Dexter (saison 5 et aussi les autres)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dexter (saison 5 et aussi les autres)

Message  Le Docteur le Mar 28 Sep - 11:08



Serial Killer né de l'imagination de Jeff Lindsay, Dexter Morgan a vécu ses premières aventures dans le roman "ce cher Dexter" (qui fut en partie repris pour la première saison). Le voilà qui revit depuis maintenant quatre ans à travers une série diffusée sur Showtime aux States, ici sur Canal +, Canal Jimmy et TF1 très tard. Suite à la mort de sa mère à laquelle il a assisté, il est adopté par Harry, un flic qui détecte vite chez lui un psychopathe tueur en puissance. Harry décide d'enfouir le "dark passenger" de Dexter au fond de lui et de lui apprendre à ne le ressortir que pour se charger de faire leur fête aux autres tueurs que la société n'aurait pas puni. Devenu adulte, Dexter est un expert pour la police judiciaire de Miami, où sa soeur Deb (l'excellente Jennifer Carpenter) travaille aussi. Mais à coté, il accomplit la tâche que lui a assignée son père adoptif, prenant garde de bien suivre le Code d'Harry pour ne pas se faire pendre. Froid et calculateur, Dexter ne ressent aucune émotion. C'est ce qui le distingue de ses semblables (une distinction remarquablement dépeinte par la voix off) à qui il finit tout de même par se mélanger, mettant en danger l'équilibre mécanique qu'il a crée. De frère et collègue, il devient peu à peu amant, puis mari et enfin père dans la saison 4.
En quatre années, Dexter aura eu du fil à retordre avec un demi-frère pas net, une jeune femme un peu cinglé (dans la remarquable saison 2, pour l'instant la meilleure de la série), un procureur qui aurait pu être son ami (l'impeccable Jimmy Smitts) et enfin un tueur en série, le Trinity Killer (John Lithgow, what else...), qui aurait pu être un modèle pour lui dans la gestion entre la sphère familiale et la sphère pulsions morbides. Mais la relation qu'il entretient avec ce faux père de substitution brouille son jugement, si bien que la saison 4 se termine sur un drame.
Outre le jeu de Michael C. Hall, qui a su rebondir avec brio du rôle non moins difficile de David Fischer dans Six Feet Under, Dexter a pour lui son ambiance de polar au soleil, sa musique entêtante qui file des frissons, ses seconds rôles maîtrisés (Deb surtout) et un récit qui sait ménager le spectateur sur toute la saison (malgré quelques fausses notes sur les deux dernières) et cette écriture à la première personne qui a su nous faire accepter comme héros un tueur, au point de trembler à ses cotés quand il pourrait être découvert. Pour cette saison 5, la série change de showrunner. Clyde Phillips laisse sa place à un ancien de 24 à un moment où l'avenir de notre serial killer est pour le moins incertain.
Si vous voulez parler de la saison 5 ou de la série en général, c'est ici!



5-1
L'arrivée de Chip Johanessen aux commandes aurait pu présager d'un changement radical. Mais le show fonctionne et on en va pas bouleverser ses fondamentaux. Il était pourtant séduisant de virer de direction avec la porte ouverte de la fin de la saison dernière où tout semblait accabler un Dexter négligeant. La bonne nouvelle est que cet épisode est tout bonnement génial. Il fallait un épisode de transition après le final de la saison 4 et celui-ci remplit très bien sa tâche. La réaction mécanique de Dexter face au sentiment de deuil qu'il ne peut ressentir montre que la série restera fidèle au personnage, même s'il devient bien plus complexe qu'au départ. Pas si étonnant que ça de le voir reproduire machinalement l'attitude du représentant de pompes funèbres devant Astor et Cody. Du coté des personnages secondaires, c'est plus moyen mais on ne s'attend pas à un grand développement. Jennifer Carpenter tire toujours la couverture vers elle avec des scènes de la tenue de la saison 4. Un épisode très émouvant, mélancolique et brutal qui nous ballade du début à la fin sur le futur de la série au gré des humeurs d'un Dexter sur le fil du rasoir, pour revenir au final aux fondamentaux. Harry revient. Mais on sait bien que rien ne sera plus comment avant.

_________________
avatar
Le Docteur
Gorgone Zola

Messages : 939
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 36
Localisation : L'université de l'Invisible

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter (saison 5 et aussi les autres)

Message  Prytwen le Mar 5 Oct - 4:25

Photo promo assez sympa, je trouve...


Prytwen
Gorgone Zola

Messages : 900
Date d'inscription : 30/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter (saison 5 et aussi les autres)

Message  Le Docteur le Jeu 28 Oct - 8:55

5-05
Après un excellent début de saison et un très bon épisode 4 pour mettre en jambe, il fallait que l'action commence à s'emballer. Au lieu de ça, Les petites disputes de Laguerta et Angel (rien à faire), Deb et Quinn toujours "fuck buddies" (rien à faire), d'autres cadavres pas beaux à rajouter à la liste des Santa Muerte murders (et presque rien n'avance), Quinn nous revisite Doakes et envoie Peter Weller (qui a pris un méchant coup de vieux depuis qu'on l'a vu dans 24 Neutral ) aux basques de Dexter. De son coté Dexter essaie de faire se barrer la victime de Boyd qui a envie de se la jouer vigilante mais il semble attaché à elle et faillit même ajouter une connerie de plus à son palmarès des gaffes de la saison 4. Heureusement Masuka est là et sa scène avec Deb suffit à elle seule à justifier l'épisode. C'est plutôt chiant que rien n'avance et c'est d'autant plus dommage que les choses étaient déjà posées depuis longtemps à ce niveau lors des saisons précédentes et puis y'avait pas autant de réchauffé dans les intrigues. Serait ce la saison en trop pour Dexter? On va quand même attendre deux ou trois épisodes pour voir si les éléments disséminés se rejoignent.
avatar
Le Docteur
Gorgone Zola

Messages : 939
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 36
Localisation : L'université de l'Invisible

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter (saison 5 et aussi les autres)

Message  Le Docteur le Lun 1 Nov - 2:37

5-06
Titre de l'épisode : Everything is eluminated, et c'est le cas de le dire. Pendant près de trois quart d'heure on ne sait pas où on va. Entre les deux couples de flics qui forment des intrigues chiantes au possible et le retour de Lumen qui oblige Dexter à se retrouver dans une situation de danger over the top. A coté l'intrigue des santa muerte qui n'avance pas des masses, tout comme celle avec Quinn et Peter Weller qui n'éveille même pas la curiosité. Bref un des pires épisodes de la série. Heureusement la scène finale entre Dexter et Lumen tisse enfin l'intrigue de la saison, une forme de vengeance offerte par procuration avec une autre victime. On est donc bien dans une saison intermédiaire et les scénaristes ne vont pas se débarrasser si vite des conséquences de la mort de Rita. Il était temps !
avatar
Le Docteur
Gorgone Zola

Messages : 939
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 36
Localisation : L'université de l'Invisible

Revenir en haut Aller en bas

Et puis Deb est toujours aussi magnifique

Message  Le Docteur le Ven 17 Déc - 9:34

Saison 5 SPOILERS

Cette saison 5 de Dexter est déstabilisante car il ne s'y passe quasiment rien. On tatonne pour redonner un but à la série pour finalement revenir aux fondamentaux, peut-être plus par abandon que par véritable volonté des scénaristes. Arrivés à cette saison 5 on se demande ce que la série peut encore nous réserver et en échange on a le droit à la répétition de mêmes schémas avec quelques petites variations et qui peinent à fonctionner de la même manière sur une grande partie de la saison. Pendant la première moitié (hors le premier épisode qui est très bon), la plupart des intrigues sont inintéressantes et ne décollent pas, les personnages font du sur-place et on est en plein dans une posture de répétition. La deuxième partie est déjà plus attrayante et donne même un éclairage nouveau à la saison par rapport à Lumen et à la mission de Dexter, même si à ce niveau les autres saisons étaient déjà passé à la vitesse supérieure. Cette vitesse supérieure on ne l'aura que pour les deux derniers épisodes (malgré un très bel épisode avec le retour d'Astor). Bien sûr il y'a un nouvel aveu d'échec de la part des scénaristes de conserver le statu quo après tout ce qui pendait au nez de Dexter. Ils ne se sont pas engagés sur la voie de la capture, ni sur celle du couple, refermant toute les pistes qui auraient pu donner une vraie utilité à leur saison. Mais même en se coupant ainsi l'herbe sous le pied, ils réussissent à livrer un épisode d'une intensité incroyable où chacun des personnages vit véritablement (sauf Laguerta et Angel, mais ces deux là c'était peine perdue, et puis Matsuka qui n'est jamais meilleur que dans son rôle), où on en arrive même à oublier toutes ces facilités. Par exemple, lorsqu'ils se font presque coffrer, on se retrouve plus aux cotés de Deb (aka le meilleur perso de la série qui prononce toujours autant de fuck à la seconde) qu'à se demander si les choses avanceront un jour, comme la scène finale entre Lumen et Dexter passe contre toute attente. Peut-être que cette nouvelle équipe n'est pas si mauvaise pour nous pondre quelque chose d'aussi bon avec de vieilles idées. On laisse quand même partir Lumen avec un peu de tristesse, tout en étant heureux qu'elle ait fait la paix avec elle-même et on suivra finalement la saison 6 à venir (surtout avec un plan final aussi AWESOME!). A noter qu'une fois de plus le bad guy, Johnny Lee Miller, a été splendide sur toute la saison, autant en gourou qu'en gros maniaque, et particulièrement effrayant sur la fin.
Décidemment avec Kelly macDonald sur Boardwalk Empire, ce fut l'année de nos amis de "Trainspotting". Smile


_________________
avatar
Le Docteur
Gorgone Zola

Messages : 939
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 36
Localisation : L'université de l'Invisible

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dexter (saison 5 et aussi les autres)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum