
Okamoto propose alors à Sawada de reprendre du service et de jouer les tueurs à gages afin de pouvoir offrir des vaccins aux enfants des pays défavorisés.

un des meilleurs films de miike qui continue un peu dans le n'importe quoi du 1er mais en plus poetique, cela fait vraiment penser a du kitano et ce n'est pas un mal.
5/6.

MPD psycho


Yôsuke Kobayashi est un détective qui souffre du syndrome des personnalités multiples. Cette maladie s'est déclenché chez lui à la suite d'une enquête sur des meurtres dont sa petite amie est l'une des victimes alors qu'il n'est encore que simple policier. Il est par la suite amené à investiguer sur des homicides tous aussi bizarres les uns que les autres. Pour cela, il est épaulé par une ancienne policière reconvertie elle aussi en détective privé
adaptation de la Bd, pas vu.

2001-Visitor Q


Portrait d'une famille japonaise : le père est un journaliste raté dont les employeurs ne veulent plus, et qui couche avec sa fille prostituée. La mère, elle, vend de temps en temps son corps afin de payer l'héroïne qui lui permet d'oublier que son fils la frappe. Quant à celui-ci, il se fait régulièrement humilier et tabasser par ses camarades de classe. Le père décide de réaliser un documentaire sur son fils. Arrive alors un inconnu qui va bouleverser cette vie de famille.

totalement déjanté, un empilement de perversions, le tout mal filmé avec une relecture du théoreme de pasolini.
drole.
4.5/6.

Agitator


Promu au deuxième rang du leadership du Syndicat Tenseikai, Kaido organise un rendez-vous secret avec les dirigeants des deux familles rivales. Il s'agit d'unir ses forces pour devenir la faction la plus puissante au sein du Syndicat. Muroi engage alors un de ses acolytes, Shinozaki, pour qu'il déclenche le désordre dans le territoire Yokomizo et fasse capoter le projet d'alliance...

3.5/6.

Les prisonniers du Paradis

Miike nous montre la vie d'une prison philippine qui semble invraisemblable, tout est possible la bas si on a de l'argent, dans cette prison arrive un businessman condamné a tord (possesion de drogue) qui sera utilisé par un ex yakuza qui se planque dans cette prison pour améliorer son business, ils vivent an autarcie avec les autres japonais, jusqu'a ce que bien sur ça finnisse par mal tourner.
c'est rempli de personnages atypiques et le film réussi a etre assez dépaysant, le tout avec des thématiques récurrntes chez miike comme l'intégration, l'exil ou meme la famille qu'on peut retrouver dans le clan qui se constitue a l'interieur de la prison.
5/6.

Ichi The Killer


Après l'assassinat de son patron, un Yakusa décide de traquer un mystérieux meurtrier connu sous le nom d'Ichi.

trés violent, avec des supers persos et acteurs (tsukamoto, asano ...), encore un film totalement déjanté.
5/6.

The Happiness of the Katakuris


l s'agit à la base d'un remake de The Quiet Family de Ji-Woon Kim. La trame de l'histoire est assez simple. Après avoir été licencié de son poste de vendeur de chaussures dans un grand magasin, Masao Katakuri décide de prendre un nouveau départ en ouvrant une auberge familiale en pleine campagne, ayant entendu parler d'une prochaine émancipation économique du coin. L'accompagnent dans cette entreprise Terue, son épouse dévouée, son père Jinpei, son fils Masayuki, petit délinquant repenti, sa fille Shizue, mère célibataire en quête de romance, et la petite Yurie, fille de cette dernière.
Le problème c'est que la fréquentation touristique est au plus bas dans ce trou paumé et que les seuls clients qui séjournent à l'auberge ont une fâcheuse tendance à y mourir. Etant donné la conjoncture, on ne peut se permettre une mauvaise publicité et il va bien falloir se débarrasser de ces corps encombrants.

une comédie musicale kitsch avec des meurtres, des sequences en pate a modeler des zombies et une ode a la famille, le tout par takashi miike, ça fonctionnne etrangement bien.
4.5/6.

2002-Graveyard of Honour


je n'ai pas vu le cimetierre de la morale de fukasaku, mais cette version de ce yakuza totalement dopé et qui se marginalise des regles du milieu au fur et a mesure de son autodestruction est reussie.
5/6.

Deadly Outlaw Rekka


Tiré de faits réels, l'histoire d'un Yakuza ronin revue et corrigée par Takashi Miike
Kunisada (le grand Riki Takeuchi) est fils emprisonné d'un "boss" yakusa qui se fait descendre par un clan rival, les Otaki. Lorsque Riki retrouve sa liberté, il apprend qu'une alliance amicale a été négociée entre les deux clans pour éviter une sanglante guerre des gangs. Il n'est bien entendu pas d'accord, et entreprendra de le prouver en tentant d'éliminer tous les gangsters qui se retrouveront sur son chemin.

Gros film d'action, avec un héros bien charimastique mais qui accuse trop de baisses de rythme pour etre génial, a noter que l'on retrouve a la fin un sequence similaire a dead or alive, mais en plus sage.
3/6.

Dead or alive final


En 2346, Yokohama, la belle ville portuaire japonaise, est devenue un véritable cauchemar urbain. Afin de lutter contre la surpopulation, la nouvelle société en place, dirigée par un maire fou, force les citoyens à prendre une drogue qui les rend stériles.
Un petit groupe de résistants cherche malgré tout à renverser le pouvoir. Ils vont être aidés par un réplicant nommé Ryu. Ce dernier va rapidement se retrouver confronté à un officier de police déterminé à mettre un terme aux agissements des révolutionnaires. Jusqu'à ce qu'il découvre que la vie qu'il mène n'est qu'un énorme mensonge.

Le moins bon de la trilogie et pourtant, j'aime bien le fait qu'il essaye de faire, un film de sf/anar avec 3 bouts de ficelle, mais du coup il exploite trop le coté nawak du film a défaut de pouvoir faire du sensationel, la palme revenant au final qui essaye d'expliquer la bataille eternel des deux héros, c'est con il y avait de bonnes idées
1.5/6.

2003-Gozu


Minami et Ozaki sont deux yakuzas inséparables depuis que le second a sauvé la vie du premier. Ozaki ne supporte plus le stress de son existence de criminel et présente des signes de paranoïa aggravée. Alors qu'il soupçonne un chien d'être anti-yakuza, son boss décide qu'il est temps de l'envoyer ad-patres et demande à Minami de l'emmener à Nagoya et de s'en débarasser. En route, Ozaki disparaît mystérieusement. S'ensuit un road-movie décalé dans la province de Nagoya, ville étrange peuplée de gens sortis tout droit de Twin Peaks. Oserez-vous venir à Nagoya ?

du n'importe quoi maitrisé,ultra symbolique, lynchien, et avec un chien anti yakuza MrGreen , malheuresement trop long, un défaut récurrent chez miike.
4.5/6.

kikoku (yakuza demon)


une sorte de relecture d'agitator, ou cette fois c'est le fils d'un chef yakuza qui décide de faire le ménage pour aider son pere menacer de prison sauf que les conséquences de ses actes vont vite lui retomber dessus.
le film fait 1h40 et en parait 3h, rien de neuf et ennuyeux.
1.5/6.

2004-Zebraman


Shinichi est un minable. Prof maltraité par ses élèves, trompé par sa femme, qui laisse sa fille se prostituer, il se rève en Zebraman, super héros d’une vieille série télé. On est censé être en 2010. Les extraterrestres envahissent le Japon. Shinichi découvre malgré lui qu’il a des super pouvoirs. Un de ses élèves est persuadé qu’il est la réincarnation de Zebraman. Et c’est vrai : Shinichi est le sauveur que le Japon attendait. Au boulot, Zebraman !

film de supers héros, pas génial mais touchant, a l'image de son héros.
3.5/6.


La mort en ligne


Un soir, Yumi est témoin d'un étrange incident. Son amie Yoko reçoit un message identifié comme émanant de son propre téléphone, mais daté de trois jours plus tard. Si la mélodie qui annonce l'appel lui est inconnue, Yoko reconnaît en revanche sa propre voix sur l'enregistrement : un cri d'effroi qui lui glace le sang. Elle raccroche et tente de ne plus y penser. Mais trois jours plus tard, Yoko meurt à l'heure et dans les conditions exactes du message prémonitoire. Au lycée, un événement similaire se produit quelques jours seulement après la mort de Yoko. Un élève disparaît dans des circonstances inexplicables. A chaque nouvel appel, la sonnerie et le message spécifiques annoncent une mort certaine à leur destinataire, avec la date et l'heure exactes. Yumi décide d'enquêter. D'autant que sa meilleure amie Natsumi a elle-même reçu un appel fantôme

un erzatz de ring qui arrive quand meme a trouvé son originalité, notamment avec la scene du plateau télé et la séquence finale bian glauque.
4/6.

Izo


A la fin du 19ème siècle Izo, un samuraï combattant les hommes du Shogun, est capturé après avoir éliminé nombre de ses ennemis. Il meurt crucifié mais revient de nos jours à Tokyo, sa rage est devenu inextinguible, jusqu'à attirer l'attention de puissances supérieures..

film irracontable, le 2001 de miike, qui parait totalement stupide au 1er abord, mais c'ets le genre de filmaou il faut vaiment alez chercher plus loin.
?/6.

3 extremes-the box


Kyoko est une romancière à succès et une femme très belle. Son éditeur est fou d'elle, mais sa vie sentimentale est un désert car Kyoko vit dans une étrange solitude qu'elle s'impose, comme enfermée dans un lourd secret traumatisan
on ne dirait pas du miike, le segment arrive a sortir du lot de l'anthologie de par son approche onirique et son trés beau traitement graphique.
4/6.

2005-Yôkai Daisensô


Kato, maître du mal, capture les esprits ancestraux de la montagne (les Yokai) et les fusionne avec les objets jetés au rebut dans les décharges publiques. Ces derniers, comme le soupçonnait Lamartine, ont bien une âme et sont remplis de colère : une telle fusion détruirait donc l’humanité et la paix spirituelle des Yokai. Seul espoir : Tadashi, un enfant de dix ans qui va les aider à déjouer ce plan diabolique à l’aide de son épée magique.

un film de miike pour enfant !
et oui ça existe et c'est plutot reussi, surtout pour la galerie de monstre que le film nous offre.
4.5/6.

2006-Masters of horror-Imprint

A la recherche de Komomo, une femme dont il est éperdument amoureux , un américain atterrit sur une bien étrange île. Dans un bordel, alors qu’il cherchait son amour, il va tomber sur une prostituer qui lui dit connaître Komomo ...

c'est un peu un condensé de son cinéma et de la plupart des perversions/tabous habituelles, norma c'est les maitres de l'horreur et on lui a laissé carte blanche. Laughing
5/6.


bravo à ceux qui auront reussi à tout lire.
avatar
Callahan
Adminotaure

Messages : 580
Date d'inscription : 30/03/2010
Localisation : Dans ses chaussons

Revenir en haut Aller en bas

Re: Takashi Miike - Un Cinéma Autre

Message  Acide Morgenstern le Mer 5 Mai - 9:35

J'apprécie beaucoup le cinoche de Miike, pourtant régulièrement abîmé par certains cinéphile pour ses nombreuses entorses à la grammaire cinématographique, le rythme étrange de ses films et leur côté grotesque même lors de moments de poésie... Ichi the Killer m'a renversé comme rarement car je n'attendais absolument pas un film comme ça, aussi barré et extrême dans ses partis pris narratifs comme dans son approche visuelle : une ambiance assez unique qui passe en un claquement de doigt du comique barge au drame en passant par l'action ultra-violente au gore grand-guignolesque. Une vraie expérience de cinoche, découverte en salle (merci à mon cinoche préféré de l'époque d'avoir fait cette semaine Miike avec des films pas sortis en salle - s'té des copies de festival).
avatar
Acide Morgenstern
Dédale dans la semoule

Messages : 103
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 39
Localisation :

http://kinkymorgenstern.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Takashi Miike - Un Cinéma Autre

Message  Cradle of Suffering le Jeu 6 Mai - 3:52

Miike, c'est simple je l'aime!!! Il passe par tous les styles, mais comme dit Acide, toujours avec une pointe de Grostesque.
Visitor Q, Ichi, Audition (bon surtout pour la dernière scène), Dead or Alive,etc... M'ont tous foutu une claque à leurs manières!!!
Mpd psycho, c'est aussi malsain et géniale que les mangas,??

_________________
avatar
Cradle of Suffering
Gorgone Zola

Messages : 926
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 30
Localisation : Tromaville

Revenir en haut Aller en bas

Re: Takashi Miike - Un Cinéma Autre

Message  sutter cane le Lun 24 Mai - 2:23

Cradle of Suffering a écrit:Miike, c'est simple je l'aime!!! Il passe par tous les styles, mais comme dit Acide, toujours avec une pointe de Grostesque.
Visitor Q, Ichi, Audition (bon surtout pour la dernière scène), Dead or Alive,etc... M'ont tous foutu une claque à leurs manières!!!
Mpd psycho, c'est aussi malsain et géniale que les mangas,??
Pas vu, mais je me suis pris les dvds a moins 3€ sur cdiscount et vu qu'avec la remonté de ce topic, je me suis dis que j'allais rattraper mon retard sur la filmo du petit Miike, je te donnerais peut être la réponse dans quelques semaines.

Depuis le temps, j'avais vu :


1999-Silver


Atsuko Sakuraba y incarne une jeune femme qui, après l'assassinat de sa famille, décide de mener sa propre enquête pour faire justice elle-même. Sous le surnom de Silver, la jeune femme karateka intègre la LLPW - Ladies Legend Pro-Wrestling -, En cours de route néanmoins, Silver jettera son dévolu sur une mystérieuse gangster, folle lubrique adepte du sado-masochisme, tombera dans les bras de son coach, et croisera le chemin d'un étrange combattant, entraîné aux câbles électriques en guise de tendeurs et féru du lancer de flêchettes
Il y avait de quoi faire film bien délirant, mais c'est typiquement le genre de films ou Miike touche ses limites, même pour ses admirateurs les plus bienveillants, il y a beau y avoir toujours des idées folles, c'est vraiment du V-vidéo avec tout ses se défauts, c'est a dire image, moche, budget ridicule et rythme chiant...
Dans mon souvenir ça serait du 2/6 et pas moins, parce que l'héroïne a une grosse poitrine, qu'il y a du catch et des petites scènes S/M.

2007-2009- Crows Zero- Crows Zero 2

Takiya, un nouveau venu au sein du lycée Suzuran, où des bandes très violentes s'affrontent quotidiennement, veut tenter d'en prendre le contrôle. Pour ce faire, il est entraîné par Katagiri, un ancien Yakuza, et doit lutter contre son rival Serizawa.
Et
Huit mois après les derniers événements, alors que Genji est sur le point d'être diplômé du lycée Suzuran, il se voit contraint de régler une dernière affaire avec une école rivale.
En livrant une adaptation de manga, Miike réalise un sous-genre de films japonais, le film de gangs rivaux, qui est lui même un parallèle avec le film de yakuzas, d'ailleurs, on le voit bien dans le film, les yakuzas présents sont eux mêmes d'anciens membres de gangs de lycées.
ici, le scénario est très simple, le héros veut devenir le plus fort du lycée et va bastonner tout le monde en réunissant au fur et mesure de plus en plus de gangs derrière lui pour pouvoir affronter son rival et chef du lycée actuel.
Le film est à la fois efficace et confus, le film met du temps a présenter tout les personnages et enjeux ça se regarde néanmoins plutôt bien grâce à son ambiance très "manga".
Ça passe, un peu mieux avec le 2eme, le fait surement de connaitre les personnages, lieux et enjeux, on peut alors mieux se concentrer sur la guerre qui va s'organiser entre les deux lycées et réveiller des vielleurs rancœurs en déterrant la hache de guerre.
3/6 pour le 1er, 4/6 pour le 2eme.

2008- Sukiyaki Western Django


Deux clans s'affrontent, les Genjis, le clan blanc dirigé par Yoshitsune et les Heike, le clan rouge de Kiyomori, pour la possession d'un trésor caché dans un village de montagne isolé. Un jour, un tueur solitaire et habile débarque dans la ville.
Le scénario et simple et n'ira pas beaucoup plus loin que ce qui est décrit au dessus si ce n'est tout de même pour décrire le personnage de la jeune femme dont le héros se prend d'affection et qui l'impliquer dans l'affrontement qui prend lieu dans la petite ville.
Pour le reste, on reste dans les archétypes, Miike s'amuse a faire du Western en régurgitant diverses influences, il se fait plaisir et ça se voit, on a donc droit a des scènes rappelant les délires de Mort ou Vif ou un duel final Pistolet contre sabre !
Malgré tout, il a beau se faire plaisir, il faut penser a faire plaisir au spectateur aussi, les personnages ont beau avoir de la gueule, ils sont creux et empêche le spectateur de pleinement adhérer au film, dommage.
3/6.

2009-Yatterman

Un bijou mystérieux appelé "Skull Stone", serait en mesure de révéler l'emplacement de la plus grande mine d'or dans le monde. Cette légende a passionnée beaucoup de personnes qui voulaient mettre la main sur la gloire, le pouvoir et la richesse, y compris un trio de méchants: le "Dorombo Gang". Toutefois, leur chasse pour la "Skull Stone" n'est pas aussi facile comme ils l'avaient imaginé, principalement en raison de la mauvaise information qu'ils reçoivent de leur chef, et la rencontre d'un duo de justiciers les poursuivant appelé "Yatterman"!
Un nouveau film pour enfants de la part de Miike, mais pas a montrer a tout les enfants, la méchante exploite l'imagerie s/m avec sa tenue en cuir et c'est rempli d'allusions sexuelles, comme cette scene ou le robot chien ne peut s'empêcher d'aller culbuter le robot a gros seins. Shocked
Hormis ça, c'est un vrai "manga live" que nous livre Miike pour cette adaptation d'un animé inconnu chez nous, dans un gros mélange de total n'importe quoi qui ne se prend jamais au sérieux, de l'humour japonais qui peut être difficilement compréhensible ici.
Ça donne un objet autre qui laisse souvent a coté le spectateur occidental mais qui finit par avoir un coté fascinant dans son grand nawak ambiant.
3/6.
avatar
sutter cane
Gorgone Zola

Messages : 629
Date d'inscription : 05/04/2010
Age : 36
Localisation : Time And Relative Dimension In Space

Revenir en haut Aller en bas

Re: Takashi Miike - Un Cinéma Autre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum